Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 08:30

Alger suffoque - Baisse de température à partir de vendredi


Une chaleur suffocante s’est installée dans la journée d’hier rendant les déplacements difficiles. Une situation qui risque de se prolonger jusqu’à demain. 

Les prévisions de la météorologie l’attestent et le confirment.
«L’Algérie est actuellement sous l’influence de vents du sud-ouest qui ont entraîné une masse saharienne qui s’est traduite par un réchauffement sensible de la température.
Ce réchauffement se maintiendra jusqu’à jeudi et concernera essentiellement les régions du centre et de l’est qui verront une température atteignant localement un pic de 36 degrés sur les hautes pleines de l’intérieur». C’est ce qu’a indiqué hier
M. Anbar, responsable de la communication auprès de l’Office national de la météorologie (ONM).
Selon ce dernier, les vents du sud-ouest sont générés par la présence d’une zone dépressionnaire qui est actuellement de passage sur l’Europe occidentale. L’évolution de cette dépression se dirigera vers la Méditerranée et va générer des vents d’ouest et nord-ouest engendrant un net rafraîchissement et une baisse de la température à partir de vendredi.
Selon les prévisions météorologiques, ce rafraîchissement va persister et se maintiendra jusqu’au début de la semaine prochaine. La température va ainsi baisser de 10 degrés entraînant des pluies passagères et quelques orages sur les régions de l’intérieur du pays.
«Cette chaleur n’est pas exceptionnelle dans la mesure où des pics de 36 degrés ont été enregistrés dans nos régions entre le 15 et le 17 septembre 2007», a rappelé M. Anbar. Et d’ajouter : «Bien que d’importantes pluies aient caractérisé le mois de septembre dernier, celles-ci n’ont pas épargné les pics de chaleur intensive ».
Selon toujours M. Anbar, ce climat est propre aux régions méditerranéennes qui se caractérisent par une grande variabilité climatique inter-saisonnière et interannuelle. Cela veut dire qu’une seule saison peut être soumise à des variations climatiques d’une année à une autre du fait que nos régions se situent dans des zones tempérées et restent influencées par les perturbations polaires et les perturbations extratropicales des régions Sud.
Pour sa part, le réseau de surveillance de la qualité de l’air indique que pour la journée d’hier (mardi), l’indice relevé au niveau de la zone d’El Hamma fait cas d’un air légèrement pollué par la poussière. Un taux très faible d’oxyde d’azote (NO2) et de monoxyde de carbone a été relevé.
Au niveau de Bab El Oued, l’indice est, cependant, assez bon, même si l’air est légèrement poussiéreux. Il en est de même à Ben Aknoun et au niveau de la place du 1er-Mai où l’indice est bon vu la faiblesse du monoxyde de carbone et l’absence du dioxyde de souffre (SO2) dans l’air.

Source Horizons

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires