Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 06:11

Algérie - 10.000 constructions non conformes démolies
Noureddine Moussa Veut Une «Révolution» Urbanistique

 

Dans le secteur public l'état donne l'exemple


«Je ne tolère aucune indulgence à l’égard du tissu urbanistique», a averti le ministre de l’Habitat.

 

Il a précisé que 10.692 constructions ont été démolies entre janvier 2005 et fin juin 2008 pour constructions sans permis de construire ou constructions non conformes au permis de construire. Selon les chiffres présentés par ce responsable, 1830 constructions ont été démolies durant le seul premier semestre de l’année en cours, contre 2518 au cours de toute l’année 2007, 3487 en 2006 et 2857 en 2005. Il a également précisé qu’entre janvier 2005 et fin juin 2008, le nombre d’infractions aux règles de la construction a été de 77.455 dont 71.116 constructions sans permis de construire et 6339 constructions non conformes au permis de construire. Le nombre d’infractions relatives à la construction sans permis de construire a atteint 12.607 durant le 1er semestre 2008, contre 19.307 durant toute l’année 2007, 18.650 en 2006 et 20.552 en 2005. D’autre part, 325.784 actes d’urbanismes ont été délivrés entre janvier 2005 et juin 2008 dont 296.775 permis de construire.

C’est dire à quel point la tâche est rude pour les directeurs de l’habitat désormais astreints à une obligation de résultat. Aussi, pour appliquer ces directives strictes, Noureddine Moussa a mis les moyens. M Moussa compte créer des brigadiers rattachés à son département. Ces agents, diplômés du secteur vont être recrutés bientôt. Ils vont être opérationnels à travers le territoire national. Ils vont agir dans le cadre de l’application de la loi.

La nouvelle loi, publiée dans le Journal officiel en date du 3 août dernier et entrée en vigueur le samedi 23 du même mois, vise le renforcement de la prévention du tissu urbanistique. Plus explicitement, au terme de cette nouvelle loi, il est exigé de tout propriétaire d’une habitation de procéder à l’achèvement de la construction et de respecter «l’harmonie des formes et la qualité des façades d’une construction y compris celle des espaces extérieurs». M Moussa a parlé aussi de la nécessité de sauvegarder et respecter les spécificités des régions. L’application des sanctions portant sur la démolition, s’effectuera dès confirmation par le président de l’Assemblée populaire Communale ou le wali. Quant aux zones non valables pour la construction, le ministre a ordonné aux directeurs de l’urbanisme des wilayas de les aménager en espace verts. «Les espaces verts vont éviter aux opportunistes de créer des bidonvilles», a-t-il affirmé.

M.Moussa a expliqué que la nouvelle loi vient en droite ligne de la politique de réorganisation de l’urbanisme. Selon le ministre, toutes les constructions inachevées doivent être finalisées dans un délai de cinq ans. A propos des permis de construire, le ministre a ordonné aux responsables des DUC de les délivrer en l’espace d’une semaine au lieu de trois mois comme cela se fait dans le temps présent. «Le climat entre l’administration et les citoyens doit être sain», recommande le ministre.

Afin de vulgariser les nouveaux textes de loi, le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme va organiser des regroupements régionaux pour tous les services techniques activant au sein des mairies ou des daïras.

Concernant la rénovation du parc immobilier, le ministre a affirmé que «l’Etat a dégagé 300 milliards de dinars pour la réhabilitation de plus de 11.000 quartiers».

La rénovation touche quelque 3,2 millions d’habitants. Ce chiffre est effrayant! En d’autres termes, 20 millions d’habitants sont menacés par l’effondrement de leurs habitations. Même les autres ouvrages sont aussi concernés par une réhabilitation, qu’il s’agisse d’immeubles scolaires, administratifs, hospitaliers, hydrauliques ou militaires...

A la fin de son allocution, le ministre a insisté sur la maturation et la qualité des études et des diagnostics des bâtiments qui seront réalisés. Il a également exigé de tenir compte de la place des personnes handicapées...

 

Source El Watan

 

Le Pèlerin

En réunissant les directeurs de l’urbanisme des 48 wilayas du pays avant hier, au siège de son département, 

Noureddine Moussa, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme s‘est montré intraitable quant à l’application des règles de l’urbanisme: «Je ne tolère aucun indulgence à l’égard du tissu urbanistique», a t-il menacé. Plus de 10.000 constructions ont été démolies depuis 2005 pour non-conformité aux règles de la construction, a indiqué hier, Naït Sâada Makhlouf, responsable auprès du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme.
Partager cet article
Repost0

commentaires