Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 11:41

Un ours blessé par un chasseur lors d'une battue au sanglier en Ariège


Un ours a été blessé dimanche par un chasseur lors d'une battue au sanglier près de Prades (Ariège) et l'animal, blessé, était recherché par des équipes de suivi technique des plantigrades, a-t-on appris auprès de la préfecture du département.
Vers 10H15, lors d'une battue au sanglier sur la commune de Prades, l'un des chasseurs, voyant un animal passer, a fait "un tir d'instinct" et a réalisé ensuite qu'il s'agissait d'un ours, a-t-on indiqué de même source.
L'homme a immédiatement prévenu la gendarmerie, qui est venue sur place avec une équipe de suivi technique de l'ours. Le chasseur devait être entendu dimanche soir par la gendarmerie, a-t-on ajouté.
Il y a une "forte probabilité qu'il s'agisse de l'ours Balou", a indiqué la préfecture, en soulignant qu'une équipe de suivi des ours avait localisé samedi cet animal dans le secteur.
Deux équipes de suivi technique ont entrepris des recherches dimanche pour retrouver l'animal et évaluer la gravité de ses blessures. Des traces de sang ont été trouvées à l'endroit du tir, a-t-on indiqué de même source.
Le préfet de l'Ariège, Jean-François Valette, s'est rendu sur place à Prades, situé à la limite des départements de l'Ariège et de l'Aude.
L'ours Balou, un mâle de 6 ans, a été relâché dans les Pyrénées le 2 juin 2006 dans le cadre d'un plan de réintroduction de cinq ours slovènes (dont deux femelles, Palouma et Franska, ont été tuées accidentellement depuis).
La population d'ours dans les Pyrénées est estimée entre 8 et 20 individus, répartis sur l'Ariège, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne, l'Aude et le versant espagnol.

L'Adet demande la poursuite du programme de réintroduction

Dans un communiqué, l'association Pays de l’Ours – Adet (Association pour le développement durable des Pyrénées) a réagi à la blessure de l'ours.
"Cela nous renvoie une fois de plus à la fragilité de la population pyrénéenne d’ours. Les deux opérations de lâcher de 1996-97 et 2006 ont pourtant montré leur efficacité et la bonne adaptation des ours au territoire, ce qu’aucune des disparitions, accidentelle ou non, ne vient contredire : depuis 1996, le nombre d’ours dans les Pyrénées ne cesse d’augmenter, comme en témoignent les naissances observées régulièrement.
Hélas cette augmentation est trop lente par manque d’effectif. Tout en réservant sa réaction sur les faits du jour, dans l’attente d’en savoir plus sur les circonstances précises du tir, Pays de l'Ours – Adet renouvelle sa demande à l’Etat d’un véritable plan de restauration d’une population d’ours viable dans les Pyrénées. Nous devons donc sortir de la logique des « coups » consistant à lâcher quelques ours tous les dix ans.
Pour cela, la seule voie claire et raisonnable est, comme nous l’avons déjà exprimé, de lâcher un ou deux ours chaque année, jusqu’à constater la viabilité de la population, en intégrant tous les paramètres démographiques de reproduction et de mortalité des animaux."

Source LaDepeche.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Il s'agit peut-être du même ours qui traversant la voie rapide en aout, a provoqué l'accident d'un minibus d'handicapés !Je suis pour la réinplantantion, surtout que j'habite pas cette région, mais il faudrait prendre des précautions quand même !
Répondre
.
<br /> <br /> Bonjour Josy<br /> <br /> Non ce n'est pas le même....<br /> Et ou, iIl est difficile de concilier les deux positions...Il est vrai que chacun a des points de vues et des atouts convaincants....<br /> <br /> L'idéal est de concilier les deux positions...Il semblerait qu'au Pays basque cela ait pu se faire.<br /> Quant à l'attaque sur l'homme, les statistiques montrent qu'il n'a jamais attaqué ce dernier...Donc s'il vous arrive d'en rencontrer un, restez passive et il ne vous arivera bien...Méfiez vous des<br /> légendes...<br /> <br /> je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à mon blog.<br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> Le Pèlerin <br /> <br /> <br />