Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 07:13

Toulouse 2013 a la culture du compromis


La candidature de Toulouse au titre de Capitale européenne de la culture 2013 s’appuie autant sur la matière grise que sur la brique rose. Elle prévoit de créer une Cité de la recherche et de la création artistique dans l’ancienne prison Saint-Michel ou encore une Cité de la danse près du dôme de l’Hôtel Dieu… Ses promoteurs n’hésitent pas non plus à donner dans le spectaculaire en annonçant du Buren au fond du gouffre de Padirac et  en envisageant de livrer le Viaduc de Millau aux emballements d’un Christo.
La Capitale de l’aéronautique a choisi le thème des chemins et, politiquement du moins, ils ont été semés d’embûches. En mars dernier, le basculement historique du Capitole à gauche, aurait pu signer l’arrêt de mort du dossier. Mais Pierre Cohen, le nouveau maire socialiste, l’a au contraire repris à son compte. Il répète à l’envi qu’il a «enrichi et démocratisé» le projet, l’ouvrant au milieu associatif et aux arts de la rue. Dans les faits, il a laissé la même équipe en place. Avec aux manettes, Olivier Poivre d’Arvor, l’âme et le meilleur avocat de la candidature. De sorte que maintenant, le dossier d’une ville devenue vraiment rose, dans un département tout rose, niché dans une région très rose, peut se prévaloir d’un soutien sans faille de toutes les collectivités locales qui donne de la crédibilité au 450 millions d’euros d’investissements annoncés. Revers de la médaille, la commune est peut-être trop rose. L’association Toulouse 2013 balaie l’argument. «Les membres du jury sont bien trop estimables et indépendants pour se laisser entraîner dans des consignes politique», disent souvent et partout les membres de l’équipe.
Autre atout, le monde économique, Airbus en premier lieu, met tout son poids dans la compétition. Tom Enders, le  grand patron de l’avionneur, se déplace en personne pour le grand oral à Paris. Après avoir réussi la quadrature du cercle, Toulouse ne s’effraie même pas d’une défaite : «Si l’on perd, tous les projets seront réalisés, ils seront seulement étalés dans le temps», a toujours assuré Pierre Cohen. «Dans ce cas, nous ferons en sorte qu’en 2013 on parle davantage de Toulouse que de la ville retenue», annonce Olivier Poivre d’Arvor.

Source : 20Minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

I
Bonjour, je recherche des témoignages de toulousains sur leur quartier pour mon blog... si vous n'êtes pas intéressé, peut être pouvez vous relayer ma demande ? Merci.
Répondre
L
<br /> <br /> <br /> bonjour Madame bonjour Monsieur,<br /> <br /> Je suis interessé mais je suis sur le point de partir à l'étranger et ne pourrai vous être utile...pour relayer votre information il me faudrait vos coordonnées<br /> Si vous me les fournissez infos, je ferai le nécessaire<br /> Cordialement<br /> Le Pèlerini<br /> <br /> <br />