Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 23:16

   

 

 

L'Etat de Santé de la Grande Bleue

 

 

 

La mer Méditerranée est menacée par les rejets massifs des eaux usées, dont 60% ne sont pas traitées .....un récent rapport des Nations unies publié à New York Indique q'une sévère dégradation des conditions de vie, avec une accélération de la désertification et d'importantes pénuries d'eau menacent, dans les vingt ans à venir, les habitants du littoral sud-méditerranéen, si la population et l'urbanisation massive des pays de la région continuent à se développer au rythme actuel.

D'ici à 2025, la population des villes côtières va passer de 70 millions à 90 millions d'habitants, tandis que le nombre de touristes va presque doubler, passant de 175 millions à 312 millions, tout comme les centrales et usines électriques installées sur la côte vont voir leur nombre passer de 200 à 360, note le rapport «Plan Bleu» rédigé sous l?égide des Nations unies. Le document, préparé par 300 experts pour le compte de 21 Etats membres du «Plan Bleu», un programme soutenu par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), signale qu'à court terme plus de 50% du littoral sud-méditerranéen sera construit et qu'en raison de ce sur-développement du littoral quelque 63 millions d?habitants «devront faire face à une pénurie d'eau, tandis que la désertification dans le sud et l'est de la région va accroître la pauvreté dans les zones rurales». «La mer Méditerranée, elle-même, est menacée par les rejets massifs des eaux usées, dont 60% ne sont pas traitées, le doublement des nitrates et la diminution de la sédimentation naturelle menant à l'érosion côtière», prévient le rapport. Pour les auteurs de l'étude, il existe toutefois une alternative à cette grave menace, à la condition que les gouvernements des pays de la région adoptent et mettent en oeuvre des programmes de réductions drastiques des rejets polluants et de l'urbanisation sauvage. «Cette option est celle du développement durable qui tienne compte à la fois des besoins des populations et de la préservation de leur environnement», soutiennent-ils. «Les gouvernements doivent reconnaître que le développement économique et social exige un environnement naturel sain. Des décisions difficiles doivent être prises si l?on veut préserver la beauté naturelle et la qualité de la vie», de la région, plaide le vice-président du «Plan Bleu», M. Mohamed Ennabli. Pour les besoins en eau, le rapport soutient qu'une bonne gestion de la demande pourrait permettre de stabiliser la consommation au niveau de celle de l'année 2000, tandis qu'en matière d'énergie «une bonne utilisation des techniques aujourd'hui disponibles pourrait permettre de diminuer de moitié la croissance de la consommation prévue d'ici à 2025», précise encore le rapport onusien.  

 

 

 Source La tribune

Information relayée par

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires