Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 23:47

M. Tou inspecte les chantiers du métro d’Alger

«Le projet sera livré dans les délais»




Relancés en 2004, les travaux dans certaines stations du métro d’Alger avancent à un rythme appréciable. Le ministre des Transports, M. Amar Tou l’a confirmé hier en visitant les stations d’El Hamma, des Fusillés et celle de la cité Mer et Soleil.


Accompagnée du PDG de l’entreprise Métro d’Alger, Abdelkader Mekerbi, le ministre s’est déclaré optimiste quant au respect des délais fixés pour la mise en service du métro d’Alger, mais sans pour autant donner la moindre précision sur sa livraison ou sur le coût réel de sa réalisation.
Sur les dix stations que compte le métro d’Alger, celle de la cité « Mer et Soleil » avance, en termes de travaux, à une cadence remarquable. Tout est au point. Un aménagement qui renvoie aux métros des grandes villes européennes. Certains avancent même que le métro d’Alger est plus spacieux que celui de la région parisienne. A la station « Mer et Soleil », il ne reste que la pose de la rame et du troisième rail, lequel est installé en dernière étape. La signalétique est en cours de validation. Idem pour certains équipements, qui permettront la mise en service de cette station. L’éclairage, la ventilation, les quais, nord et sud sont installés ; faïences blanches et sols aménagés. Les lieux de ventes de billets ont été construits, de même pour les portails moulinet livrant les passages aux voyageurs. Les ouvriers, pour la plupart des Algériens, s’attellent à réaliser les escaliers mécaniques, profondeur de la station oblige. Huit stations seront dotées d’escaliers mécaniques, la station terminus de Hai El Badr étant aérienne, ne le sera pas.
A la station du Hamma, les travaux avancent, mais à moindre rythme. Au- delà des quais aménagés, et la taule émaillée, couvrant les imperfections du béton, le reste de la station n’est qu’un chantier. Pourtant les travaux de creusement, de revêtement et de coffrage ont commencé à la même période, au niveau de toutes les stations. Selon le ministre, le projet sera livré au moment voulu et ce, en dépit de toutes les contraintes relevées, d’ordre financier ou administratif. Les pouvoirs publics ont d’ailleurs débloqué l’enveloppe nécessaire, pour permettre au groupement franco-espagnol (Siemens – Vinci – CAF) en charge de la réalisation du projet de poursuivre les travaux.

La première rame prochainement réceptionnée

La réception de la première rame, constituée de six wagons aura lieu avant le mois de novembre, alors que la ligne ne sera ouverte qu’avec quatorze rames en attendant la réception de la totalité des rames, au nombre de 24. La fin des travaux d’installation de la première ligne (Hai El Badr-Grande Poste) est prévue pour la fin de cette année, les travaux de génie civil ayant été achevés en août 2006. Le ministre a fait part de la réalisation de deux extensions, après la mise en service du métro. La première, distante de 4 km, ira vers El Harrach et Ain Naâdja, et la deuxième de 2,5 km vers la place des Martyrs. Leur mise en service est prévue entre 2011 et 2014. Quant à la gestion du métro d’Alger, le ministre a indiqué qu’elle sera confiée à la société française (RATP Développement), laquelle formera, lors de sa présence à Alger, un staff qualifié pour prendre la relève.

Source Horizons

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires