Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 10:30

CAN-CM 2010 : L’Algérie bat le Sénégal  3 à 2

 

Sommaire

L'équipe nationale Algérienne a battu vendredi soir à Blida  son homologue du Sénégal par 3/2 en match comptant pour la cinquième journée des qualifications au 2ème tour de la Coup d'Afrique des nations /Coupe du monde 2010.Les buts algériens ont été inscrits par   Bezaz,  Saifi et  Yahia. Grâce à cette victoire, les Verts prennent la tête de leur groupe avec 9 points, devant le Sénégal 8 points.
Il  reste encore une journée à jouer le 12 octobre prochain. L'Algérie affrontera le Liberia à Monrovia et Le Sénégal accueillera la Gambie 

Plus d’informations

L’équipe nationale algérienne de football a repris espoir en battant son homologue sénégalaise sur le score de 3 à 2 (mi-temps:0-0) vendredi au stade Mustapha Tchaker (Blida), en match comptant pour la 5è journée (gr.6), des qualifications jumelées de la Coupe d’Afrique des nations et la Coupe du monde (2010) de football.

Cette victoire tant espérée, ouvre toutes les grandes portes de la qualification pour le second tour de cette compétition, pour peu que l’EN algérienne franchisse avec succès, l’obstacle du Libéria, le 12 octobre prochain à Monrovia. Dés l’entame du match, les "Verts" ont eu du mal à rentrer dans le match, laissant les Sénégalais prendre l’initiative dés le coup d’envoi obtenant rapidement le 1er corner du match (2’), ce qui a pour effet de donner une meilleure assurance aux camarades de Hadji Diouf. Opérant par un jeu collectif fait de passes courtes, la formation visiteuse a multiplié les incursions dans le camp algérien, où les Bougherra, Antar Yahia, et Belhadj ont eu du mal à éloigner le ballon. Ainsi, un débordement de Hadji Diouf (5), un contre de Issiar (15), et surtout un tir du même Diouf consécutif à un mauvais renvoi de la défense algérienne (17) ont été les principales actions des visiteurs. Il a fallu attendre la 20e minute pour que les hommes de Rabah Saadane retrouvent leurs repères, grâce à l’excellent Karim Ziani qui a multiplié les exploits.
D’ailleurs, les meilleures occasions de but se sont offertes aux "Verts", notamment à la 25e minute, lorsque Saifi démarqué, met dehors une belle passe de Ziani. Ensuite, une erreur du défenseur Diakhaté qui a failli, de la tête, tromper son propre gardien (31’), enfin un exploit personnel de Ziani qui, suite à une série de dribbles, envoie un boulet mal cadré qui aurait pu faire mouche. C’est sur ce score de parité (0-0) que prend fin cette première mi-temps au grand dam du public présent en force. En seconde mi-temps, le match prit une autre tournure, où les deux équipes sont revenues sur le terrain avec l’intention d’en finir. Ce sont les Sénégalais qui étaient les premiers à ouvrir les hostilités, en inscrivant le premier but dans un silence glacial. Un centre anodin de Ousmane N’Daye a trouvé Diar Issiar au milieu d’une défense figée pour tromper le gardien Gaouiaoui (53).
Ce but assassin aura l’effet contraire en galvanisant les camarades de Saifi qui, sans attendre, allaient assiéger le camp sénagalais et inquiéter le gardien Tony Silva. Ce dernier sera battu par son propre défenseur qui détournera dans ses filets un centre de Bezzaz, auteur d’un travail personnel réussi à la limite de sortie. Complètement libérés et follement encouragés par le public, les Algériens assommèrent les "Lions de Terengua" en deux minutes, d’abord à la 70e sur un centre de Belhadj repris de la tête par Ghilas qui remet à Saifi lequel de la tête, trompe Tony Silva, enfin par Antar Yahia qui reprit victorieusement un corner bien botté par Ziani, l’homme du match. On jouait, le temps additionnel, lorsque Mamadou Sougou réduisit le score pour son équipe sans remettre en cause la victoire algérienne, enfin réconcilié avec son public après une longue traversée du désert, tout en infligeant au Sénégal sa 1ère défaite dans le groupe 6.

Source  APS

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires