Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 00:20

Le Vent d’Autan dans le Midi toulousain - puidi toulousain

Les conséquences sur notre santéLe phénomène de l’Autan

 

Toulouse et même parfois Montauban ou encore Agen, ainsi que sur les plateaux du sud du Périgord et sur la moyenne vallée de la Dordogne. Sa zone d'influence couvre 35 000 km². Il s'agit le plus fréquemment d'un vent sec et chaud souvent caractérisé par une certaine turbulence due aux accélérations qu'il subit en s'engouffrant dans certaines vallées (prolongement du vent Marin) comme entre Carcassonne et Mazamet. Sa vitesse moyenne est comprise entre 30 et 40 km/h mais il peut atteindre les 100 km/h ou plus en rafales (144 km/h mesurés à Toulouse le 14 Avril 2003).
Il souffle généralement, par périodes de trois, six ou neuf jours, souvent en rafales, plus fréquemment aux périodes d'équinoxe, quelques 80 jours par an. Chargé d'eau de la Méditerranée, s'engouffrant dans le couloir de Naurouze, l'Autan Noir accumule les nuages qui apportent la pluie souvent la bienvenue au printemps et en automne.
Il était jadis le vent des moulins à vent dans le sud du Périgord et dans le Haut-Agenais.
Le vent d'autan se forme sous l'action de deux phénomènes. Le premier est l'apparition d'une dépression le long de la barrière pyrénéenne car le vent du sud se bloquant contre les Pyrénées provoque une zone de basses pressions, favorisant l'arrivée d'air venant de la mer méditerranée par le couloir du Lauragais entre Corbières et Montagne Noire. Le deuxième phénomène est ce que l'on appelle l'effet de Foehn qui se forme le long des Pyrénées. Il renforce la première dépression car l'air froid au nord des Pyrénées est attiré par l'air chaud situé au sud de la chaîne montagneuse. Enfin, cet effet de Foehn se retrouve aussi sur le versant nord de la Montagne Noire, augmentant la vitesse du vent à Revel et à Saint-Félix-Lauragais.
Le vent d'autan est alors coincé entre les Pyrénées et la Montagne Noire ce qui accélère l'air venant de la méditerranée (le vent Marin) par effet Venturi. Ce phénomène est renforcé par l'effet de Foehn qui provoque une couche d'air frais retombant et bloquant dans les basses altitudes le vent d'autan. Au passage du seuil de Naurouze
, le point le plus resserré, le vent subit une dépression déclenchant de nombreuses turbulences violentes avec des tourbillons et des irrégularités dans la vitesse.
Distinction
On en distingue plusieurs formes :
Tout d'abord la plus usuelle dite l'autan blanc dont la durée de souffle peut aller jusqu'à une semaine ; c'est un vent sec et généralement associé au beau temps ; frais en hiver, chaud en été, il provient de l'association entre une situation anticyclonique sur l'Europe de la Baltique et un front dépressionnaire situé sur le Portugal.
L'autre forme, moins fréquente, est l'autan noir, qui opère dans le prolongement d'un vent marin dont le taux d'humidité est assez élevé pour conserver une part de celle-ci après avoir franchi les reliefs en présence : c'est un vent chaud qui peut amener des précipitations. Sa durée de souffle n'excède généralement pas les deux jours ; il est lié à un régime dépressionnaire situé dans le golfe de Gascogne et se déplaçant vers le nord-est.
L'autan de Sibérie est une autre forme venant du Nord Est, très froid et très violent qui sévit seulement en février
Conséquences sur notre santé
Ce vent est parfois si terrible qu’il  rend fou ", empêche de dormir, rend les gens nerveux et excite les enfants.
Le Vent d’Autan rend – il vraiment fou
On appelle ce vent, le vent des fous. On dit qu'il peut déclencher des accouchements... et des infarctus.  Des médecins, des psychologues et des policiers ont été interrogés. Qu'en est-il réellement des aspects maléfiques qu'on lui prête? A t-il vraiment le pouvoir de rendre les gens fous? Sur ces deux questions, les rationalistes s'opposent à des croyances populaires solidement ancrées dans un département particulièrement touché par le vent d'autan. D'ailleurs, en la matière, les rationalistes ne sont pas forcément ceux que l'on croit. Auteur d'une thèse sur la question, le Dr Robert Enjalbal, médecin à Murat-sur-Vèbre, pense que « le vent d'autan peut rendre fou mais pas tout le monde. Les gens qui sont irritables ou spasmophiles vont réagir beaucoup plus facilement. Pas au point d'être internés, mais ils seront beaucoup plus excités ».
786 cas étudiés d'octobre 1980 à octobre 81

A l'époque de sa thèse, en 1970, il avait observé une corrélation entre le vent d'autan et une ionisation accrue de l'atmosphère. C'est donc cette électricité dans l'air qui serait le phénomène déclenchant des crises d'angoisse ou d'irritabilité de certains quand souffle le vent d'autan? D'autres médecins préfèrent une explication beaucoup plus rationnelle basée simplement sur le bruit généré par le vent.
Mais alors, comment expliquer les résultats auxquels le Dr Dominique Rey a abouti dans son essai de bio-météoropathologie publié en 1983?
D'octobre 1980 à octobre 1981, il a étudié 786 cas de malades passés par le centre hospitalier de Mazamet. Durant la même période, il y a eu 73 jours d'autan blanc (20 % des jours) et 54 jours d'autan noir (15 % des jours). Or, le Dr Rey a pu établir une corrélation statistique significative entre l'autan blanc et les cas d'angine de poitrine (23 % des cas), d'infarctus (23,5 % des cas) et de troubles du rythme cardiaque (36,5 % des cas). De la même façon, il a établi une corrélation entre l'autan noir et l'infarctus du myocarde (26,5 % des cas)... mais pas entre l'autan noir et les troubles du rythme cardiaque.
Rupture de la poche des eaux facilitée
« Je n'ai pas trouvé non plus de corrélation entre le vent d'autan et les phlébites, les embolies pulmonaires, les décompressions cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les crises d'asthme, les broncho- pneumopathies, les crises d'agitation et les tentatives de suicide », précise, vingt ans après, le Dr Rey. Ouf! Ça aurait fait beaucoup pour un département comme le notre, balayé régulièrement par les vents de sud-est.
Reste un point qu'apprécient beaucoup plus les Tarnais: l'augmentation du nombre d'accouchements par vent d'autan. Et cette fois- ci, il y aurait une explication scientifique au phénomène selon un obstétricien de la maternité du centre hospitalier d'Albi. « La diminution de la pression atmosphérique libère les électrolytes contenues dans le liquide amniotique, ce qui favorise la rupture de la poche des eaux et donc le déclenchement du travail. »
 
Toutes les croyances populaires ne seraient donc pas que du vent! 
Toutes les croyances populaires ne seraient donc pas que du vent!

Toutes les croyances populaires ne seraient donc pas que du vent! 
L’avis des experts 
Les experts sont partagés

Certains considèrent que ce n’est que pure légende….d’autres vous affirmeront le contraire…
Votre serviteur lui même un peu sensible à la chose peut vous affirmer le ressentir sans même mettre le nez dehors…et parfois la veille à l'arrivée du vent d'autan, comme si on le sentait arriver.
le Dr Rey qui, en 1980, a profité de sa thèse de bio-météoropatholgie pour sonder le personnel de l'hôpital de Castres.
Sur 100 personnes sensibles au vent d'autan, 60 % des hommes et 55 % des femmes signalaient des symptômes au moment de l'arrivée du vent, 28 % des hommes et 26 % des femmes une à vingt-quatre heures avant, 12 % des hommes et 19 % des femmes plus de 24 heures avant.
Le Dr Rey leur a donc demandé de parler des symptômes ressentis. 73 % des hommes et... 96 % des femmes ont signalé spontanément de l'irritabilité. 56 % des hommes et 74 % des femmes ont évoqué des troubles du sommeil, 45 % des hommes et 44 % des femmes des maux de tête. D'autres symptômes comme la fatigue, des douleurs, des sensations de malaise, de l'angoisse et des sensations de tête vide ou lourde ont également été évoqués.
Le Dr Rey notait alors parallèlement: « Le soulagement disparaît dès le passage au vent d'ouest, même s'il est très violent. »

Sources Internet diverses et expérience personnelle

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires