Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 13:01

Carla Sarkozy rencontre le Dalaï Lama


 

Carla Sarkozy à rencontré vendredi le dalaï-lama au temple bouddhiste de Lérab Ling à Roqueredonde (Hérault)

A son arrivée au temple où l'attendait le chef spirituel tibétain, la  première dame a effectué avec lui une procession autour de l'édifice avant d'avoir un entretien à huis clos avec le dalaï lama.
A Bernard Kouchner, qui les avait rejoints, il a déclaré que la seule solution de la Chine pour gagner le respect est "la marche vers la démocratie".

La cérémonie d'accueil

Lorsque le dalaï  lama lui a passé autour du cou la traditionnelle écharpe blanche portée en signe de bienvenue au Tibet, la "kata", Carla  Sarkozy  a joint un moment ses mains en signe de respect. Puis ils ont défait le noeud  d'un ruban sur la porte centrale du temple de Lérab Ling, inaugurant  officiellement ce lieu.
Le dalaï lama s'est prosterné devant la statue de Bouddha à l'intérieur du temple, avant de saluer dans l'assistance le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner qui lui a remis un présent. La secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme Rama Yade ainsi que l'ancien  Premier ministre Alain Juppé ont aussi salué le chef spirituel tibétain.
Près de 2.000 personnes dont les 400 retraitants du temple, assistaient à la cérémonie vendredi ainsi que des personnalités comme les actrices françaises Juliette Binoche et Line Renaud et l'ex-mannequin Inès de la Fressange.
Carla  Bruni-Sarkozy a eu à la fin de la cérémonie un entretien à huis clos avec le dalaï lama. Le ministre des Affaires étrangères s'est ensuite joint à eux. Il s'agit de la première et seule rencontre entre le chef spirituel  tibétain et des membres du gouvernement français, à l'avant-dernier jour de sa visite en France qui a débuté le 12 août. Cette rencontre intervient alors que le dalaï lama a dénoncé jeudi la poursuite de la répression chinoise au Tibet, dans une interview au quotidien Le  Monde.

les requêtes de la chine

La Chine avait demandé mercredi à la France de manier "avec prudence" la question du Tibet. La présidence de la République avait annoncé le 6 août que Nicolas Sarkozy  ne recevrait pas le dalaï lama au cours de sa tournée en France mais que son épouse serait présente à l'inauguration du temple de Lérab Ling.
L'Elysée avait affirmé que le dalaï lama n'avait pas souhaité rencontrer le  chef de l'Etat pendant sa visite, un moment jugé peu opportun en plein jeux  Olympiques de Pékin, une position aussi défendue par les représentants en France du dignitaire tibétain. Pékin avait mis en garde M. Sarkozy contre les conséquences sur les  relations franco-chinoises d'une telle rencontre.

 

Source fr2.fr

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires