Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 07:33

La Banque d'Algérie renouvelle les billets de 200 dinars



 

 

 

Un communiqué du gouvernement, repris par l'APS, annonçait hier la prise d'une série de mesures destinées à éviter la réédition des tensions constatées par le passé au niveau des guichets des chèques postaux. Aucune autre indication n'a été fournie par les services du chef du gouvernement concernant ces mesures, décidées en prévision de la rentrée sociale, qui coïncide cette année avec le début mois de Ramadhan.
« Ces mesures permettront aux millions de détenteurs de comptes chèques postaux, constitués de salariés, retraités et boursiers, de procéder, sans entraves ni retards, au retrait de leurs avoirs notamment durant le mois de septembre, qui verra à la fois la rentrée scolaire mais aussi le mois de Ramadhan», souligne le communiqué, sans autre précision sur la nature de ces mesures. Contactés hier, les services d'Algérie Poste étaient restés injoignables. L'attachée de presse était, selon son assistante, en réunion avec le directeur général. Puis on nous signifie que tout le monde était parti et qu'il n'y avait personne pour répondre à nos questions.
Il faut savoir par ailleurs que ces « mesures » du gouvernement, dont on ne connaît pas encore la teneur, interviennent après celles prises récemment par Algérie Poste pour faciliter l'accès à ses services à travers une simple formalité permettant d'avoir le numéro de compte postal, séance tenante. Destinée principalement aux nouveaux bacheliers, obligés d'ouvrir des comptes CCP pour la domiciliation de leurs bourses universitaires, l'attestation peut être présentée à son employeur pour le virement de son salaire mais aussi le remboursement de ses frais médicaux.
Du moins en théorie. Puisque la délivrance d'un carnet de chèques CCP, malgré tous les discours rassurants aussi bien du ministère de tutelle que des responsables d'Algérie Poste qui se sont succédé, constitue toujours un véritable casse-tête chinois pour les détenteurs de comptes. Parfois, il faut attendre plusieurs années pour se voir délivrer le chéquier pour pouvoir retirer son argent, n'ont cessé de se plaindre de nombreux citoyens. Alors, dans ce cas de figure, à quoi servirait d'avoir un compte, si en parallèle on doit attendre des lustres pour se faire délivrer un simple carnet de chèques ?
A noter par ailleurs que le communiqué du gouvernement annonce l'installation prochaine d'une cellule de suivi au niveau du ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, pour « garantir la bonne mise en oeuvre des mesures prises en faveur de la clientèle des chèques postaux ».
En outre, le communiqué fait savoir que ces mesures, décidées lors d'une délibération regroupant toutes « les instances concernées », sont appelées, souligne-t-on, à « s'inscrire dans la durée et à s'améliorer avec le temps, y compris à travers le rafraîchissement des coupures de 200 dinars, auquel procède la Banque d'Algérie », pour une bonne utilisation des débiteurs automatiques de billets installés au niveau des bureaux de poste et agences bancaires ».

Source Le Quotidien d’Oran

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires