Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 23:00

 

Aéronautique et Mondialisation  

 

Boeing et Airbus se partagent actuellement la part du gâteau relatif à l’Aéronautique civile. Mais qu’en sera-t-il demain… ?   

Je vous ai sélectionné deux articles qui font le point de la situation en Russie.. et en Chine…  

 

1 Airbus - Boeing : bons baisers de Russie  

 

Bonjour, Airbus et Boeing ont peur de voir sortir du chapeau russe un nouveau concurrent, ils ne veulent pas renoncer a une industrie aéronautique civile, puisque les sous-traitants existent. 

 

Les deux premiers avionneurs mondiaux proposent des milliards de dollars de participation industrielle en Russie pour décrocher un gros contrat avec Aeroflot. L’enjeu à long terme est encore plus important. Airbus estime que la Russie aura besoin de 600 nouveaux avions dans les vingt prochaines années et évoque déjà la possibilité d’une association à hauteur de 25 milliards de dollars avec le gouvernement russe pour concevoir un nouvel appareil. Boeing se propose d’investir 3 milliards de dollars dans la recherche et l’équipement en plus des 2,5 milliards de dollars qu’il a déjà mis au pot. Ces manœuvres sont autant défensives qu’offensives. Car la Russie a l’ambition de relancer elle-même son industrie aérospatiale, qui a dépéri depuis la chute de l’Union soviétique. Le président Vladimir Poutine prépare actuellement la fusion de toutes les compagnies aériennes russes pour en faire un groupe unique contrôlé par l’État.

Il est infiniment probable qu’il va investir beaucoup d’argent pour que les… Russes volent à nouveau et concurrencent Airbus et Boeing. Est-il de bonne guerre pour les deux constructeurs occidentaux de mettre aussi facilement leur expertise à la disposition des Russes ? Ce serait une bonne raison pour l’Europe et l’Amérique de régler enfin leur conflit sur les subventions publiques. Un accord négocié, plutôt qu’une interminable bataille juridique, fixerait de nouvelles règles qui pourraient également s’appliquer aux Russes et à ceux qui nourriraient des ambitions comparables.
source Jeune Afrique
   

 

2 Le rêve de grand avion de Chine sera une réalité en 2015  

 

Ensuite, il faudra s'attendre a un nouveau concurrent dans peu de temps.
La Chine pourrait réaliser son rêve de « grand avion » en 2015, a déclaré un haut officiel de l'aviation, vendredi 10 mars dans une interview exclusive accordée à Xinhua.
Les « grands avions », ce sont le grand avion ayant une capacité de transport dépassant 100 tonnes, le grand avion de ligne ayant plus de 150 sièges et d'autres avions à usage spécial, a dit cet officiel.
Liu Daxiang, haut officiel de la Compagnie n°1 de l'industrie d'aviation de Chine (compagnie d'Etat) et aussi un député à l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement) de Chine, a dit qu'il était heureux d'apprendre que le développement de grand avion est inscrit comme un des 16 grands plans de développement du pays dans le 11ème Plan quinquennal pendant la période de 2006-2010.
«Si tout va bien, les grands avions de transport à usages militaire et civil pourront s'envoler dans le ciel dans 10 ans », a dit Liu.
« En 2020, des Chinois pourraient voyager à bord des avions à 150 sièges de fabrication chinoise ».
La Chine a envisagé depuis longtemps de construire un grand avion commercial ayant 150 à 200 sièges, au lieu de continuer à compter sur le Boeing des Etats-Unis et des Airbus d'Europe.

« Bien que la Chine ait rencontré des difficultés et subi des échecs dans plusieurs plans de développement de grand avion, les expériences acquises ont jeté des bases favorables au succès du plan de développement ultérieur », a-t-il dit.

Liu, qui est aussi un membre de l'Académie de l'Ingénierie de Chine, a soumis, avec d'autres experts, des motions aux seconde et troisième sessions annuelles de l'APN tenues respectivement en 2004 et 2005, appelant à des recherches et développement de grand avion le plus tôt possible.
Source: le Quotidien du Peuple en ligne 
 

 

Information relayée par Le Pèlerin  

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires