Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 23:00

 

Le Cialis, plus fort que le Viagra?

 

 

 

 

Extrait d’un article du site Senior Planet..J'ai pensé que cela pouvait interesseer nombre d'entre nous...  

 

Le Cialis, plus fort que le Viagra? Il donnerait, en tout cas, plus de temps pour l’improvisation amoureuse grâce à sa durée d’action (vingt-quatre heures en moyenne). Mais cette durée d’action inquiète les cardiologues pour les risques cardio-vasculaires encourus par ceux qui voudraient en faire trop. 

Le Cialis en sept questions pour le plaisir sans (trop) de risques avec le Pr. Pierre Costa, urologue à Nîmes.

Quels risques pour le cœur ?

"Ça fait des mois que je reçois des spams pour le Cialis dans ma boite aux lettres.  Je ne pensais pas qu’un jour, j’en aurai besoin", reconnaît André (soixante ans) qui a connu quelques pannes ces derniers temps. C’est Françoise, sa compagne, qui lui a parlé de ce nouvel inducteur de l’érection, un petit comprimé jaune efficace pendant plus de vingt-quatre heures. Mais André se demande s’il existe des risques pour son cœur car il ne veut pas finir comme le président Félix Faure ou le Cardinal Daniélou…

En fait, la tolérance cardio-vasculaire du Cialis (tadalafil) a été testée avant sa mise sur le marché car plusieurs décès avaient été signalés lors de l’arrivée du Viagra en 1998. Mais, durant les essais, aucune modification significative de la pression artérielle ou de la fréquence cardiaque n’a été signalée. Donc pas de risques cardio-vasculaires majeurs pour le Cialis si les contre-indications sont respectées : pas de prise de dérivés nitrés, ni d’antécédents de maladies cardiaques comme un infarctus récent, une angine de poitrine ou une insuffisance cardiaque sévère.

Une érection non-stop pendant vingt-quatre heures ?

"Plus de vingt-quatre heures d’efficacité ? Je ne me vois pas avec une érection non-stop une journée entière", prévient André. Mais, les craintes d’André de souffrir d’un priapisme ne sont pas fondées car la prise de Cialis ne provoque pas immédiatement d’érection. "Ce médicament n’est pas un aphrodisiaque. Son mode d’action est de faciliter l’afflux sanguin dans les tissus péniens pour permettre la survenue d’une érection", précise le professeur Pierre Costa, chef du service d'urologie au CHU de Nîmes.

En fait l’érection ne survient que s’il y a stimulation sexuelle et elle disparaît après le rapport. Les risques d’un priapisme sont très faibles et n’existent qu’en cas d’usage abusif de ce médicament. La possibilité d’obtention d’une érection est effective dès la seizième minute après la prise de Cialis et cette possibilité perdure jusqu’à trente-six heures chez certains sujets ce qui laisse du temps pour l’improvisation amoureuse. 

 L’efficacité est-elle démontrée ? 

À l’instar du Viagra, l’efficacité du Cialis est démontrée par de nombreuses études. Selon certaines d’entre elles, plus de 80 % des sujets ayant utilisé le Cialis ont rapporté une amélioration de leur érection. Mais au-delà d’une érection de meilleure qualité, ce médicament aurait permis aussi d’augmenter nettement le nombre de rapports réussis (75 % des sujets).
Voilà de quoi rassurer André dont les pannes sont davantage liées à une anxiété de performance qu’à de véritables problèmes organiques. En effet depuis ses premières pannes, André se focalise trop sur "avoir ou ne pas avoir d’érection". "Je redoute tellement de ne pas être à la hauteur que je provoque ce que je crains, c’est à dire la Bérézina", reconnaît André qui espère trouver une réponse à ses angoisses d’érection grâce au Cialis.
Comment se le procure-t-on ?

Le Cialis n’est délivré en pharmacie que sur prescription médicale, compte tenu de ses contre-indications à respecter. Certes, l’offre est abondante sur le Net pour ce type de médicament avec des prix défiant toute concurrence et sans ordonnance mais il n’existe aucune garantie quant à la qualité du produit acheté dans ces conditions.

En pharmacie, le Cialis se présente sous deux dosages différents (10 mg et 20 mg) et en boîtes de quatre et huit comprimés. Il est préférable de commencer ce traitement à la dose de 10 mg, souvent suffisante pour être efficace, avant de passer à 20 mg si nécessaire. Il est en revanche déconseillé d’augmenter davantage le dosage du fait d’un risque accru de survenue d’effets secondaires. 

Quels sont les effets secondaires ? 

Comme tout médicament, le Cialis peut susciter quelques effets secondaires chez certains sujets. "Moi, ça m’a donné la migraine", reconnaît André qui s’est finalement décidé à essayer le Cialis avec sa compagne. Mais, d’autres effets secondaires sont possibles même s’ils sont rares et transitoires.

"Comme la plupart des médicaments de cette classe thérapeutique, peuvent survenir des douleurs d’estomac (12 %), des bouffées de chaleur (4 %), des douleurs musculaires (6 %) ou des congestions nasales (4 %)", poursuit le Pr Costa. Ces effets secondaires n’ont entraîné que peu d’arrêt du traitement au cours des essais cliniques.

Quelles sont les précautions d’emploi ?

Contrairement au Viagra, il n’est pas interdit avec le Cialis de se faire un bon repas en amoureux avant de passer aux galipettes. Il n’existe pas en effet d’interactions pharmacologiques entre ce médicament et l’alimentation ou l’alcool. Mais, il ne prévient pas les conséquences d’excès de table.

Ce que n’avait pas prévu André lors de son premier essai avec le Cialis, c’est que le champagne, à partir d’une certaine dose, c’est sédatif. Alors, après un dîner un peu trop arrosé, André n’était pas dans une forme triomphante, malgré la prise de Cialis et il a fallu attendre jusqu’au petit matin pour les galipettes avec Françoise.  

 

Quel est son prix ?

Le Cialis est vendu à prix d’or, environ 12 € le comprimé comme la plupart des autres inducteurs de l’érection, ce qui rend l’érection coûteuse. Aussi peut-il être utile avant de prendre ce type de médicament, de vérifier si les troubles de l’érection rencontrés ne sont pas liés à un état dépressif ou à des effets secondaires de médicaments contre la tension, le diabète ou certains traitements pour les nerfs.

Enfin, "il ne faut pas sous-estimer l’impact d’une mésentente conjugale sur la sexualité du couple", prévient le Pr Costa. La prise de Cialis ne réglera pas ces conflits sous-jacents et la voie d’une sexualité plus satisfaisante au sein du couple passera 
 

 

Information relayée par :  

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires