Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 06:22

Algérie - Huit morts et 19 blessés : Attentat suicide à Zemmouri




Huit personnes ont été tuées et 19 autres blessées dans un attentat suicide perpétré, avant-hier soir, à la station balnéaire de Zemmouri El-Bahri, relevant de la wilaya de Boumerdès.

Il était 21h25, selon des témoins, lorsqu'une forte explosion se fit entendre, suivie d'une coupure de courant plongeant Zemmouri El-Bahri dans le noir. Une véritable panique s'empara de la population en majorité étrangère à la ville. Passé le moment de panique, les services de sécurité s'attelèrent d'abord à sécuriser les lieux, de peur d'une seconde explosion, puis à évacuer les blessés et les morts vers les hôpitaux limitrophes. Il était très difficile d'arriver aux alentours immédiats du lieu de l'attentat tant la confusion était générale.

Les morts ont été enregistrés parmi la population civile. La première victime est un jeune vendeur de cigarettes répondant au prénom de Hamidou. Ce dernier dont la petite boutique est située en face des baraquements de la protection civile et de la gendarmerie fut littéralement soufflé. Son corps a été difficilement identifié. Deux autres jeunes venus de Zemmouri-ville pour laver leur Renault Mégane ont été également tués, touchés par plusieurs morceaux de tôle du véhicule bourré de d'explosifs et dont la déflagration a été entendue jusqu'à Boudouaou à l'ouest et Bordj Menaïel à l'est.

Deux autres victimes, un coiffeur et son ami venus de Jijel, ont trouvé la mort à l'intérieur du salon de coiffure loué pour la période estivale. Les trois autres victimes étaient hier en cours d'identification.

Les 19 blessés ont été évacués vers les services des urgences médicales (UMC) de Boumerdès et jusqu'à hier en début d'après-midi neuf étaient encore hospitalisés. Trois gendarmes qui ont stoppé le kamikaze, blessés, ont été évacués vers l'hôpital militaire d'Alger. Ces derniers apercevant le véhicule suspect, une Toyota Hilux volée deux jours auparavant à un commerçant à Cap Djinet (12 km à l'est de Zemmouri), ont tiré plusieurs rafales. Le kamikaze a été tué à une trentaine de mètres du mur de la caserne des gardes-côtes, dont l'entrée principale se trouve à l'intérieur du port de pêche. Mais le véhicule a explosé, le kamikaze ayant vraisemblablement réussi à actionner la charge. Un cratère de 2 mètres de diamètre était visible hier à l'endroit de l'explosion. Les dégâts à 100 mètres à la ronde: vitres brisées, portes de magasins soufflées. Les deux baraques de surveillance de la plage de la protection civile et de la gendarmerie nationale ont subi le même sort.

Ce dimanche matin la station balnéaire de Zemmouri El-Bahri offrait un visage de désolation. Mais cela n'a pas pour autant empêché les estivantes à faire trempette à quelque cent mètres de là, au niveau du «Sahel». Aux UMC de Boumerdès, les blessés ont reçu la visite du ministre de l'Intérieur qui était accompagné du patron de la Sûreté nationale Ali Tounsi et du général major Ahmed Bousteila, patron de la Gendarmerie nationale. L'attentat de Zemmouri vient une semaine après celui qui a ciblé la direction régionale des renseignements généraux de la police à Tizi Ouzou et qui a fait 25 blessés.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires