Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 09:21

 

 

 

 

 

 Quelques blagues pour démarrer

 

  

 

 

 

Fracture

Donald arrive au travail avec le poignet dans le plâtre.
- Tu as eu un accident?
- Oui, j'ai voulu éviter un enfant...
- Comment ça?
- Oui, ben... hier soir, je me suis retiré tellement vite, pour éviter d'avoir un enfant, que je me suis brisé le poignet en tombant du lit.

 

 

 

 

 

 

 

 Le safari 


Un chasseur part pour un safari au Kenya avec sa femme et sa belle-mère.
Un soir, alors que tout le monde dort, l'épouse du chasseur est réveillée par un bruit et constate que sa mère a disparu. Elle secoue son mari pour le réveiller et insiste pour qu'ils se mettent tout de suite à sa recherche.
Le chasseur prend sa carabine et ils commencent à chercher.
Dans une clairière, ils ont une vision terrifiante : la belle-mère est acculée à un arbre et un lion énorme lui fait face. L'épouse demande à son mari :
- Oh mon Dieu ! Qu'est-ce qu'on va faire ?
Et le mari lui répond :
- Ben, rien. C'est le lion qui s'est mis lui-même dans cette situation. Il n'a qu'à se débrouiller tout seul !
  

 

   

 

 

 Ne dis rien !
A Marseille, un supporter de l'OM prévient sa femme :
- J'ai enregistré le match de foot : Marseille/Bordeaux. Surtout, si tu as entendu le résultat à la radio
ou à la télé, ne me le dis pas pour que la rencontre conserve tout son suspense.
- J'ai entendu quel a été le score final, répond sa femme, et je me suis bien gardée de te le répéter, en sachant combien ça t'aurait contrarié.
  

 

   

 

 
 
Histoire de DDE  

 

Une dame est à la fenêtre de sa maison et voit se garer devant chez elle un camion de la DDE.
 
Un premier gars en descend, prend une pelle et creuse un trou, puis va 2 mètres plus loin et creuse un deuxième trou. Et ainsi de suite..
 
Un deuxième gars sort alors du camion, prend une pelle et rebouche tous les trous que son collège continue à creuser.
 
Intriguée, la dame va les voir et les interroge sur leur travail. Et le premier agent lui répond :
 
"Je sais que ça peut paraître bizarre. D'habitude nous sommes trois dans l'équipe mais aujourd'hui le gars qui plante les arbres est en RTT
 

 

   

 

  Nicolas et l’Ane 

 

Le petit Nicolas déménage à la campagne et achète un âne d'un vieux
fermier pour 100 euros. Le fermier doit livrer l'âne le lendemain mais
justement, le lendemain...
" Désolé fiston mais j'ai une mauvaise nouvelle, l'âne est mort.
- Bien alors, rendez-moi mon argent.
- Je ne peux pas faire ça. Je l'ai déjà tout dépensé.
- OK alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne.
- Qu'est-ce que tu vas faire avec ?
- Je vais le faire gagner par un tirage au sort.
- Tu ne peux pas faire tirer un âne mort!
- Certainement que je peux. Je ne dirai à personne qu'il est mort."
Dans sa situation, le fermier se dit qu'il ne peut pas vraiment
refuser. Il ramène donc l'âne au petit Nicolas.
Un mois plus tard, il revient voir le petit Nicolas :
" Qu'est devenu mon âne mort ?
- Je l'ai fait tirer au sort. J'ai vendu 500 billets à 2 euros
l'unité et j'ai fait un profit de 898 euros.
- Et personne ne s'est plaint ?
- Seulement le gars qui a gagné. Ça fait que je lui ai rendu ses 2 euros."  

 

   

 

  Sacrée Mamie  

 

Mamie, proche de la mort, est dans son lit. Papy est à ses côtés.

Mamie lui demande:
- "va dans le grenier, au fond à gauche, tu trouveras une boîte". 

Papy monte au grenier et y découvre, sous la paille, une petite boîte dans
laquelle il y a 3 œufs et 10 000 euros!

Il retourne auprès de Mamie sur son lit de mort et lui
demande:
- "c'est quoi ces 3 œufs ?"

Mamie lui répond :
- "chaque fois que je n'avais pas d'orgasme avec toi, pendant ces 50 ans
d'amour, je mettais un œuf dans cette boîte".
Papy, très fier de n'y trouver que 3 œufs en 50 ans d'amour, demande alors
:
- " Et les 10 000 euros? "

Mamie lui répond :
- " chaque fois que j'avais une douzaine œufs, j'allais les vendre au marché ... " 

 

Les vieux

Deux septuagénaires prennent un café.
- Gérard, j'ai réalisé que j'étais vieux, ce matin, dans le métro.
- Comment ça?
- Bien, assise devant moi, il y avait une très jolie femme, avec la jupe légèrement remontée qui découvrait ses jolies cuisses, rondes, et pleines de promesses.
- Et alors?
- Bien, au lieu d'évoquer des espoirs, ma tête était remplie de souvenirs.


 

 

De la part d’une Correspondante 

Relayées par 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires