Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 23:30

 

  

 

 

 Vous désirez changer de fournisseurs d'accès à Internet (FAI).. ? 

   

 

 

 Si vous lisez ces lignes, cela signifie que vous êtes en ligne et que vous avez une connexion Internet qui a le mérite de fonctionner. Pourtant une moyenne de 40 % d'entre vous désire en changer, selon l'enquête 2005 de "60 millions de consommateurs". Et vous avez absolument raison. Voilà pourquoi, démonstration 

Promotions limitées dans le temps, nouvelles offres, chaque année, moins chères. La fidélité est mal récompensée par les fournisseurs d'accès à Internet (FAI), bien plus occupés à acquérir de nouveaux clients qu'à fidéliser les anciens.

Et cela s'explique : durant les seuls mois de novembre et décembre 2005, la France a enregistré un million cinq cent mille nouveaux abonnés (1). Une quarantaine de fournisseurs se disputent cette manne, avec pour stratégie commune de faire en sorte d'inscrire (en gras !) le plus petit prix possible dans la publicité.

Bien sûr, ce prix est souvent assez éloigné de la réalité, mais la concurrence a du bon. Nous avons, en France, les connexions ADSL les moins chères d'Europe (2), avec une baisse annuelle des prix proche de 12 %.

D'une façon générale, changer de connexion rapporte des économies et parfois même une meilleure qualité de réception. À condition de bien se renseigner....

Choisir son fournisseur d'accès

Il est paradoxalement mais vivement recommandé de disposer d'une connexion Internet pour choisir sa connexion ! À moins que vous ne choisissiez Wanadoo qui bénéficie de son partenariat avec France Télécom, il vous sera difficile de trouver une échoppe avec pignon sur rue qui vous renseigne. Quant aux hot-lines des opérateurs, elles sont sinistrées et vous informeront peu...

En premier lieu, renseignez-vous sur les FAI qui peuvent vous connecter chez vous. Rendez-vous (via Internet) sur un test d'éligibilité, comme celui de l'internaute.com pour l'ADSL. Avec vos codes postaux et numéros de ligne fixe, vous connaîtrez le panel d'offres qui vous est accessible.

Ensuite, calculez le prix réel en additionnant à l'abonnement mensuel : le prix de la location ou de l'achat du modem, les frais d'installation et les frais de résiliation.
Examinez attentivement les durées d'engagement et les durées de validité des offres promotionnelles.

Pour affiner votre choix, vous pouvez faire une étude comparative à l'aide des très nombreux tests publiés sur le net. Ariase, par exemple, est une excellente adresse, surtout si vous n'êtes pas à l'aise avec l?informatique.

Ces éléments en main, vous êtes paré pour signer avec votre fournisseur favori !

Pour résilier l'abonnement précédent, n'oubliez pas de respecter le délai requis (généralement trois mois) à condition d'envoyer un courrier en recommandé avec accusé de réception et conservez précieusement l?accusé de réception pour éviter les litiges. Il arrive que des clients continuent à être débités longtemps après avoir cessé de profiter des services de tel ou tel opérateur ! (3)

 

 

                Information relayée par

           Le Pèlerin

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires