Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 00:01

Moussa Benhamadi, PDG d’Algérie Télécom
«Le téléphone fixe sera gratuit»



Six millions de lignes fixes vacantes attendent toujours preneurs.

D’ici trois ou quatre années, les appels locaux fixes seront gratuits. C’est ce qu’a déclaré, hier, le président-directeur général d’Algérie Télécom, (AT), Moussa Benhamadi. «Tous les foyers algériens devront bénéficier de la gratuité des communications locales effectuées. Tel est l’objectif assigné au groupe», a affirmé M.Benhamadi, invité du forum Fi El Wadjiha de la Radio nationale Chaîne I. Cette nouvelle offre fera le bonheur de plus de trois millions d’abonnés à la téléphonie fixe que compte actuellement l’opérateur. Il s’agit, pour Algérie Télécom, de sauvegarder le nombre d’abonnés et d’en gagner d’autres.
Le P-DG du groupe a avoué que l’augmentation du volume d’utilisation de la téléphonie mobile a eu un impact direct sur le chiffre d’affaires du groupe avec, notamment, le recul de l’utilisation du téléphone fixe et ce, malgré l’arrivée de près de 500.000 nouveaux abonnés entre 2005 et 2008. «6 millions de lignes fixes vacantes attendent toujours preneur», a indiqué l’invité du forum.
Cette mesure suscitera l’intérêt des citoyens à s’abonner au fixe. En contrepartie, le client payera d’autres nouveaux services pour le fixe (Internet...) qui seront introduits dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement du Groupe en matière de technologies de communication, explique-t-il. Moussa Benhamadi a dévoilé, en effet, quelques axes de cette stratégie engagée à moyen terme (3 années). Il s’agit, notamment, de l’introduction de nouvelles techniques de fibre optique (Ftth) et l’amélioration de la qualité des prestations aux citoyens et des technologies de communication.
Le premier responsable a considéré que la qualité des services fournis «ne répond pas aux objectifs escomptés» tout en relevant des «carences» aussi bien au niveau de la fourniture des services, de la communication, de la réactivité que sur le plan de la qualité. «Je ne dis pas que les projets déjà engagés sont défaillants. Actuellement, nous travaillons pour l’élaboration d’un nouveau cahier des charges concernant les entreprises avec lesquelles nous avons des relations de travail. Parmi les conditions exigées, figure l’introduction de technologies nouvelles à travers la mise en place de nouveaux câbles pour améliorer le service», a-t-il fait savoir. En revanche, les créances détenues par AT auprès d’administrations et de particuliers de l’ordre de 70 milliards de dinars pèsent lourdement sur sa trésorerie. Une équipe d’AT, ajoute-t-il, est mise en place pour identifier les particuliers endettés et son travail sera évalué dans deux jours.
M.Benhamadi a déploré les difficultés qu’éprouve AT à suivre le «rythme d’expansion», notamment la naissance de nouvelles villes qui nécessite, a-t-il dit, beaucoup d’investissements et des enveloppes financières consistantes. Il a tenu toutefois à préciser que «le groupe n’a pas fait faillite».
En outre, le P-DG d’AT a estimé que la décision de baisser le coût d’accès à Internet a considérablement affecté le groupe, considérant qu’il fallait aller dans ce sens «progressivement».
Concernant le lancement de la téléphonie de troisième génération 3G, comprenant, à la fois, le son, l’image et le data, le P-DG d’AT a indiqué que dès que le gouvernement et l’Arpt donneront le feu vert pour son exploitation, «nous ferons notre demande pour obtenir cette licence». S’agissant de l’ouverture du capital d’AT, il avance que la décision relève directement des prérogatives du gouvernement. «Nous voulons y aller en position de force après, bien évidemment, l’application de notre plan de développement à moyen terme, chose qui veut dire que d’ici à trois ans, l’opération aurait probablement lieu.» Pour ce qui est du vol des câbles, M.Benhamadi a avancé le chiffre de 30 milliards de centimes de pertes causées annuellement par ce phénomène, ajoutant que le groupe travaille actuellement sur un projet d’installation d’appareil de prévention contre ces vols et la possibilité de changement des câbles.
Concernant les puces anonymes, il révélera qu’une évaluation sera faite la semaine prochaine dans ce sens. Enfin, concernant les dégâts causés au groupe par les inondations de Ghardaïa, M.Benhamadi affirmera que les lignes ont été réparées à 100% et que 2000 appareils WLL ont été distribués aux citoyens de la wilaya

 

Source l’Expression

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires