Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 06:02

Le consul général de France à Alger confirme
«40% des demandes de visa sont refusées»

Le consulat de France à Alger prévoit d’enregistrer 120.000 demandes d’ici la fin 2008

Le nombre de demandes de visa refusées par le consulat de France en Algérie a diminué de 50%. C’est ce qu’a laissé entendre Francis Heude, consul général de France en Algérie. «Le taux de refus des demandes de visas a commencé à baisser ces dernières années. Le taux de refus était de 80%, alors qu’aujourd’hui il est au-dessous de 40%», a déclaré M.Francis Heude hier, lors de la présentation, à la presse nationale, des nouveaux locaux «VisasFrance», sis à Ben Aknoun. Le consul général a réaffirmé que le taux d’octroi de visas aux Algériens ne cesse d’augmenter. Il précise: «Chaque dossier de qualité est accepté». Et d’indiquer: «L’octroi des visas se fait selon les documents fournis.» Interpellé sur le nombre de visas que le consulat prévoit de délivrer aux Algériens, M.Heude répond: «Nous n’avons pas de quota spécial pour les Algériens ni pour les citoyens d’autres pays». Il rappelle toutefois le nombre de visas délivrés en 2007. «L’année passée, nous avons enregistré 200.000 demandes, parmi lesquelles 150.000 ont été acceptées». Pour cette année, «ça va être la même chose». Au seul consulat d’Alger, «nous atteindrons 120.000 demandes d’ici la fin 2008». Questionné si le nouveau Pacte sur l’immigration, proposé par la France et adopté jeudi dernier à Bruxelles par l’Union européenne, n’aurait pas d’impact sur le traitement des dossiers ainsi que sur le nombre de visas à délivrer, le consul répond: «Je ne suis pas convaincu» que le nouveau pacte déterminera le nombre de visas à délivrer. Sur le mode de traitement, il s’agit plutôt «de partager» la conduite des dossiers «avec l’espace Schengen». S’agissant du centre «Visasfrance», le consul souligne que ces nouveaux locaux «permettront de faciliter les conditions d’accueil des demandeurs et réduire les délais de traitement des dossiers». Il a ajouté que le traitement et le contrôle des dossiers se fait le jour même du dépôt, en utilisant le système code-barres, soulignant que «si une pièce manque au dossier, le demandeur en est immédiatement informé... Il s’agit d’un outil moderne, réactif et performant, qu’il nous a paru indispensable de mettre en place pour faciliter la tâche aux demandeurs de visa algériens». Pour les délais du traitement, il réaffirme que le dossier sera traité dans un délai ne dépassant pas les 10 jours. Le demandeur sera informé en temps réel, via Internet ou par SMS, pour le retrait du passeport. Une information confirmée par quelques citoyens rencontrés sur place. «Cela fait 8 jours exactement que j’ai déposé mon dossier. Hier, (lundi, Ndlr), j’ai reçu un SMS pour récupérer mon visa.» Cette nouvelle procédure permettra un accueil «personnalisé» et un dépôt des dossiers «plus simple» pour les demandeurs. Avec cette nouvelle procédure, le demandeur aura son rendez-vous en temps voulu et dans une période ne dépassant pas les 72 heures. Une fois le rendez-vous confirmé, le demandeur effectuera toutes les procédures nécessaires en une heure. Ce nouveau système exige que les demandes de visas soient déposées par les personnes elles-mêmes, sur rendez-vous préalable auprès du centre VisasFrance. Les rendez-vous peuvent être obtenus par Internet ou par téléphone. Désormais, le paiement des frais de dossiers visas se fera uniquement en espèces. Les chèques de banque ne seront plus acceptés. M.Heude a indiqué, d’autre part, que depuis le début de cette nouvelle opération, plus de 5200 demandes de visa ont été enregistrées.

Source Liberté

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires