Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 15:06
Une lycéenne agressée pour refus de mariage

 
L'immeuble où une jeune fille a été séquestrée par ce qu'elle refusait un mariage en Algérie (Toulon, novembre 2008).
La jeune fille, d'origine algérienne, a été victime de violences aggravées de la part de sa mère et de ses sœurs.
Parce qu'elle refusait d'être mariée en Algérie à un homme de 30 ans, l'adolescente, âgée de 18 ans, a été enlevée et séquestrée quelques heures pendant lesquelles elle a eu le visage et l'abdomen lacérés par un couteau.
Le parquet de Toulon  a ouvert une information judiciaire pour "enlèvement, séquestration, violences aggravées".
La famille nie les faits
Les auteurs présumés de cette agression sont, selon les déclarations de la victime, sa mère, de nationalité algérienne et âgée de 52 ans, et ses deux sœurs mineures, âgées de 14 et 16 ans. Toutes les trois nient les faits. 
Interpellées en fin de semaine dernière, les trois accusées ont été déférées dimanche devant le parquet de Toulon , puis mises en examen pour "enlèvement, séquestration, violences aggravées".
Elles ont été remises en liberté sous contrôle judiciaire avec obligation de pointer toutes les semaines au commissariat et confiscation de leur passeport.
Les faits remontent au 4 novembre lorsque les parents de la lycéenne qui vit  avec un lycéen de son âge, non musulman, parviennent à l'attirer dans la rue où elle est enlevée dans une voiture. Conduite au domicile familial, elle y subit des violences pour avoir refusé un mariage qu'on lui prévoit en Algérie. Libérée  dans la nuit, elle se réfugie au commissariat où elle dépose plainte.
Source FR2.fr
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

MON SEUL AMI LE CHIEN ! 26/09/2012 11:06















                                                                                                      
L' evangile du chien








Le chien porte en lui un parfum d'évangile


Il vit par le cœur et il vit par les yeux.


Tu le crois absent ? Regarde-le, morbleu !


C'est que simplement il est d'une autre argile.


  


L'amitié du chien est une monnaie vraie


Compagnon du pauvre et défenseur du riche


Seule créature qui jamais ne triche


Rien n'est dans le chien comparable à l'ivraie


  


Avec pédigrée ou sans, il est l'ami ;


Même devant un chat, dans un jeu de quilles,


Il roule, joyeux, toujours ses jolies billes,


Qui disent sa joie de la monogamie.


 


En chien de fusil, j'aime, tout contre lui,


Entre chien et loup, parce qu'il a du chien,


Lui dire à l'oreille que je le fais mien,


Que le mal de chien serait la vie sans lui.


 


Une vie de chien, une chienne de vie,


Serait de mon chien ne pas avoir de chienne


Tandis que c'est lui qui met dehors la haine


Que la vie sans chien n'est qu'une demie vie.


 


Lui et moi portons notre fil à la patte


Qui relie nos vies en un beau tête à fête.


Mon chien croit en moi et sa foi est parfaite


Il faut chaque jour que toujours je l'épate.


 


Les hommes ligués ont voulu se renier


Au point que Dieu même est devenu le veuf


D'un monde qui rêve de se croire neuf


Et qui, du néant, fait des aumôniers.


 


En ton honneur, chien, aux aïeux inconnus,


De race douteuse et de manières frustes,


Chien-chien de Madame ou clébard de flibuste,


Chien-loup policier ou chien de détenu,


 


Chien qui fait la gueule, chien qui comprend tout


Chien que je regarde en chien de porcelaine


Et qui d'un regard fait abolir la peine,


Je lève mon verre. A la tienne " MON CHIEN "


Plus on connait les hommes plus on aime
son " chien "





 









Le Pèlerin 27/09/2012 12:16



Bonjour L’Ami,


Je crois vous avoir envoyé un message dans lequel je vous fais part de ma passion pour les
chiens


Je vous prie de vous y référer


Cordialement,


Le Pèlerin


 



Malina 26/09/2012 00:53


Cher ami du bout du monde


 


Je pourrais signer sous cette missive tellement elle ressemble à ce que je ressens. A presque 57 ans je me sens déphasée dans ce monde où,  la TV nous vend des émissions puériles et
stupides, où on nous bombarde de conneries soit- disant pour nous rendre plus heureux: acheter ceci et acheter cela: et si vous achetez maintenant vous en aurez deux pour le prix d'un : mais
décidez-vous maintenant, nous n'avons quand même pas toute la journée...!  Et en plus...si vous décidez d'essayer notre produit, les frais de ports et de manutention seront gratuits" ....


 


Où bien on nous dénonce  la corruption à tour de bras pendant que de gros messieurs font des commissions d’enquêtes dont on ne saura jamais la fin.  Mais c'est tout ce qu'il y aura de
gros...au bout du compte on sait tous que seuls les petits écoperont. Fermetures par ci fermetures par là, les gens sont de plus en plus pauvres…pour les pauvres et les riches de plus en plus
riches…


 


A mon âge je puis dire que j’ai appris à aimer mais je ne n’ai trouvé personne qui m’aura appris à l’être… Une femme de mon âge, c’est effrayant à dire, j’ai l’impression parfois d’être
centenaire, on dirait que l’amour est déjà quelque chose appartenant au passé… Parlons-en du cul…, passé cinquante ans on dirait que vouloir faire l’amour avec amour c’est vulgaire, après
cinquante ans on a des mots d’animaux pour qualifier celles qui ont tant de désir pour les choses de l’amour, pour l’amour tout court.


 


On est dans une société où tout rythme avec compétition, argent et pouvoir. Où est le bonheur de prendre le temps… des moments étendus au soleil, sous un arbre la tête sur sa cuisse à jaser de
tout et de rien et des éclats de rire : juste le bonheur d’être ensemble ?


 


Aujourd’hui c’est chacun sa  voiture, sa TV, son frigo, son poêle, et son lit le plus grand possible mais avec personne d’autre que soit dedans. On n’a même plus le respect de la personne
avec qui on est : l’autre jour j’ai vu une femme dans le stationnement de l’épicerie rabrouer son mari d’une manière tout à fait insultante…je n’en revenais pas : s’il décédait demain
ce serait la première à pleurer au salon, et en attendant on ne s’aime plus… On a plus d’égard pour les inconnus que pour ceux avec lesquels ont vit.


 


Quand on ne vit pas seul…avec SA voiture, Son frigo, SON poêle, SON ordi…. On ne prend plus le temps de se dire de belles choses, de s’écrire qu’on s’aime, d’être heureux à deux, tellement qu’on
peut être ensemble en silence, parce qu’on est bien.


 


Mais on a tout ce que les annonces nous ont promis : tout ….sauf qu’on est pas heureux… L’amour agonise… Mais heureusement, y a encore Jean Ferrat...

Le Pèlerin 30/09/2012 21:15


Bonjour Malina, Tout ce que tu dis est malheureusement notre lot quotidien Le problème c’es que cela va de mal en pis… L’égoïsme devient vertu… Il est permis de rêver à une société plus humaniste,
plus altruiste et plus conviviale En attendant un nouveau Ferrat, je ne me lasse pas d’écouter ses mélodies et ses textes Amicalement, Le Pèlerin


Malina 22/09/2012 18:26


j'espère qu'il va bien...et merci pour la belle chanson de jean Ferrat....

Le Pèlerin 25/09/2012 05:53



Bonjour Malina,


Voici bien longtemps qu’il ne t’a pas lue….C’est avec plaisir qu’il te relit
encore….


Comment va-t-il bien ce damné « Pèlerin »


Son genou lui fait quelque peu…Mais cela passera….Il pensait toutefois que cela passerait
plus vite que cela…


…Il se gangrène dans l’inaction le Pèlerin et de ce fait il gamberge un peu trop…


Je pense qu’il est comme toi…il souffre du mal d’amour…Que ce soit par excès ou par
défaut


Après tout est-ce un
mal… ?


C’est bon signe…Un signe de jeunesse mais quand tu as près de 70 ans …Que veux tu ? Tu
ne peux qu’être un pervers lorsque tu oses aimer quelqu’un


Que tu puisses aimer quelqu’un sans espoir de retour…Ce n’est pas normal…La société ne le
comprend pas…Une société réductrice qui n’a plus le temps de faire dans la dentelle


Tu dois être noir ou blanc, bon ou méchant…de droite ou de gauche…..Quant au reste ce ne
sont que des balivernes…Ton cas n’intéresse plus personne…


Que te reste-t-il
alors ?


Ecrire un journal et faire des confidences à ….toi-même…


Aller méditer sur ton sort dans un Monastère et retrouver une sérénité d’esprit
perdue


Partir sur le chemin et essayer d’oublier ce que de toutes façons ….tu n’oublieras jamais
…Côtoyer ce monde qui ne comprend qu’une chose ….Si tu aimes, ce ne peut être que pour le cul…


Ce monde qui t’oblige à choisir un
camp, choisir une option et qui oublie que la sensibilité de l’homme est bien plus complexe…


Où sont les Poètes d’antan… qui souffraient en silence et qui nous ont laissé leurs plus
beaux chefs d’œuvre de poésie


La poésie n’est plus de mise….Les gens sont pressés…On ne lit plus que les titres…une
synthèse, voire un flash d’information…Allons l’esprit s’égare et de toutes façons tu resteras un incompris incapable de te « vendre »  


Trop cartésien dans ce monde où sévissent tabou, à priori et égoïsme


Trop Poète …et trop vieux…pour exprimer des sentiments qui n’intéressent de toutes façons
personne…Le temps ne peut qu’avoir perturbé ton esprit….Tu restes un incompris… Ce n’est déjà plus de ton âge


…Courage et fuyons…Le Chemin serait là pour calmer un esprit révolté…mais voilà ce satané
genou est là pour te rappeler que même ce rêve te reste interdit


La haine ou ce qui lui ressemble gagne ton cœur et te voilà devenir grincheux…


Oh dans ce monde gagné par la haine tu ne dépares guère…


Ah que la vie est compliquée alors qu’elle pourrait être si simple…


Il reste la poésie….et peut être le journal dont tu resteras le seul lecteur…J’y songeais
ce matin lorsque tu est passée par là…


Puisqu’il est impossible d’aimer…Sur qui allons-nous taper ce matin….


L’actualité …!... où règnent l’audimat, la télé réalité, le sensationnel, le mensonge guidé
par l’appât du gain…


Entre la burka, le cul de Kate après celui de Pippa…les états d’âme de la famille royale
d’Angleterre, les déboires de Johnny, les succès du PSG pendu au bon vouloir du Qatar lequel n’ose pas investir dans le vin (religion oblige)…Voyons celui-ci est de plus en plus réservé aux
Chinois qui profitent de ce créneau  et de notre immense dette pour nous piquer tout ce qui nous reste de rêves et traditions…Les pitreries de Charlie
Hebdo et celles du Monde Arabe qui réagit à un niveau identique….Que de sujets de discussions…passionnantes en perspective… !


Je te souhaite Malina, chère Poétesse une bonne journée....Heureusement, il nous reste
Ferrat....! ...Le Poète qui voit plus loin que l'horizon n'a-t-il pas raison? 


Amicalement,


Le Pèlerin



ClaudieShatha 20/11/2008 08:37

en plus si elle vit avec un kafir ça n 'a pas du arranger les choses ... voire même les déclancher ???

Le Pèlerin 21/11/2008 18:41



Bonsoir Claudie,


Et Aragon qui disait que la femme est l'avenir de l'homme....!!...On y viendra mais cela prendra du temps en certains lieux


Cordialement,


Le Pèlerin



gracianne BANCON 12/11/2008 07:52

Il est évident qu'il faut protéger toutes ces jeunes filles, étudiantes ou pas, qui ne veulent plus subir les pressions, violences à leur encontre de la part de leur famille. Pour des motifs qui n'ont pas lieu d'exister en France.Et tout cela pour vivre leurs vies conformément à nos valeurs de la République :  dans ce cas précis elle est de plus majeure.Ces jeunes filles ont très bien assimilé l'éducation prônée dans nos écoles laïques. Elles ne demandent qu'à s'insérer et à poursuivre leurs études. Et choisir plus tard, leurs conjoints ou partenaires.Pour cela, donnons leur les moyens d'assouvir leurs envies  d'étudier et de travailler.  Et surtout qu'elles ne soient pas  obligées de vivre maritalement pour des problèmes de réglement de loyer et autres. L'indépendance des femmes est primordiale à sauvegarder.Pour leur libre choix de vie.

Le Pèlerin 12/11/2008 16:07


Bonsoir Gracianne

Je souscris tout à fait à vos propos qui sont frappés du bon sens

Cordialement,

Le Pèlerin


haye 12/11/2008 07:41

N'est ce pas la face visible de l'iceberg ?Je pense qu'un grand travail est à faire pour  atteindre  l'équilibre entre le respect des croyances et coutumes de chaque communautés et le respect fondamental des droits de l'homme et là en l'occurence celui des droits de la femme.Ce n'est pas le respect des règles républicaines qui est là en jeu, mais celui beaucoup plus important de celui des droits de l'homme.Quand on sait que l'évolution ( je n'aime pas le mot d'intégration ) passe par l'éducation des filles , comment faire quand c'est elles qui perpétuent la tyrannie . Il n'est pas là question de religion, mais de l'utilisation machiste qu' une minorité  en fait.Enfin ce n'est qu'un avis de française de base.

Le Pèlerin 12/11/2008 16:19



Bonjour Haye,

Oui dans nombre de cas la vie est tellement dictée par la religion, dont visiblement les écrits ont été rédigés par des hommes ....et pour des hommes....que ce que nous appelerions chez nous les
bigottes font encore de la surenchères dans la domination de l'homme.

Toute tentative de rebellion féminine est considérée par les interessées, dans certains milieux, comme une offense à Dieu, auquel cas il n'y a pas lieu de se rebeller mais de
subir....  Quelques doigts de passivité par dessus tout cela et le changement n'est pas pour demain....
Le developpement de la culture devrait pouvoir porter ces fruits...mais nenni ...il n'y a pas d'ouverture sauf dans les classes aisée voire les classes moyennes...Vos propos sont tout à fait censés
...Je vous remercie pour lintérêt que vous portez à mes blogs
Cordialement,

Le Pèlerin