Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 00:00

 Sandrine ma Fille …un Phénomène tout de même

 

 

 

Ma fille Sandrine est née le 1er mai 1969 à Toulouse Ancely…elle est née donc sous le signe du Taureau Elève de l’école primaire d’Ancely puis du CES Mermoz, elle terminera ses études au Lycée Hélène Boucher, puis à l’Institution de Sainte Marie de Nevers. 

 

Elle ne fut pas intéressée par des études supérieures… Il faut dire qu’elle avait le sport en tête et avait des difficultés à marier le sport et les études. 

 

Très jeune, en effet, elle fût attirée par le Judo où elle eut d’‘assez bons résultats, mais une Scoliose lui interdit de pratiquer ce sport et ce dès l’âge de 10 ans. Elle dût porter un corset ( amovible heureusement) pendant plus de deux ans. 

 

Son père, votre Serviteur,  en profitera pour la propulser dans le bain de la natation….elle s’adaptera très vite et devint une nageuse très convenable, « tous styles » très remarquée…. Mais aligner des longueurs de bassin n’était pas sa tasse de thé…et elle essaiera de faire autre chose…

 

Très jeune déjà elle « titillait » le ballon de football avec ses frères et très tôt donc, dès l’ âge de 10 ans (quand elle pouvait se débarrasser de son corset…), elle s’inscrivit dans un club  de Football, dès qu’elle en mesure de le faire…

 

Dès 10 ans, elle jouait donc déjà ( avec les garçons) à l’AS PTT de Colomiers prés de Toulouse, puis deux ans après, dès qu’elle ne fût plus en âge de jouer avec les garçons, elle s’inscrivit à l’Equipe Féminine de Colomiers dont l’équipe fanion était le club phare de la région en matière de Football Féminin  

 

Un an plus tard le « TOAC » (le club du CE de l’Aérospatiale) « démarrait » une section Féminine au plus bas niveau et déjà elle jouait avec les « Grandes » dans l’équipe première du TOAC. 

 

L’ascension fut fulgurante.. Les victoires succédaient aux victoires, et, elle commencèrent à gravir tous les échelons de la hiérarchie du Football Féminin Régional sans connaître la moindre défaite. 

 

Une année même, elles eurent une dérogation pour « sauter » une division… Et elles se trouverons très rapidement : Club fanion du Football féminin régional Aux portes de la première division national 1, ( L’équivalent de notre ligue 1 actuelle en Football Masculin). 

 

Jean – Claude Bonnet officiait alors au poste d’Entraîneur ; il était réputé pour avoir la voix forte….les filles grimaçaient, mais les résultats étaient là. 

 

Elles furent 4 fois Championnes de France d’affilée, et eurent le droit de disputer la coupe d’Europe des clubs Champions, où elles échoueront par deux fois en demi finale puis quart de finale. 

 

Entre – temps Sandrine s’était mariée ; elle avait un emploi dans la Police Municipale de Cornebarrieu. 

 

Olivier son époux n’appréciait guère le football et encore moins le Football Féminin…Une blessure à la cheville vint couronner tout cela et Sandrine dut arrêter le « foot ».. Elle continue à frapper dans la balle chaque fois que l’occasion s’en présente. 

 

Quant au TOAC il eut quelques difficultés de trésorerie…        ( pourtant ce n’est pas dû à ce que touchaient les Joueuses*voir nota ci-dessous). Dans ces cas là,  c’est toujours l’entraîneur qui trinque et Bonnet dût s’en aller ….Depuis qu’il est parti, en effet le club a été pris en main par le « Toulouse Football Club » - TFC , avec des ressources nettement supérieures….

 

Toulouse brille peut être en Rugby mais pas en « Foot » ….Depuis le « TFC  » végète à la troisième place du Championnat …Plus dure sera la chute …La Foi est partie avec JC Bonnet… 

 

Quant à ma fille, elle a du se reconvertir au cross (10 et 20 km), la natation…elle commence à prendre des ans et un brin de natation ne lui ferait pas de mal….Elle a conservé l’esprit de Compétition ; elle a une fille Maïlis et un fils Lény adorables et je pense qu’elle apprécie son père, combien même il n’est pas le père traditionnel que peut être elle aurait aimé avoir…et c’est au moins réciproque…C’est normal puisque Œdipe et Freud se sont associés pour le faire et le dire… 

 

Je pense que Sandrine file le parfait amour avec Olivier qui est le plus adorable des gendres…Elle est Responsable de la Police de Cornebarieu  et tout semble baigner pour elle…. 

 

Voilà je vous ai présenté ma fille cadette.. Je ferai le tour de la famille car il y a du bien, voire de l’Insolite dans chacun de nous….

 

 

 

·          Nota : à titre d’exemple je vous citerai le cas de N…. , 50 fois Internationale qui faisaient 4 fois par semaine l’Aller-Retour Albi-Toulouse ( 3 entraînements + le match du dimanche ) et ne touchait que 250 FF par match auquel venaient s’ajouter 250 FF en cas de victoire) …j’ai dit FF et non pas Euros.. soit Frais de voiture mini 4000 FF par mois…solde négatif mini annuel 20000 FF. Il faut vraiment avoir la foi….

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires