Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 23:05

Blida-Hammam Melouane: La baraka d’une histoire d’eau miraculeuse


C’est au pied des monts de l’Atlas blidéen, à 37 km au sud-ouest d’Alger et à une trentaine de kilomètres au nord-est de la ville des Roses que la station thermale de Hammam Melouane accueille « généreusement » ses curistes, plus particulièrement des familles durant cette saison estivale.

Elle ne cesse d’offrir à ses visiteurs tous les bienfaits de ses eaux « mystérieuses » et « spectaculairement miraculeuses ». On y vient de la capitale, de Blida, de Médéa et d’autres wilayas et même des pays étrangers, à la recherche de la fraîcheur tout en conciliant villégiature, soins physiques et « mentaux ». Les produits du terroir y sont omniprésents à l’instar du pain traditionnel (metloue) qui y est « dégusté » avec des œufs bouillis. Les boutiques d’artisanat, de vannerie et de poterie y sont nombreuses, donnant davantage la vocation touristique aux lieux. Une fois à Hammam Melouane, c’est vraiment le rendez-vous de la forme qui attend les touristes. La pureté de son air, ses eaux curatives ainsi que ses fruits fraîchement cueillis et proposés à la vente demeurent tant d’ingrédients qui ne font que régénérer la bonne santé de l’individu.
Il y a juste le lavage des voitures dans l’oued par manque de civisme de quelques-uns et la carrière de gravier qui défigurent l’environnement du site et dont l’appel à la fermeture, lancé depuis plusieurs années par les écologistes, semble ne pas avoir encore d’échos... La légende raconte que lors de la présence turque en Algérie, la fille d’un bey connu et riche était percluse de tous ses membres et ce n’était ni la grande richesse de son père ni les éminents médecins de l’époque qui avaient pu guérir la malheureuse fillette. Evidemment, c’étaient les eaux de Hammam Melouane qui détenaient les « secrets » de la guérison. Des témoignages plus « réels » et récents évoquent aussi le côté mystérieux des eaux en question.

Cure homéopathique

Un curiste fréquentant ce lieu depuis l’amélioration de la situation sécuritaire et rencontré aux abords du fameux oued de la localité tout en ayant les pieds dans l’eau, histoire de se rafraîchir, se rappelle de l’histoire d’un sexagénaire venu spécialement de France, souffrant d’une paralysie provoquée par un rhumatisme aigu. « Il est entré au bain sur une chaise roulante et une fois en contact avec les eaux, cette personne a réussi à faire quelques pas après une longue immobilité », nous a-t-il dit avant d’ajouter que « des soins en France ne lui ont servi à rien finalement ». Ce « mystère » rime aussi avec superstition, puisque les habitués des lieux y font tout un rituel pour leur bien-être tout en cherchant à écarter le « mauvais sort ».
Les coutumes préconisent que les hommes doivent égorger un coq en hommage à Sidi Slimane, un saint homme de la région. Les femmes sont appelées à jeter du henné dans le bassin du hammam tout en allumant des bougies. Un rituel ancestral qu’on a voulu rendre synonyme de « baraka » et de bon présage seulement, ni plus, ni moins. D’après des médecins, le thermalisme à Hammam Melouane avec ses sources fortement minéralisées (riches en gaz rares, en azote, en magnésium et en fer) est préconisé pour soigner toute forme de rhumatisme, les maladies des os et des articulations, les maladies de la femme, des enfants, de l’intestin, du foie, du pancréas et des reins. Il est aussi vivement conseillé chez les personnes souffrant de douleurs nerveuses, articulaires et musculaires, de sénilité, de paludisme chronique, d’anémies, de colibacillose et de dysfonctionnement au niveau des artères et des veines.
Ce traitement thermal est toutefois déconseillé aux personnes ayant un cancer en stade terminal, souffrant de tuberculose en stade avancé ou d’infections généralisées aiguës. Cela pousse même de nombreux diplomates accrédités en Algérie et leurs épouses à y faire un tour, en ayant la ferme conviction que ces bienfaits ne vont pas les retrouver ailleurs. Par ailleurs, des études effectuées un peu partout dans le monde incitent certaines catégories de personnes qui souffrent d’anxiété, de stress, de déprime… à faire une cure thermale pour s’en sortir, plutôt que de prendre des antidépresseurs dont les effets indésirables ne sont plus à démontrer. Et pourtant, ce n’est qu’une eau, qui en contact avec le corps de l’individu, est derrière tous ces bienfaits sur le psychisme… Ce genre d’études démontre en effet l’intérêt médical du thermalisme dans la prise en charge du trouble anxieux. Des psychiatres « ont tendance » à favoriser le thermalisme dans certains cas sur les traitements médicamenteux.

Bain et remise en forme

Des curistes victimes de dépression et d’angoisse, rencontrés sur les lieux, nous ont fait savoir qu’ils « épousent » le bien-être et la forme mentale une fois que le corps et « l’âme » sont à Hammam Melouane. Actuellement, ce site touristique, qui a été privatisé depuis le 1er mars 2006 et racheté par l’industriel Zaïm Mohamed, connaîtra prochainement, et de la manière la plus progressive, une opération de démolition des anciennes bâtisses comme l’hôtel et le hammam pour construire à leurs lieu et place des infrastructures plus spacieuses et plus modernes. L’ancien site abritant les anciens bungalows a déjà connu des démolitions et le chantier demeure toujours en cours.
Hammam Melouane aura dans quelques années un luxueux hôtel d’une superficie de 3570 m2 comportant 4 étages (90 chambres et 2 suites, alors que l’actuel construit durant les années 1930 recèle 20 chambres seulement et ne peut plus répondre à la forte demande des curistes), des bungalows de standing, des hammams pour femmes et hommes avec des chambres douches, des piscines, des salles de soins et de massage, des buvettes… un parking pour véhicules d’une capacité de 302 places. Tout cela sera suivi par des aménagements extérieurs, où il y aura la construction d’une piscine pour enfants, de pizzerias, des locaux d’artisanat ainsi que des aires de jeux et de détente. Thermale ne s’arrêtera pas durant les travaux, nous dit-on, puisqu’ils seront concrétisés par étape, histoire de préserver le cachet touristique des lieux. » Des conventions avec la Caisse nationale d’assurance sociale ainsi qu’avec des fédérations sportives sont aussi envisagées dans le futur, apprend-on, et cela ne fera que développer davantage la commune de Hammam Melouane, riche par sa nature, mais dont la population demeure toujours déshéritée…

Source Midi libre

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> <br /> je connait cette endroit magnifique mais j'ai jamais vus l'hotel existe t'il reelement<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Asli,<br /> <br /> <br /> Voilà bien longtemps que je ne suis pas allé à Hammam Mélouane<br /> <br /> <br /> Depuis....!!!!<br /> <br /> <br /> Dans l'article il est employé le futur et non le présent<br /> <br /> <br /> Je suppose que cet hôtel n'existe pas encore<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />