Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 avril 2006 4 06 /04 /avril /2006 23:15

 

Jeudi 16 octobre Sarria - Palas de Rei    

Départ 8h00 Arrivée 20h00 47km / 1090.8 km

47 km avec une tendinite…  

  

 

 L’arrêt à Sarria et peut être les médicaments que j’avais ingurgités m’avaient fait le plus grand bien et je partais assez tôt le matin, non sans avoir visité une magnifique église et son cloitre. 

 

    Eglise et Cloitre de Sarria

 La seule chose qui me peinait, c’était l’absence de Gérard…enfin… 

Je repris donc le chemin, au milieu des hameaux et loin de la civilisation. Je croisais une multitude de chemins donnant accès aux métairies du coin. L’élevage des porcs était courant. 

Les gens du coin n’étaient pas très loquaces, contrairement à tous ceux que j’ai pu rencontrer précédemment, tout au long du chemin. 

Il faut dire qu’ils doivent voir passer tant de Pèlerins. 

Parmi les nombreux villages et hameaux traversés, j’ai retenu Ferreiros où je me suis arrêté dans un bar pour prendre un petit déjeuner avant d’arriver à Portomarin

Pour information, l’ancien village de Portomarin a été volontairement noyé par un barrage. Ses ruines apparaissent parfois par basses eaux.  Mais les monuments importants ont été sauvés et reconstruits pierre par pierre sur la colline. 

L'entrée de Porto Marin, Tournez à gauche pour Palas de Rei

A Portomarin l’on peut visiter : 

- Les églises romanes San Nicolas du 13ème siècle et San Pedro du 12ème  

Le Portail de San Nicolas

-  Le Palacio de Berbetoros du 17ème siècle. 

-  La Casa dos Condes (Maison comtale du 16ème siècle) 

Je poursuivais mon périple par un chemin agréable qui zigzaguait de part et d’autres de la route C 135. 

Je traversais Gonzar et passais devant l’église Santa Maria, Castromajor

A Hospital de la Cruz je pris une petite route très calme qui serpentait au milieu de charmants petits villages. 

Comme il me fallait avancer j’ai hâté le pas et traversé ces nombreux  petits villages sans trop m’y attarder (Rio, Pazo de Lameiros, Ligonde et ses mille ans d’histoire,  Lestedo) avant d’arriver à Palas de Rei (borne 63).

De nombreuses maisons étaient ornées de coquilles Saint-jacques, sculptées ou rapportées et collées. 

A Palas de Rei  (Palais du Roi), je passais devant l’église San Tirso possédant une porte romane magnifique. Je m’arrêtais au refuge de la paroisse et me mis à soigner mes petits bobos après avoir effectué mes mouvements quotidiens. 

Ce dont je me souviens encore le plus est l’excellent petit restaurant où je me suis arrêté où j’ai pris un repas à base de poissons. Je me suis sifflé une bouteille sans grande difficulté. A 22h30 j’étais au lit…Et comme le vin avait des effets soporifiques….

 

Le Pèlerin  

 

Partager cet article

Repost0

commentaires