Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 11:08

L'événement. 2013… Toulouse sort le grand jeu ce soir.



 

C’est quand le bonheur ?…. Mais c'est aujourd'hui partout dans la ville. Toulouse, en ce premier samedi de septembre, va montrer au monde entier combien elle mérite le titre de capitale européenne de la culture 2013. Dans une Festa Tolosa d'enfer. Avec dès 15 heures, un festival de tous les arts : concerts, danse, défilé de diables artificiers et autres dragons de feu, spectacle pyrotechnique sur la Garonne et Cali en live et en plein air ! Cali qui a déjà fait deux fois danser le Zénith (9 000 fans en février 2006, 6 000 en avril dernier) et qui revient nous voir. Plus Toulousain aujourd'hui que Perpignanais et c'est bien normal car Cali adore Toulouse ! Avant le Zénith, il avait chanté deux fois au Bijou et une fois Salle Nougaro. Quand il était étudiant, se souvient-il, « J'habitais rue Caraman, près de la Halle aux Grains. Et je me promenais tous les soirs avec cette impression de traverser les quartiers comme si je traversais des villages. Et puis il y a aussi toute l'action des Motivé(e) s et de Zebda qu'on ne peut que remercier pour l'exemple qu'ils ont donné… Grâce à eux, je sais que jusqu'à Perpignan il y a des gens qui ont senti leur âme révolutionnaire prendre leur essor à ce moment-là ». Et puis Toulouse, c'est aussi la Capitale du rugby. C'est dans ce monde-là aussi que l'artiste a découvert le goût du contact physique, la générosité, le sacrifice, le sens du partage, l'envie de tout donner. Tout comme nos Stadistes. Alors Cali, ce soir sera le roi de tous les Toulousains ! Et partout sur les quais de Garonne, tout comme dans la rue la fête sera belle.

 

Des Abattoirs à la Daurade

 

Spectacle de danse et de théâtre à 15 heures dans la cour du musée des Abattoirs. 21 heures, quai de la Daurade : soirée opéra urbain et pyrotechnique au-dessus de l'eau - « Le Chant des sirènes » du groupe F et Mécanique Vivante. À 22 heures, concert gratuit de Cali.

 

Les autres rendez-vous

 

15 h 15 et 16 heures à l'Écluse Saint-Pierre avec « chemin de la science », performances visuelles, à 15 h 45 et 16 h 45 place de la Daurade, « chemin du patrimoine » : arts de la scène pour jouer les pierres. De 19 heures à une heure du matin Le Barathon : 26 concerts dans 13 cafés de la ville. A 20 heures, depuis la place du Capitole « Le parcours des diables » ; défilé d'artificiers, musiciens, dragons de feu avec Les Diables de Barcelone, en direction du quai de la Daurade. Spectacles et concerts gratuits.

 

Et aussi…

 

Au bord de la Garonne, l'association Animés fait chanter la cité de Madrid aux Sept Deniers à partir de 15 heures, et à 21 heures, soirée Music'Hall avec Magyd Cherfi, les Grandes Bouches et François Dorembus Quintet.

À Arnaud Bernard : festival Tôt'tart, spectacles jeune public et soirée musicale avec Clan d'Instinct, The Lost Communists et Sonic Boom Six. t.

À Bellefontaine soirée Méditerranée avec les Plasticiens Volants un spectacle déambulatoire et populaire : la fabuleuse Babilonia., à 21 h 30.

À la Mounède, Fiesta Rumba Gitane catalane, à la Maison des Racines du Monde. Gratuit.

 

Bientôt à Ramonville

 

à ne pas oublier non plus, dans le cadre de Festa Europa, le Festival de Rue de Ramonville, un grand rendez-vous de création contemporaine dans l'espace public, du 10 au 14 septembre. Le thème choisi cette année : « Nouvelle ère », avec pas moins de 100 spectacles présentés par quelque 27 compagnies.

 

Source La Dépêche du Midi

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires