Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 08:08

Ligne Constantine-Tunis

Air Algérie s’y prépare



L’entrée en service de cette ligne, qui sera assurée aussi par les aéronefs de Tunis Air, coïncidera avec les fêtes de fin d’année qui connaissent un important flux de passagers entre les deux pays.
Dans le cadre de son programme de redéploiement, la compagnie aérienne Air Algérie vient de recevoir l’autorisation nécessaire pour l’ouverture de la ligne régulière Constantine-Tunis. Selon une source proche du pavillon national, le premier avion en partance de la capitale de l’Est algérien se posera sur le tarmac de l’aéroport Carthage avant la fin de l’année en cours.  L’entrée en service de cette ligne, qui sera assurée aussi par les aéronefs de Tunis Air, coïncidera avec les fêtes de fin d’année qui connaissent un important flux de passagers entre les deux pays.
L’initiative, à forte valeur ajoutée commerciale, diminuera la pression sur les postes-frontières de la région est du pays et donnera un autre élan à la croissance de l’activité touristique déjà florissante entre les deux pays.
Reste à savoir si ces flux seront de la même importance dans les deux sens, donc profitables aux deux pays. Si les départs de l’Algérie vers la Tunisie sont motivées par le tourisme de villégiature, ceux enregistrés dans le sens inverse sont le résultat de l’apparition d’une certaine demande exprimée par les Tunisiens sur le tourisme d’affaires algérien.  Ils sont près de 1 million d’Algériens qui visitent chaque année la Tunisie dont près de 400 000 séjournent dans des hôtels avec un taux de fréquentation moyen de 3 nuitées. C’est la première fois qu’une ligne régulière relie les deux aéroports.
Avant cela, des expériences ont été enregistrées durant la saison estivale en reliant l’aéroport de Constantine à celui de Monastir.  Les futurs clients s’attendent à l’application par les deux compagnies de tarifs promotionnels sur cette ligne. Le ton vient d’être donnée par Tunis Air qui applique, depuis deux semaines, une remise de près de 30% sur sa ligne Alger-Tunis.
À noter qu’une ligne régulière reliera, toujours d’ici la fin de l’année en cours, l’aéroport d’Oran à celui de Oujda au Maroc. Les deux nouveaux produits s’inscrivent dans la politique de redéploiement d’Air Algérie sur des marchés porteurs au moment où le secteur du transport aérien de voyageurs connaît une relative crise à cause aussi bien de la récession mondiale que des perturbations que connaît le cours des hydrocarbures. Depuis le 26 octobre dernier, la quinzaine de compagnies qui desservent les aéroports algériens mènent une véritable guerre des prix. De nouvelles classes avec de bas tarifs proches de ceux des low coast ont été créés par Air Algérie, Aigle Azur, Air France, Tunis Air et même Égypte Air.   Reste que le client algérien espère que ces dégrèvement ne seront pas compensés par des économies sur la qualité de la prestation de service.

Source Liberté

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires