Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 23:02

Ariège. Excédé par les prédations de brebis

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif 


C'est clair, le maire d'Orlu a une dent contre Carla Bruni-Sarkozy. Dans une lettre qu'il a adressée hier au préfet de l'Ariège, Alain Naudy suggère à la première dame de France de « venir partager la vraie vie des bergers, loin de celle des palaces… » Le premier magistrat de la petite commune ariégeoise n'a pas digéré que Carla apporte son soutien officiel à la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées : « Cette dame, qui est certainement bien loin d'imaginer la vie dans nos montagnes au quotidien, pressée par tous ceux qui s'affairent en coulisses dans les bureaux, a fini par estimer la cohabitation possible », peste Alain Naudy. « Dans quel monde vit-on ? La plupart des réintroductions d'animaux ont souvent été vouées à l'échec. L'État français, lui, continue à enfoncer le clou soutenu par des lobbies écologiques qui ont réussi à obtenir le soutien de Carla Sarkozy », poursuit le maire excédé sans doute par la « peopolisation » autour de l'ours.

Les malheurs des Martuchou

Il faut dire que les éleveurs d'Orlu semblent directement visés par l'animal. A lui seul, Antoine Martuchou a vu disparaître sept brebis au-dessus du village. Comme par hasard, l'ours passait par là. C'était début juillet, alors qu'il venait déjà de perdre deux brebis au col de l'Osque. Et les attaques se sont succédé ces dernières semaines. Alain Naudy lui-même a perdu un bouc et une chèvre début août et deux juments appartenant à André Quaranta ont été retrouvées mortes derrière la crête d'Orlu. L'une d'elles avait la patte arrière coincée entre deux rocher, « preuve de la peur panique qu'elle a dû subir car elle est morte d'épuisement ». Ces derniers temps, une dizaine de brebis ont « décroché » au-dessus d'un à-pic aux Peyrisses… De quoi détester l'ours.

Source La Dépêche du Midi

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
"Le maire d'Orlu a une dent contre....." : la dent d'Orlu, célèbre pic de cette vallée de l'Ariège ? Bravo.
Répondre
L
<br /> <br /> L’Ariègeois et la nouveauté<br /> <br /> <br /> Les ariégeois sont issus d'un peuple de montagnards bien que le pays soit traversé de nombreuses vallées. Rudesse dans les mentalités propres aux origines d'un pays<br /> où l'on rencontre les extrêmes du climat. Les Ariégeois sont néanmoins ouverts au monde et à l'étranger. De nombreux Ariégeois se sont expatriés par le passé<br /> pour des raisons économiques. Ceux qui y sont restés restent fermes sur certains principes, certaines traditions et certains regards sur tout ce qui est importé et qi est nouveau. Ils demeurent<br /> les gardiens de leurs prérogatives et de leur pré carré. L’Ariégeois a conservé depuis l’époque des Cathares une forme de résistance par rapport au<br /> pouvoir central ou à l’autorité en général. De ce fait la modernité a des difficultés à passer en Ariège. Ce département a bien du mal à se développer…..Mais chaque fois qu’une tentative est<br /> faite en ce sens, elle se heurte à l’immobilisme des mentalités et des traditions ou l’amour du pays mis en avant….comme si l’amour du pays était l’apanage des adeptes de<br /> l’immobilisme.L’Ariège a besoin d’une certaine forme de modernité; elle a besoin de bouger….sinon c’est l’exode…Exode vers les gros centres, exode vers<br /> les capitales régionales voire vers Paris ou l’étranger…Pourquoi tel jeune s’en va…?...Il serait en âge de se marier….Et bien il n’a pas trouvé l’âme sœur ou l’espoir même d’en trouver une; il<br /> cherche du travail, il n’en trouve pas….sauf par relations….ou par courage car il est tout de même.….N’appelle-t-on pas l’Ariège la terre courage…!!!.Oui celui qui a le désir profond de réussir<br /> réussira….mais le reste c’est l’immense majorité de la population, une population viellissante; c’est un chômage croissant….des projets qui voient le jour et qui n’ont pas abouti 25 ans plus<br /> tard.Qu’il s’agisse de l’Aéroport, de la voie rapide ou même de l’ours, On ne fait que mettre en avant les nuisances sans penser à demain et à nos petits<br /> enfants….Des vecteurs industriels, commerciaux ou des slogans publicitaire ici on en a que faire….On est si bien au Pays…dans la contestation….Que l’on<br /> touche à la sérénité de quelque uns et l’on est banni à tout jamais par les apprentis notables en place…Pourtant Il y a tant à faire….il n’y a qu’à faire<br /> preuve d’imagination et travailler ensemble. Le développement raisonné du tourisme semble donner de bons résultats …mais il n’y a pas que cela pour soutenir<br /> l’économie locale. Un espoir, les jeunes bien souvent expatriés ne sont pas les clones de leurs parents et l’essor de la communication aidant tous les<br /> espoirs sont permis.<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br /> <br />
B
Bonjour, Je croyais trouver des informations sur les ours et l'avis d'un ariégeois, mais je ne trouve que des copiés/collés des articles de la Dépêche du Midi, sans avis critique ni commentaires.Or ce journal n'est pas représentatif de l'opinion des ariégeois, juste de la franche la plus extrémistes des opposants à la cohabitation au plantigrade. Est-ce votre avis?
Répondre
L
<br /> Bonjour Baudoin<br /> <br /> Cet article ne donne pas d'avis;en effet c'est un copié collé de la Dépêche du Midi<br /> <br /> Mon avis je ne vous le donnerai pas...Toutefois si vous cherchez bien sur mon blog vous le trouverez ...Ce sujet m'a déjà va bien des inimitiés....Alors rapportez un article cela a parfois du<br /> bon....Il n'y a pas que du copié collé sur ce blog....Vous avez le droit de ne pas aimer....Je viens d'avoir toutefois 500 000 visiteurs....et ce pour votre info<br /> <br /> S'agit il uniquement des crétins j'en doute ....à chacun sa vérité..la  recherche du consensus ne passe pas forcément par un combat frontal<br />  <br /> Cordialement,<br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br /> <br /> kb<br /> <br /> <br />