Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 23:36

Trophées. Kelleher élu meilleur joueur du Top 14

Pour une fois, «La Nuit du rugby» aurait pu abandonner le superbe cadre du Pavillon d'Armenonville, près de la porte Maillot, pour honorer chez eux les champions stadistes. Cette 5e nuit fut en effet celle du rugby toulousain puisque les «rouge et noir» ont raflé (presque) tous les trophées décernés par la Ligue, sur vote des joueurs et des entraîneurs, pour la saison dernière.

Domination étrangère

En réalisant le doublé, puisqu'il avait déjà été sacré meilleur international 2006-2007, sorte de pied de nez à sa mise à l'écart du XV type de la Coupe du Monde, Lionel Nallet, irréprochable capitaine dans un Tournoi où il disputa tous les matches, a empêché le grand chelem des Toulousains, Clerc et Dusautoir étant les deux autres nominés tricolores. Pour le plus bel essai, celui du Toulonais Jagr a été préféré à celui de Poitrenaud.
Indiscutable N.1 du Top 14 après avoir été le roi de la finale contre Clermont, Byron Kelleher a encore fait un triomphe hier soir mais il a refusé d'exécuter le haka qu'il réserve à ses partenaires toulousains. Le grand Black du Stade a devancé deux autres étrangers (Hernandez et Vosloo) et l'équipe de rêve constituée pour la première fois - le capitanat en a été symboliquement confié à Picamoles - est également à forte majorité étrangère, ce qui ne faisait pas la joie des entraîneurs tricolores présents.

Le Marius et l'émotion

Sans doute parce qu'il attendait la désignation de Nalaga, Maxime Médard, meilleure révélation, n'en a pas fait beaucoup sur la scène où il s'est montré beaucoup plus discret que sur le terrain. A défaut du trophée de meilleur international, Thierry Dusautoir a hérité d'un «Marius d'or», récompense ironique qui n'était pas du meilleur goût puisqu'elle se rapportait au sévère KO subi par le flanker stadiste au Stadium contre Clermont. En revanche, la touche émotion, désormais baptisée «Trophée Ghilardi» s'est justement appliquée à la scène pathétique réunissant Clerc et Poitrenaud sur la pelouse du Stadium lors de la fracture de la jambe de l'arrière toulousain. Enfin, le staff des champions était au complet pour recevoir le trophée des entraîneurs. Si l'on en croit Guy Novès, il n'est pas trop difficile de réussir à Toulouse, dans des conditions de travail «exceptionnellement favorables»...

Les lauréats de la saison 2007-2008

Le palmarès de la cinquième nuit du rugby est le suivant :

-Meilleur international : Lionel NALLET (Castres).
-Meilleur joueur du Top 14 : Byron KELLEHER (Stade Toulousain).
-Meilleur joueur de Pro D2 : Orene AI'I (Toulon).
-Révélation : Maxime MEDARD (Stade Toulousain).
-Meilleurs entraîneurs de Top 14 : le staff du STADE TOULOUSAIN.
-Meilleurs entraîneurs de Pro D2 : le staff du STADE MONTOIS.
-Meilleur arbitre : Christophe BERDOS (Ile-de-France).
-Prix de l'éthique et de la convivialité : CLERMONT (Top 14) et RACING METRO 92 (Pro D2).

Le XV de rêve

Pour la première fois à la Nuit du rugby, un XV de rêve a été constitué à partir du vote des joueurs et entraîneurs de Top 14, avec le parainage du PMU. Présentée hier soir par l'ancien capitaine du Stade Toulousain Franck Belot, cette prestigieuse équipe se présente comme suit :

Arrière : Médard (Stade Toulousain).
Trois-quarts : Heymans (Stade Toulousain), Yannn David (Bourgoin), Yannick Jauzion (Stade Toulousain), Napoleoni Nalaga (Clermont).
Ouverture : Juan Martin Hernandez (Stade Français)
Mêlée : Byron Kelleher (Stade Toulousain).
Troisième ligne : Thierry Dusautoir (Stade Toulousain), Louis Picamoles (Montpellier), Gerhard Vosloo (Castres).
Deuxième lignne : Patricio Albacete (Stade Toulousain), Lionel Nallet (Castres).
Première ligne : Davit Zirakashvili (Clermont), Mario Ledesma (Clermont), Rodrigo Roncero (Stade Frannçais).

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Allez Clermont !
Répondre
L
<br /> Clermont n'est pas mauvais...Il est bon qu'il y ait une émulation à haut niveau<br /> Cordialement,<br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />