Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 16:05

La 4e Semaine de l’énergie
Le nucléaire civil au menu

La ville d’Alger abritera, aujourd’hui, la 4e semaine de l’énergie (SEA4) regroupant, pas moins de 1 700 participants et 240 entreprises provenant de 35 pays.   Cette rencontre qui s’étalera jusqu’au 19 du mois courant aura pour thème «Le nouveau monde de l’énergie : des défis mais aussi des opportunités» verra la participation notamment le titulaire du prix Nobel et expert en changement climatique et développement durable, en l’occurrence Mohan Munasinghé, et de la commissaire européenne chargée de la concurrence, Mme Neelie Kroes.
La SEA4 constitue un carrefour de rencontres et d’échanges entre les opérateurs et spécialistes nationaux et étrangers du monde de l’énergie, soulignent les organisateurs. Elle représente, également, une occasion pour faire connaître tant aux professionnels qu’au grand public les progrès technologiques réalisés dans l’industrie des hydrocarbures et de l’énergie et susciter par une demande continuellement croissante, ont-ils ajouté. Sous l’égide du ministère de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, cette rencontre mettra, en outre, en exergue les avancées technologiques visant une réduction des coûts et un plus grand accès aux énergies non conventionnelles, mais surtout plus de conscience sur le besoin de protection de la planète.
La SEA4 aura lieu dans une conjoncture où le secteur de l’énergie et des mines «œuvre pour la consolidation institutionnelle d’une bonne gouvernance, notamment pour le nucléaire civil dont la coopération connaît une nouvelle impulsion», précisent-ils. La manifestation s’articule autour de trois évènements principaux, à savoir la 6e Conférence stratégique internationale sur les opportunités d’investissement offertes par l’Algérie en matière d’énergie (CSI-6), la 4e Exposition internationale sur le pétrole et le gaz (Aloge 4), ainsi que les 8es Journées scientifiques et techniques de Sonatrach (JST-8).
La CSI-6, prévue du 16 au 17 novembre, à laquelle sont attendus près de 400 participants vise à la mise en valeur des opportunités d’investissement offertes par l’Algérie et encouragées par la nouvelle politique de l’Etat dans le secteur de l’énergie.
Des responsables d’entreprises étrangères activant en Algérie dans le domaine de l’énergie viendront à cette occasion apporter leur témoignage de leurs expériences de partenariats avec des sociétés nationales. La 6e conférence se veut, aussi, un espace de débat autour de thèmes portant notamment sur «La politique énergétique : défis et opportunités», «Le développement à l’international et les projets de partenariat», «Stratégie et diversification et opportunités d’investissement» et «Le développement des ressources humaines». Il y a lieu de noter que Aloge-4 débutera demain et permettra à quelque 240 exposants issus de 35 pays de présenter leurs technologies et leur savoir-faire dans le domaine de l’énergie.
Enfin les JST-8, annoncée du 18 au 19 novembre 2008, permettront aux cadres du secteur de l’énergie ainsi qu’à la communauté scientifique, de discuter des derniers développements et des défis liés à la technologie, aux ressources humaines, à la protection de l’environnement et à la mondialisation. Quelque 600 à 700 participants y prendront part.

Source Bahdja.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires