Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 06:26

25 blessés, dont quatre policiers et trois militaires, à Tizi Ouzou : Un fourgon bourré de TNT explose devant un commissariat

 

 

25 personnes, dont quatre policiers et trois militaires, ont été blessées dans un attentat terroriste perpétré hier contre un commissariat de police situé au centre-ville de Tizi Ouzou.
Il était un peu plus de 05 heures du matin, lorsqu'une forte explosion s'est produite devant le portail du commissariat, servant en partie et jusqu'à il y a deux jours d'hôtel de police. La structure abrite également les services des renseignements généraux.
L'attentat a été perpétré à l'aide d'un fourgon J5 bourré de TNT (une charge de 200 kg selon certaines sources).
Le corps du terroriste, portant une barbe, selon des sources sécuritaires a été déchiqueté. L'auteur de cette attaque, la première du genre à Tizi Ouzou, a été vu quittant son véhicule précipitamment pour rejoindre deux acolytes qui l'attendaient dans une Renault express, quelques centaines de mètres plus loin. Mais le véhicule a explosé avant que celui-ci ne puisse s'en éloigner. Ce qui écarterait la thèse de l'attentat kamikaze. Toujours, selon nos sources, les trois terroristes derrière l'attaque d'hier auraient accompli la prière d'Al-Fadjr dans une mosquée à Tizi Ouzou, avant de mener leur action.
Si les vies humaines ont été épargnées par cette explosion puisque aucun décès n'est à déplorer, fort heureusement, en revanche des dégâts matériels considérables ont été enregistrés.
En effet, les services du commissariat et le mur de la caserne militaire qui fait face à celui-ci ont été sérieusement endommagés, alors que des maisons de la cité mitoyenne des Eucalyptus ont été rendues inhabitables, des véhicules stationnés dans les parages et des rideaux de commerces ont été touchés par les débris.
Des vitres des maisons et bureaux à plus de 500 mètres à la ronde ont volé en éclats. La déflagration a été entendue à plus de 25 km de Tizi Ouzou.
Sitôt informés de la situation, le ministre d'Etat et ministre de l'Intérieur et des collectivités locales, M. Yazid Zerhouni et le DGSN M. Ali Tounsi se sont rendus sur les lieux ou ils ont tenu à rassurer les victimes de cet attentat avant de se rendre au siège de la wilaya pour installer une commission de suivi et de prise en charges des dégâts causés par cette attaque terroriste, dont le relogement de 15 familles évacuées de leurs habitations de la cité Eucalyptus.

Une réplique à l'élimination de l'émir Seghir Mohamed

Au cours du point de presse tenu en la circonstance, M. Zerhouni a considéré cet attentat comme la réplique du GSPC à l'élimination de l'un de ses émir à Boumerdès, à savoir Seghir Mourad dit « le pompier », neutralisé la semaine dernière. Pour lui, les terroristes veulent attenter mais en vain au redéploiement des forces de sécurité à travers le pays. Le ministre a réitéré son appel à la vigilance pour mettre en échec les plans des terroristes.


Source Le Quotidien d’Oran

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0

commentaires