Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 23:00

Renault Algérie - Sandero écrase les taxes


Face à la surenchère qui frappe de plein fouet les véhicules neufs en Algérie, Dacia s’est fait un devoir de lancer Sandero.

Dans un environnement automobile chahuté par les nouvelles taxes sur les véhicules neufs, Renault Algérie vient de lancer avec succès Sandero, un nouveau modèle de la gamme Dacia. L’évènement a eu lieu ce week-end, dans l’agréable ambiance aoûtienne de l’hôtel Sheraton d’Oran.

L’équipe de Stephan Galoustian, patron de la concession du losange, s’est donné tous les moyens pour réussir ce lancement, lequel a été assorti d’un test-drive dont le circuit a longé la côte d’Arzew. Décrit comme un véhicule généreux et ingénieux, Sandero est un produit qui se veut accessible aux moyennes et petites bourses. A travers ce dernier, Renault cible néanmoins une toute nouvelle clientèle. Cette dernière est plutôt jeune, rationnelle, pragmatique, issue du marché de l’occasion et très attentive au prix. Elle ne peut donc qu’être séduite par ce véhicule qui est le fruit d’un modèle de développement unique et au prix formidablement accessible. Soit à partir de 799.000 Da!

En fait, Sandero, présente un rapport qualité-prestation imbattable. Fiable et robuste, c’est un véhicule qui va à l’essentiel, notamment par son habitabilité, digne des grandes berlines. Aussi, si les prix de vente de Dacia Sandero la rattachent à la catégorie des petites voitures, ses dimensions intérieures et extérieures très généreuses relèvent de la catégorie supérieure des compactes. Avec une longueur de 4,02 m, une largeur de 1,75 m et un empattement de 2,59 m, d’où justement l’incroyable rapport prix/ habitabilité inégalé. La capacité de chargement de ce véhicule est rehaussée par un volume de coffre de 320 litres. Praticité et modularité sont également au rendez-vous, grâce à une banquette arrière rabattable et fractionnable 1/3-2/3.

Lorsque la banquette est entièrement rabattue, la capacité maximale de chargement passe alors à 1200 litres. Sandero bénéficie d’un développement technique qui le rend apte à rouler sur routes dégradées. Outre la suspension renforcée et la garde au sol élevée qui le rapproche d’un tout-terrain, Il dispose d’une protection sous passage de roues. Renault Algérie le cède avec une garantie de trois (3) ans ou cent mille (100.000) km. Une garantie qui touche finalement tous les modèles commercialisés par Renault Algérie et ce, depuis le 2 juillet 2008. Sandero, rappelons le, a été présenté en avant-première mondiale, c’est-à-dire immédiatement après Genève, au dernier salon automobile international d’Alger.

Les algériens peuvent enfin l’acquérir avec une motorisation exclusivement en essence. Sobre et performante, cette motorisation qui a fait ses preuves sur Clio Classic et Logan berline, se décline en 1.4l 75 ch. et 1.6l 90 ch. Les deux blocs essence de 1.4l et 1.6l se distinguent par un couple important à bas régime, disponible sur une large plage d’utilisation, et une consommation maitrisée (6,8 litres aux cent kilomètres en mode mixte) Renault Algérie assure néanmoins d’introduire, à plus ou moins long terme, la motorisation diesel. La motorisation GPL est quant à elle, en cours d’étude.

En fonction des niveaux d’équipement et des motorisations, Sandero est respectivement cédée à 799.000 Da, 889.000 Da et 1.019.000 Da. Arborant une couleur gris basalte, elle est également lancée autour de la formule Renault crédit. Elle vient agrandir la famille Dacia dont le succès se poursuit en Algérie depuis 2005. Avec une croissance en progression de plus 222% à ce jour. Renault Algérie qui a déjà lancé la nouvelle Laguna, promet une fin d’année rythmée avec d’autres nouveautés, à l’instar de Clio Symbol et de Kangoo.

 

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires