Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 05:49

Eliminatoires jumelées: CAN et Mondial-2010 Les Algériens et l'os Egyptien



http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gifTous les sportifs du continent africain avaient les yeux rivés hier sur la Toile afin d'en avoir le coeur net à propos du tirage au sort du dernier tour des éliminatoires combinées CAN et Mondial-2010 qui s'est déroulé à Zurich.

C'est que bon nombre de sportifs accros de ce genre de tirage s'étaient amusés au jeu des pronostics. Telle nation n'était pas souhaitée dans le groupe, alors que les souhaits penchaient vers d'autres adversaires parce que considérés comme plus «accessibles». A la mi-journée, le suspense fut levé avec la constitution des cinq groupes, dont les vainqueurs auront l'insigne honneur d'aller en Afrique du Sud pour participer à la Coupe du monde 2010. Les commentaires sont allés bon train à propos de la constitution des groupes.

A chaud, les observateurs estiment que «l'Algérie aurait pu tomber sur un groupe plus difficile», même s'ils reconnaissent que l'Egypte est tout de même supérieure aux trois autres prétendants. Avec la stabilité d'un effectif qui a récemment fait ses preuves et la puissance de ses clubs, le onze des Pharaons est au-dessus du lot. Toutefois, en estime qu'il est préférable d'affronter les camarades d'Abou Trika que le Nigéria, le Cameroun ou le Ghana, et ceci en raison des spécificités et des qualités athlétiques reconnues des équipes nationales de ces pays.

Les Egyptiens, estiment les spécialistes, possèdent certes des qualités mais ont également des faiblesses que les Algériens pourraient exploiter. Ce n'est cependant pas l'avis de Rabah Saâdane qui a donné ses impressions aux médias, après avoir connu les résultats du tirage au sort. «L'Algérie fait partie d'un groupe fort. D'une part, l'Egypte n'est autre que le champion d'Afrique en titre et domine le football continental grâce à la puissance de ses clubs. D'autre part, la Zambie est toujours présente dans les compétitions et a terminé à la première place de son groupe. Quant au Rwanda, c'est la grande surprise. Son équipe est redoutable chez elle, battant nettement le Maroc (3 à 0). Le football rwandais est en nette progression», a-t-il dit. Or, justement, l'équipe nationale d'Algérie entamera ces éliminatoires à Kigali face à ce Rwanda. Ce match aura lieu le 23 mars 2009, c'est-à-dire en pleine saison.

D'ici là, Saâdane aura eu le loisir de renforcer éventuellement l'effectif, soit par des professionnels ayant émis le voeu d'endosser le maillot national, soit par des locaux qui se mettraient éventuellement en évidence. Discuter des conceptions du coach est un sujet que nous n'aborderons pas aujourd'hui. Donc, en principe, l'Algérie possède de réelles chances face au Rwanda et à la Zambie. Il reste l'Egypte, évidemment favorite, à faire douter. Comment ? C'est au staff technique de plancher sur la question.

En Tunisie en 2004, avec Saâdane (est-ce un hasard ?), l'Algérie a bien battu les Pharaons, au grand désespoir de ses chauds supporters. Mais nous sommes en 2008 et la stabilité est du côté égyptien avec un effectif pratiquement inchangé et un entraîneur toujours en place, Shehata. Ce dernier, dans une déclaration à la presse, s'est dit satisfait du tirage au sort. Interrogé sur le match face à l'Algérie pour le compte de la seconde journée, Shehata estime que cette rencontre revêt un cachet spécial, tout en affirmant qu'il ne faut pas sous-estimer le Rwanda et la Zambie. Mais, comme l'a souligné un ancien grand footballeur, «le ballon roule pour tout le monde», ce qui veut dire que chaque équipe, avec ses propres qualités, a ses chances.

La constitution des autres groupes alimente également les conversations dans le milieu sportif. Si l'on se fie à la logique, le Cameroun (groupe A), le Nigéria (groupe B), le Ghana (groupe D) s'annoncent comme les favoris. Il reste le groupe C, où ça se jouera entre la Côte d'Ivoire et la Guinée. Il y a lieu de rappeler que les éliminatoires débuteront le 23 mars pour s'achever le 15 novembre 2009.

 A la lecture du calendrier publié hier, il ressort que le onze algérien est tenu de réussir l'entame de son parcours puisque, après sa sortie au Rwanda, il recevra l'Egypte avant d'aller en Zambie, soit deux sorties pour une rencontre à domicile à la mi-juin 2009. En septembre, les Verts accueilleront les Zambiens et recevront une seconde fois, à savoir le Rwanda. Au mois de novembre, ce sera l'Egypte au Caire. D'où l'impérieuse nécessité, répétons-le, de réussir l'entame de ce parcours semé d'embûches, mais qui, en cas de succès, apporterait la notoriété aux joueurs et au staff technique. Nous connaissons les limites de notre football, mais il n'est pas interdit d'espérer.

Source Le Quotidien d’Oran

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires