Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 23:20

 

Toulouse et Galiléo, le GPS européen  

Vous avez certainement entendu parler du GPS ; c’est un moyen de se situer dans l’espace. Grâce au GPS, le randonneur peut trouver son chemin, le touriste son musée ou son restaurant, le chauffeur de taxi arrivera à la bonne adresse. ..Les applications sont très nombreuses et variées. Il y a également de nombreuses applications professionnelles. Pour plus d’information, cliquez sur le lien ci-dessous :  

http://europa.eu.int/comm/dgs/energy_transport/galileo/applications/index_fr.htm

Mais le GPS développé aux USA à des fins militaires…et le civil peut pâtir éventuellement d’une priorité au militaire…ne serait ce qu’en cas de conflit armé par exemple. De plus, l’usager doit payer des royalties… La dépendance par rapport à des tiers nous coûte cher et ne favorise pas notre recherche scientifique. 

En fait, Il existe actuellement dans le monde deux réseaux de satellites de radionavigation, l’un américain (GPS), l’autre russe (Glonass). Tous deux ont été conçus dans cette optique militaire. Le système russe n’ayant pas suscité de véritables applications civiles. 

Pour palier ces inconvénients, l’Europe a répondu par le projet Galiléo… Galiléo constitue la véritable alternative à l’instauration d’un monopole de fait au profit du GPS et de l’industrie américaine. 

Si je vous parle particulièrement de ce sujet c’est parce que le siège de la Concession Galiléo doit s’implanter cette année à Toulouse…Ce dont tous les Toulousains tirent une certaine fierté .. en effet, la compétition a été rude…mais cela se fera à Toulouse. Toulouse était bien placé pour cela avec Airbus et ses activités spatiales…Les grands électroniciens tels qu’Alcatel, Thomson…voir Airbus lui même…. et j’en passe… 

En effet il faudra lancer une trentaine de satellites et avoir des centres électroniques de traitements des données assez « pointus »…  

GALILEO présente plusieurs avantages par rapport au GPS 

·Il est conçu et élaboré sur une base civile tout en intégrant dûment les protections nécessaires en matière de sécurité. A la différence du GPS à vocation essentiellement militaire, Galiléo offre ainsi, pour certains des services proposés, les garanties juridiques de fonctionnement exigées par les sociétés modernes, en particulier en matière de responsabilité contractuelle 

·Il est basé sur la même technologie que le GPS et offre un degré de précision similaire, voire supérieur en raison de la structure de la constellation de satellites et des systèmes terrestres de contrôle et de gestion prévus.

·Il possède une fiabilité supérieure et de plus, à la différence du GPS, Galiléo sera reçu sans aléas dans les villes et dans les régions situées à des latitudes extrêmes.

·Il constitue un véritable service public et offre à ce titre une garantie de continuité de services que le GPS n’offre pas.. priorité au militaire….  

Toutefois, Galiléo est complémentaire du GPS dans la mesure où 

·L’utilisation harmonieuse des deux infrastructures (double source) apporte un réel avantage en termes de précision et en termes de sécurité en cas de défaillance de l’un des deux systèmes.  

·L’existence de deux systèmes indépendants est bénéfique pour tous les utilisateurs qui pourront recevoir les signaux GPS et Galiléo sur un seul et même récepteur.  

Et c’est parti… ! 

Le premier satellite du futur programme européen de radionavigation a décollé il y a un mois, à bord d’une fusée russe Soyouz (Ariane n’était pas disponible), depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan). Au terme d’un vol de plusieurs heures, le premier élément de Galiléo a été placé sur orbite . C’est la première victoire pour l’Europe, mais aussi pour Toulouse 

Il n’en reste plus que 29 à lancer…afin d’être opérationnel d’ici la fin 2010…

Compilation effectuér par Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires