Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 23:46

Le Tombeau de la Chrétienne et Cherchell

tombeau-de-la-chretienne-montebello.jpg

Situé à une dizaine de kilomètres à l'est de Tipaza, sur un promontoire dominant d'un côté la mer et de l'autre côté la plaine de la Mitidja, ce monument funéraire a été édifié en hommage à une impératrice d'origine romaine qui a su se faire aimer de ses sujets Berbères. Cette illustre souveraine avait pour nom: Séléné Cléopâtre; elle était l'auguste épouse de Juba II, empereur de la Maurétanie Césaréenne dont la capitale était précisément Césarée, c'est-à-dire Cherchell. Quant au pendant de cet édifice somptueux, celui dédié à l'empereur JUBA II ; il se trouve à Medracen, dans le Constantinois, très précisément près de la ville de Guelma.

Ce témoin d'un passé prestigieux nous invite à remonter le cours de l'Histoire, et même de la géographie, pour mieux nous faire découvrir, mieux connaître et sans doute aimer le langage ou le message de ces vieilles pierres.

Géographie

La Maurétanie Césaréenne se situait sensiblement au centre du grand ensemble berbère romain allant de la Lybie (exclue) à la Mauritanie actuelle (incluse), communément appelée Afrique du Nord. L’Afrique du Nord est bordée au Nord et à l'Est par la Méditerranée, à l'Ouest par l'Atlantique et, au Sud par une mer de sable, le désert du Sahara. On y trouve tous les reliefs de caractère courant, des plaines, des montagnes, et des plateaux. Ainsi, il n'est pas étonnant de trouver une végétation quasi identique sur les bords nord et sud de cette «grande bleue» , et même des coutumes d'élevages, de cultures, ou de modes de vie dont les origines communes s'inscrivent dans un brassage permanent et historique.

Histoire

Après la défaite définitive des Phéniciens, battus par les Romains à l'occasion de la troisième guerre punique, Carthage, symbole de la puissance phénicienne fut détruite et rasée par ses vainqueurs romains en l'an 146 avant l'ère chrétienne. Dès lors, l'Afrique proconsulaire et numide vécut avec sa propre administration, gouvernée par de hauts personnages berbères intronisés localement par Rome et pour le compte de Rome. C'est-à-dire qu'il ne s'agissait pas d'une simple colonisation au sens moderne et péjoratif du mot, mais d'une intégration réciproque et loyale.

La Numidie était devenue le grenier de Rome, Et c'est ainsi que dans un moment d'anarchie interne un roi de Numidie nommé Jugurtha se souleva contre cette autorité où « tout-et-tout-le monde-était-à-vendre ».Mais sa rébellion lui fit connaître les geôles de Rome dans l’une desquelles il y mourut en l’an 104. Toutefois le sens réaliste et politique du Sénat romain conduisit le neveu de Jugurtha et fils d'un ancien Roi de Numidie, appelé Juba 1er. Cet enfant fut élevé à Rome, instruit comme un futur souverain, doté comme tel, et marié avec la plus belle princesse de l'époque Séléné Cléopâtre, fille de Cléopâtre et de Marc Antoine.

Le couple fut intronisé et installé en terre d'Afrique à loi. Dès lors, cette cité érigée en capitale fut appelée par le nouveau souverain Caesarea, c'est-à-dire Césarée, en hommage au César qui lui avait prodigué son appui et sa sollicitude. Le territoire relevant de 1'autorité de Juba 1er et de Séléné .Cléopâtre prit le nom de Maurétania Césaréenne.

Aujourd'hui, nous connaissons Césarée sous le nom de Cherchell.

Juba fut un des hommes les plus savants de son temps, notamment dans les domaines de l'histoire, de la géographie, de la grammaire, de 1' éducation, de la philosophie, de l'archéologie, de l'histoire naturelle, de la botanique, de l'art lyrique, de la peinture, etc...

Quant à son impériale épouse, si ses actes n'ont pas pris place dans les bibliothèques sous forme de livres, c'est qu'elle se dévouait sans compter pour le bien-être de son peuple dont elle était aimée, voire même vénérée. C'est cette vénération qui s'est traduite, après la mort. de Séléné, par un mausolée dénommé par les populations locales : Tombeau de la Romaine.

Malheureusement, le colonisation française a confondu en une seule et même signification Roumi qui veut dire Romain, ou Roumia, qui veut dire Romaine, avec Chrétien ou Chrétienne.

Conclusion

Si l'on remarque que le plan des ouvertures ou du labyrinthe est en forme de croix, c'est simplement qu'il s'agit d'une croix berbère commune à toutes les croix naturelles des peuplades primitives, c'est-à-dire la bonne vieille « rosé des vents » qui indique les 4 points cardinaux. Quant aux stèles funéraires contemporaines de Juba et de Séléné, certaines d'entre elles portent des croix et d'autres un croissant. Pour ce qui est des croix il y a lieu d'observer qu'une des branches se termine en forme d' anneau : ce qui prouve qu' il s'agit de la croix égyptienne et non pas d'une croix chrétienne (sans anneau et non encore inventée).

Et, pour ce qui est du croissant de lune, il s'agit tout simplement d'un hommage à Séléné dont la nom veut dire précisément : Lune. Là aussi, il y a également lieu d'observer qu'il ne peut exister aucune similitude avec le croissant de la religion musulmane puisque l'Islam ne naîtra en Arabie que six siècles plus tard et n'abordera ces rivages berbères que sept siècles après la disparition du couple impérial Maure. Ainsi, dire de Séléné Cléopâtre qu'elle était mauresque aurait à peine et, tout au plus, été dérisoire. Mais, dire d'elle qu'elle était chrétienne était fondamentalement faux

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Bonjour Katia,
Désolé pour cette réponse tardive ; j’étais persuadé avoir répondu à votre commentaire….
Je suis heureux de vous avoir rappelé de très bons souvenirs.
On sent bien que vous ressentez toutes les saveurs d’Algérie.
Il me semble que vous avez l’Algérie dans la peau
Ne restez pas frustrée………Vous serez peut être déçue ais vous aurez assouvi vos interrogations
Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes Blogs
Chaleureusement votre
Le Pèlerin
Répondre
L
Oh mon dieu , vous êtes merveilleux et vous nourrissez des souvenirs d"une Algérie que j'ai malheureusement connue trop tard. Mais à travers ma mère Allemande mariée à une Docteur Algérien née dans les années 30 et installée en Algérie de 1963 à 2010( année de son décès et enterrée la-bas ),j'ai appris à sentir les odeurs , entendre les sons et les musiques qui berçaient 4 générations avant le déclin total.Le nom de Madame Pons en l'occurrence m'est extrêmement familier puisque dans les souvenirs de mes défunts parents il revenait souvent il s'agirait peut-être de vos beaux parents qui sait.. Mais je suis heureuse de trouver des personnes comme vous pour apaiser ma peine et ma douleur et comme vous j'ai quittée mon pays tardivement certes mais je l'ai quitté et il ne me reste que des souvenirs bons comme moins bons mais c'est bien loin déjà .Avec toute mon affection


Katia MAKSEN
Répondre
L
merci pour ces belles photos je suis née à Alger en 41 et je passais mes vacances sur la plage de Matarès à Tipasa dans le petit cabanon "MICHOU" qui se trouvait à côté de celui de 2 étages, côté ruines,il y en avait un aussi côté plage; ce furent mes plus beaux souvenirs.:

je n'ai pas lu tous vos articles, mais si vous aviez une vue aérienne de la plage je souhaiterais tant l'avoir ( je transmets les coordonnées de votre site à tous mes amis PN et autres afin qu'ils se souviennet ou qu'ils découvrent les beautés de FEUE notre Algérie

niky-pons@outlook.com encore merci

Michèle née CORMI épouse Pons (de MouzaÏville)
Répondre
L
Bonjour Burlet,

Cela ne me gène pas que de la colonisation on n’ait retenu de tels propos ou de tels écrits...Même s'ils sont inexacts

Il y a tant de choses qui furent le fait de la Colonisation que l’on veut cacher et dont il est devenu tabou de parler

On peut reconnaître les méfaits de la colonisation tout en vantant également ses bienfaits….

Je suis un humaniste mais il y a aussi des faits….

L’Algérie ne fait pas grand-chose pour maintenir son patrimoine

Si vous saviez le nombre de vestiges romains qui ont été pillés

par des vandales sans que personne ne s’en offusque

Les autres ont pu être sauvés grâce aux subventions de l’UNESCO

Je suis quasiment certain que si nous n’avions pas été présents le dit « Tombeau de la Chrétienne » aurait subi le même sort

Il est trop facile de mettre tous les maux de l’Algérie sous le compte de la Colonisation

Nombreux sont les Algériens qui ont regretté et regrettent encore notre départ

Alors l’indépendance a eu lieu il y a 54 ans

Et qu’a fait l’Algérie pour l’histoire et pour la préservation de son patrimoine….Pas grand-chose

Cordialement

Le Pèlerin
Répondre
L
Bonjour Burlet,
Cela ne me gène pas que de la colonisation on n’ait retenu de tels propos ou de tels écrits...Même s'ils sont inexacts
Il y a tant de choses qui furent le fait de la Colonisation que l’on veut cacher et dont il est devenu tabou de parler
On peut reconnaître les méfaits de la colonisation tout en vantant également ses bienfaits….
Je suis un humaniste mais il y a aussi des faits….
L’Algérie ne fait pas grand-chose pour maintenir son patrimoine
Si vous saviez le nombre de vestiges romains qui ont été pillés
par des vandales sans que personne ne s’en offusque
Les autres ont pu être sauvés grâce aux subventions de l’UNESCO
Je suis quasiment certain que si nous n’avions pas été présents le dit « Tombeau de la Chrétienne » aurait subi le même sort
Il est trop facile de mettre tous les maux de l’Algérie sous le compte de la Colonisation
Nombreux sont les Algériens qui ont regretté et regrettent encore notre départ
Alors l’indépendance a eu lieu il y a 54 ans
Et qu’a fait l’Algérie pour l’histoire et pour la préservation de son patrimoine….Pas grand-chose
Cordialement
Le Pèlerin
Répondre
B
Il est inexact de dire : « c’est malheureusement la colonisation française qui a confondu Roumi avec Chrétien ».
En effet dans l’épisode du Captif de Don Quichotte, Cervantès écrit : « Mais notre bonne fortune nous permit de parvenir à une anse qui se trouve à coté d’un petit promontoire que les Maures appellent le cap de la Cava Rumia, ce qui veut dire dans notre langue la mauvaise femme chrétienne, et la tradition veut, chez les Maures, que soit enterrée en ce lieu la Cava, qui causa la perte de l’Espagne, parce que Cava dans leur langue veut dire méchante femme et rumia, chrétienne … »
Il est donc indiscutable que cette erreur existait dès le XVI° siècle et ne peut donc être imputée à la colonisation française.
Répondre
F
Bonsoir
La France n'est jamais parti d'Algérie; ses méfaits (même en Afrique) sont encore plus grands aujourd'hui que quant elle était là. Du temps de la colonisation nos ancêtres étaient gaulois et maintenant ils sont Arabes.
Notre pays qui a une histoire millénaire est très beau du nord au sud.
Vous évoquez l'Algérie avec tristesse et amertume, je compatis mais si vous venez vous serez toujours le bienvenu chez vous. A bon entendeur salut
L
Bonsoir Michèle
Je suis émerveillé lorsque je reçois de tels commentaires
Le Blog a plus de neuf ans – 22 février 2006
L’objet était avant tout d’effectuer un trait d’union entre notre merveilleux pays qui nous a vus naitre et notre pays adoptif
Je ne connais pas le magasin Michou …..C e que je sais c’est que mon arrière grand père, Alexandre est arrivé à Alger en 1852 et qu’il s’est installé à Tipasa en 1865….Il vivait dans une grande maison …tout prés de l’entrée des ruines romaines
Il a même été premier adjoint de la ville vers la fin du 20ème siècle
J’ai retrouvé des actes d’état civil signés de sa main
Actuellement sur les lieux de cette maison est érigé le plus beau hôtel restaurant de Tipasa
Mon grand père Alexis est né à Tipasa ainsi que mon père Maurice
Mon grand père n’ayant pas fait de bonnes affaires il s’est retrouvé sans le sou et les enfants (dont mon père) ont été obligés de rejoindre la capitale pour y trouver du travail
C’est ainsi que je suis né à Hussein-Dey
Je ne pense pas avoir la vue aérienne des lieux auxquels vous faites référence
Toutefois je vais chercher …sur Google Images e si je trouve quelque chose c’est avec le plus grand plaisir que je vous l’enverrai
Je devrais m’y rendre sous peu là-bas
Si j’ai quelque chose pour vous je ne vous oublierai pas
Pons était un nom fréquent en Algérie …J’en ai connus de bien nombreux
J’ai enregistré votre adresse e-mail
Chaleureusement votre
Le Pèlerin
Répondre
P
merci pour ces belles photos je suis née à Alger en 41 et je passais mes vacances sur la plage de Matarès à Tipasa dans le petit cabanon "MICHOU" qui se trouvait à côté de celui de 2 étages, côté ruines,il y en avait un aussi côté plage; ce furent mes plus beaux souvenirs.:
je n'ai pas lu tous vos articles, mais si vous aviez une vue aérienne de la plage je souhaiterais tant l'avoir ( je transmets les coordonnées de votre site à tous mes amis PN et autres afin qu'ils se souviennet ou qu'ils découvrent les beautés de FEUE notre Algérie
niky-pons@outlook.com encore merci
Michèle née CORMI épouse Pons (de MouzaÏville)
Répondre
K
Oh mon dieu , vous êtes merveilleux et vous nourrissez des souvenirs d"une Algérie que j'ai malheureusement connue trop tard. Mais à travers ma mère Allemande mariée à une Docteur Algérien née dans les années 30 et installée en Algérie de 1963 à 2010( année de son décès et enterrée la-bas ),j'ai appris à sentir les odeurs , entendre les sons et les musiques qui berçaient 4 générations avant le déclin total.Le nom de Madame Pons en l'occurrence m'est extrêmement familier puisque dans les souvenirs de mes défunts parents il revenait souvent il s'agirait peut-être de vos beaux parents qui sait.. Mais je suis heureuse de trouver des personnes comme vous pour apaiser ma peine et ma douleur et comme vous j'ai quittée mon pays tardivement certes mais je l'ai quitté et il ne me reste que des souvenirs bons comme moins bons mais c'est bien loin déjà .Avec toute mon affection

Katia MAKSEN