Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 06:28

Et si le sexe était le meilleur des antirides ?

Elles ont 40, 50 ans, et plus... et n'ont pas renoncé à une vie sexuelle épanouie. Zoom sur ces femmes mûres qui assument leur sensualité. 3 femmes témoignent.
Mai 68 nous a ordonné de « jouir sans entraves ». Mais, ne nous restait-elle pas celle de l’âge ?  À l’époque, à peine pubère, comment imaginer que notre mère, cette sainte, pouvait avoir une vie sexuelle épanouie. Aujourd’hui, nous avons l’âge de nos mères. Mais, pas du tout envie de jouer les saintes… Nitouches. Trois femmes de plus de 40 ans témoignent.
Marie, 48 ans, directrice du personnel : "j'aime le sexe facile"
« J’ai eu la révélation lors d’un voyage de boulot au Maroc. J’étais un peu pompette après plusieurs verres (la bonne excuse…). Et sans trop réfléchir, je me suis retrouvée dans mon bungalow avec un quasi-inconnu. Qu’est-ce que c’était bon. J’étais séparée du père de mes enfants depuis quelques mois et aucune envie de me recaser. Et finalement, ce soir-là, j’ai découvert le sexe pour le sexe. J’applique depuis  la politique du « petit coup de temps en temps pour garder la forme ». Qui est, je peux vous l’assurer, le meilleur des anti-rides. Ce sont des aventures sans pression, sans enjeu. Ces hommes n’attendent rien de moi, et moi, je n’attends rien d’eux. Nos vies sont déjà bien construites. Ne nous lie que l’envie de prendre du bon temps ensemble, de s’éclater.  Oui, j’ose le dire, j’aime le sexe facile ! »
Les femmes de 40, 50, 60 ans…. sont aujourd’hui complètement décomplexées par 40 ans de discours sur la libération sexuelle. Une récente étude sur la sexualité des Français montre d’ailleurs, qu’en terme de sexualité, la différence entre les jeunes et les seniors s’estompe.
Mai 2008 : nous revendiquons le droit au plaisir tout au long de notre vie. Droit, mais aussi « nécessité » puisque nous revenons plus fréquemment sur le « marché » de la séduction après une séparation par exemple. Dans cette étude, 70% des 50/65 ans déclarent que le sexe est un élément important de leur vie. 75% s’avouent complètement satisfaits.

Claire, 52 ans, gérante de magasin : "grâce à un homme de 10 ans mon cadet, je me sens jeune"
« La cinquantaine passée, je dois avouer que j’avais mis un peu une croix sur ma vie sexuelle. Ayant même fini par me persuader que ça ne m’intéressait plus tant que ça.  J’ai eu une vie sexuelle plutôt épanouie avec mon mari.
Mais, depuis quelques années…  Puis, j’ai rencontré Jean de 10 ans mon cadet. Et, moi, j’ai eu le sentiment d’avoir 17 ans. J’ai même un soir pilé du Lexomil dans la purée de mon mari pour pouvoir faire le mur !!! Avec Jean, ça a duré quelques mois, je ne regrette rien. Au contraire. C’était formidable. Torride et en même temps très tendre. Et, cette aventure m’a redonné beaucoup de confiance en moi. Je me sens belle aujourd’hui. »
Jeune dans sa tête, mais aussi dans son corps. Les femmes de la cinquantaine connaissent une nouvelle jeunesse. Grâce aux progrès de la cosmétique, voire de la chirurgie esthétique, elles se sentent plus désirables. Et, mieux dans leur peau également grâce à une bonne hygiène de vie et à des traitements hormonaux qui les aident à surmonter les désagréments de la ménopause. Bref, la femme mûre reste verte. Sa maturité est alors essentiellement sexuelle et serait synonyme d’une sensualité plus assumée. D’ailleurs, elles n’hésitent pas à prendre un amant plus jeune qu’elles. Et, pas que les stars. Aux USA 1/3 des  40/ 69 ans auraient un compagnon plus jeune qu’elles Louise, 57 ans, productrice : "après 32 ans en couple, mon mari et moi avons une vie sexuelle très intense"
« Mes amies n’en reviennent pas. « Ah, bon, tu couches encore avec ton mari ? ». « Oui. Pourquoi ? Pas vous. » Et, là, en général, elle regarde leurs escarpins. Bien sûr, il y a des périodes plus calmes. Nous ne nous sautons pas dessus tous les jours. Mais après 32 ans de vie commune, nous pensons toujours qu’une vie de couple épanouie passe par une sexualité florissante. Alors, nous n’avons jamais baissé les bras. Nous rajoutons même un peu plus de mise en scène. Je dois avouer que nous ne manquons pas d’imagination. Par exemple nous adorons parfois nous retrouver à l’hôtel, avec quelques accessoires. Le sexe, c’est de la vie alors, tant qu’il y a de la vie…. »
Les femmes d’aujourd’hui ne font pas que de bénéficier des progrès de la science. C’est aussi une question d’attitude. Elles ne font plus le deuil de leur féminité, portent haut et fières leurs années. Elles sont plus sûres d’elles. Elles ont plus de temps libre, sont moins obsédées par leur carrière professionnelle ou par l’éducation de leurs enfants. Elles se sentent alors plus légères et sont dans le lâcher prise (condition sine qua non à une vie sexuelle épanouie). Alors, même si certaines d’entre nous peuvent regretter la silhouette de leurs 20 ans, il nous revient vite en mémoire que manque d’assurance, soucis ou complexes divers nous empêchaient le plus souvent d’en profiter.

Source http://www.mageneration.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Pèlerin 20/11/2016 15:37

J'ai noté .....Au cas ....où ...!!!!
Cordialement,
HT

ghazel 20/11/2016 13:19

ok merci plus sur toi a mon email samianouche31@gmail.com ok

Le Pèlerin 20/11/2016 08:55

Bonjour Ghazel
j'étais à Oran il y a quelques jours
Tant pis, ce sera pour une prochaine fois
Cordialement,
Le Pèlerin

ghazel 19/11/2016 15:49

tres bonne temoniyage j'aime rencontre un edes femme je ssui d'oran algerie timide discrete