Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 23:57

Alors que le pouvoir d’achat du citoyen s’affaiblit
Le salaire des députés sera de 27 millions

Cette augmentation entrera en vigueur en décembre.
Les indemnités des parlementaires seront revues à la hausse d’ici la fin de l’année. Les salaires des élus du peuple seront alignés sur ceux des ministres délégués. C’est ce qu’a appris L’Expression, de sources proches du dossier: «Cette proposition est sur le point d’être concrétisée. Je pense qu’elle sera opérationnelle d’ici le mois de décembre», affirme notre interlocuteur.
Les choses seront plus claires après l’examen du budget du Parlement programmé après l’adoption de la loi de finances pour 2009, pour la fin octobre. Il faut savoir que cette réévaluation est prévue dans la nouvelle grille des salaires arrêtée dans le cadre de la réforme du secteur de la Fonction publique, adoptée en 2007.
Dans ce chapitre, il est retenu que les indemnités du député soient calculées sur la base des critères établis pour le corps des fonctions supérieures de l’Etat, précisément en vertu du décret présidentiel 07-305 fixant le mode de rémunération applicable aux fonctionnaires et agents publics exerçant des fonctions supérieures de l’Etat.
Concernant cette grille, justement, les députés soutiennent que le nombre de points servant de base de calcul de l’indemnité du député (5 438) est devenu caduc. De ce fait, ils ont exigé l’amendement de l’article 19 de la loi 01-01 du 26 janvier 2001 pour pouvoir définir un nombre de points supérieur à l’actuel et, bien évidemment, avoir une indemnisation plus importante que celle prévue par la grille en question.
«Avec la révision générale de la grille de la Fonction publique, le député occupera une position moyenne», nous a précisé un député. Après plusieurs mois de négociations, les deux parties, Parlement et gouvernement, semblent avoir trouvé un consensus à même de prendre en charge en partie les doléances des élus.
Il faut savoir que si cette augmentation venait à être appliquée, l’indemnité des parlementaires frôlera le seuil des 27 millions de centimes, le double de la rémunération perçue actuellement.
Selon une enquête menée par L’Expression, le député touche une indemnité de base estimée à 103.322 DA (cent trois mille trois cent vingt-deux dinars), soit 10,3 millions de centimes.
Si l’on additionne les 20.000 DA versés au titre de l’indemnité complémentaire (ou indemnité de représentation), ainsi que les différents frais remboursés partiellement, comme la facture de téléphone, la restauration, l’essence, l’élu touche une indemnité nette de 130.000DA, soit 11,6 fois le Snmg.
Elle est évaluée à 13 fois le Snmg pour le député occupant un poste de responsabilité, comme le vice-président de l’APN, le président de commission, le chef de groupe parlementaire. Ces derniers perçoivent exactement 15 millions de centimes. Le vice-président de commission et le rapporteur, quant à eux, perçoivent 14,5 millions.
Le parlementaire bénéficie aussi d’un prêt de véhicule sans intérêt d’un million de dinars et d’une indemnité d’hébergement calculée sur la base d’une location de 63.000 DA par mois, soit 75,6 millions de centimes par an.
Quant aux présidents de l’APN et du Conseil de la Nation, ils ont, chacun, une indemnité égale à la rémunération prévue pour le chef du gouvernement, qui, elle, reste un secret, comme c’est le cas d’ailleurs de l’indemnité des ministres, ou encore celle des présidents-directeurs généraux des groupes économiques, fixée par décrets non publiables.
Notons que les négociations entre le Parlement et le gouvernement, entamées depuis près d’une année, ont retardé l’application de la nouvelle grille des salaires. En effet, tous les cadres supérieurs de l’Etat, y compris les ministres, ont perçu leur augmentation, excepté les parlementaires. Ces derniers ont voulu maintenir le débat au niveau des coulisses connaissant la sensibilité du dossier.
«Poser le problème publiquement, mettra, encore une fois, le député en point de mire. Cela arrangera les affaires des parties qui tentent, coûte que coûte, de discréditer l’élu de l’APN aux yeux des citoyens», nous a, auparavant, affirmé un député membre de l’Alliance présidentielle. Le front social bouillonne. Les mouvements de protestation font tache d’huile dans les secteurs d’activité de la Fonction publique. Réévaluer l’indemnité du parlementaire, «une revendication légitime», serait perçu comme une forme de provocation aux conséquences incalculables, a ajouté notre interlocuteur.
Les parlementaires se disent «piégés» par les calculs politiciens du gouvernement. «Le budget du Parlement est paradoxalement, en vertu de la Constitution et du règlement intérieur, discuté publiquement. L’on comprend parfaitement le désarroi des citoyens quand ils entendent leurs représentants revendiquer la réévaluation de leurs revenus en pleine crise sociale, mais l’on se demande pourquoi les indemnités des ministres ou des P-DG des groupes économiques sont gérées par un décret non publiable.»
Le prochain cheval de bataille des députés sera leur nouveau statut, dossier qui est en suspens au niveau de la Présidence.

Source l’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires