Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 06:46

L’association des grands invalides de la révolution l’a révélé hier : Douze mille faux moudjahidine démasqués


Le dossier des faux moudjahidine connaîtra-t-il enfin son épilogue ? Le ministère en charge du secteur enquête, depuis quelques mois, sur les dossiers des bénéficiaires et les premiers résultats de l’enquête sont déjà connus. Selon le président de l’Association des grands invalides de la guerre de Libération nationale (ANGIG), Mohamed Bouhafsi – qui dit être en contact permanent avec le ministère des moudjahidine –, environ 12 000 dossiers de bénéficiaires faussaires auraient été découverts et suspendus. « Le peuple algérien a le droit de connaître la vérité. »

Le ministre des moudjahidine a chargé, depuis quelques mois déjà, un inspecteur d’éplucher tous les dossiers et il a déjà suspendu 12 000 dossiers de faux moudjahidine. Il ne reste actuellement qu’une poignée de faussaires, qui seront tôt ou tard démasqués », a révélé M. Bouhafsi lors d’une conférence de presse animée hier à Alger. Une conférence organisée spécialement pour répondre aux députés du RCD à l’Assemblée populaire nationale (APN), qui ont soulevé, lors d’un débat général sur le projet de loi de finances, la question des faux moudjahidine et la consécration des budgets colossaux au ministère des moudjahidine. Le premier responsable de l’Angig affirme aussi que près de 85 000 dossiers de demande de reconnaissance de la qualité de moudjahid sont bloqués au niveau de la commission ministérielle chargée du traitement des dossiers. Un chiffre établi, explique-t-il, depuis la suspension de l’opération de reconnaissance des nouveaux moudjahidine par le ministère en charge du secteur. « Il ne reste que cinq à six ans et vous n’allez plus entendre parler des moudjahidine. Ils sont tous vieux », ajoute-t-il.

Les révélations faites par le président de l’Angig vont, sans nul doute, raviver la polémique sur la question des faux moudjahidine et leur nombre exact. Alors que le département de Mohamed Chérif Abbès maintient toujours « sous embargo » les résultats de cette enquête évoquée par le président de l’Angig, la polémique autour du dossier des faux moudjahidine enfle. Après les déclarations du colonel Ben Chérif et de Mustapha Bougouba qui n’ont pas cessé d’appeler à ouvrir le dossier des faux moudjahidine et qui ont fait couler beaucoup d’encre, l’intervention du député du RCD à l’APN Noureddine Aït Hamouda a suscité une levée de boucliers de la part des organisations dites de « la famille révolutionnaire ». Ces dernières considèrent l’intervention de Noureddine Aït Hamouda comme « une atteinte » aux martyrs et aux moudjahidine. « Notre association dénonce avec véhémence les déclarations de ces députés qui visent à dévaloriser l’histoire de la révolution et à attenter à nos martyrs et au moudjahidine », lance M. Bouhafsi, en affirmant que son association n’entamera aucune action contre le député Noureddine Aït Hamouda. « On lui a accordé beaucoup d’importance. Il faut le laisser parler comme il veut », enchaîne-t-il.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires