Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 23:03

Le vice-ministre du commerce chinois s'engage à livrer l'autoroute est-ouest en 2009

Les trois premiers tronçons des lots Est, Centre et Ouest de la future autoroute Est-Ouest seront livrés avant la fin de l’année 2008, alors que d’autres le seront au cours du premier semestre 2009, a indiqué hier à Oran le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul.
Affichant sa satisfaction quant à l’état d’avancement de certains chantiers qu’il a visités, le ministre des Travaux publics, accompagné du vice-ministre du Commerce de la République populaire de Chine, M. Chen Jian, a insisté sur le respect des délais et des normes qualitatives.
Il rappellera que la réalisation de la future voie de communication se fera dans le respect de l’environnement. Le vice-ministre chinois, pour sa part, s’est engagé, au nom de l’entreprise de son pays, à livrer la totalité du linéaire de l’autoroute Est-Ouest avant les délais fixés à fin 2009.
Outre ce projet d’autoroute Est-Ouest, d’une longueur de 1 216 km, qui assurera la liaison entre Annaba et Tlemcen, et la deuxième rocade autoroutière d’Alger, dont les travaux connaissent des taux d’avancement appréciables, le bilan du programme quinquennal 2005/2009, fait ressortir la réception de 51 252 km de routes, soit autant de routes créées durant la période 1962/1999, et 1 050 ouvrages d’art en construction et en entretien.
Tel que présenté hier par le ministre de tutelle lors de son audition par le président de la République, il porte sur d’autres grands projets structurants tels que la troisième rocade, d’un linéaire de 150 km, qui reliera les wilayas de Tipasa (Nador) à Boumerdès (Bordj Menaïel), la quatrième rocade, d’une longueur de 300 km, devant traverser 5 wilayas du Centre (Aïn Defla, Médéa, Bouira, M’sila et Bordj Bou Arréridj) et reliera Khemis Miliana à Bordj Bou Arréridj.
La rocade des Hauts Plateaux, qui sera réalisée sur une longueur d’environ 1 300 km et qui s’inscrit dans le cadre des grandes orientations du schéma national d’aménagement du territoire et du schéma directeur routier et autoroutier (2005-2025) option Hauts Plateaux.
Cette infrastructure, conçue sur un axe d’échange Est-Ouest entre la frontière Ouest et la frontière Est, établit la liaison entre El Aricha, Tébessa, Bir El Ater, tout en assurant la desserte des wilayas de Saïda, Tiaret, El Bayadh, Laghouat, Djelfa, M’sila, Biskra, Batna, Oum El Bouaghi et Khenchela.
Il s’agit en outre de la pénétrante autoroutière de Jijel : ce projet qui raccordera le port de Djen Djen à l’autoroute Est/Ouest sur un linéaire de 100 km, sera conçue en 2x2 voies conformément au standard international, la pénétrante autoroutière de Béjaïa, qui consiste en une nouvelle liaison d’un linéaire de 100 km, qui permettra de relier le pôle économique de Béjaïa (port, aéroport...) à l’autoroute Est-Ouest. A ceux-là s’ajoute la route express Bou Ismaïl-Cherchell, d’un linéaire de 65 km. Cet axe structurant permettra d’offrir une desserte rapide entre Mazafran et Cherchell, rendue nécessaire par la saturation de la RN 11, notamment pendant la période estivale. Il permettra aussi à la wilaya de Tipasa de disposer d’une infrastructure de liaison à l’autoroute Est-Ouest (au niveau de l’échangeur de Oued Djer dans la wilaya de Blida), et d’assurer la jonction autoroutière entre les Wilayas d’Alger, Blida, Chlef, et Aïn Defla.
A signaler dans ce chapitre la route transsaharienne, qui a bénéficié, dans le cadre des différents programmes, de plusieurs actions de modernisation et de développement de ses capacités par sa transformation en axe autoroutier dans sa partie nord entre Blida et Laghouat sur 320 km, d’une part, et par sa mise à niveau et son parachèvement dans sa partie sud, d’autre part.

Source La Tribune

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires