Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 10:06

 Les Châteaux cathares - Le Château de Lordat

Le chateau de Lordat.jpg

Ce château n'est guère situé qu'à deux km à vol d'oiseau de chez moi....

Le château de Lordat apparaît dans l’histoire dès l’an 970. A cette date, Roger 1er de Carcassonne acquit le lieu de Saurat contre quelques terres qu’il possédait autour de Lordat. En fait le site est très ancien et devait être habité à l’époque romaine.

La famille de Lordat fut durant des décennies la famille la plus puissante du comté de Foix immédiatement après les comtes eux-mêmes. On trouve plusieurs actes passés entre Roger II et les abbés de Cluny vers 1070 ainsi que les traces de nombreuses tractations concernant entre autres, l’église d’Axiat et le prieuré d’Unac.

En plein cour de la croisade, en 1226, Roger-Bernard de Foix l’offre en garantie au roi de France Louis IX (St Louis) et peu de temps après le château devient un lieu de refuge pour les cathares persécutés qui affluent dans ce coin de l’Ariège (le Sabarthès d’alors).

Dans l’étrange et embrouillée histoire du siège de Montségur, Lordat tient une place à part puisqu’aux dires de certains historiens, il aurait accueilli les parfaits échappés par la muraille du pog la nuit qui suivit le bûcher. Pour un temps seulement, ces derniers, toujours aux dires de certains, se rendant en pays d’Alion au château d’Usson. Pour y mettre en sûreté le trésor des hérétiques ? la question reste posée mais n’est pas de l’ordre de la légende puisque la réalité du trésor est attestée par les dépositions mêmes de certains défenseurs de Montségur (Arnaud-Roger de Mirepoix notamment).

A la fin du XIII° siècle, le château de Lordat tombe entre les mains du roi d’Aragon qui le détruit en grande partie. Roger-Bernard récupéra son bien en 1295 en fort mauvais état après qu’il ait été occupé par les troupes royales sur ordre de Philippe III. Lordat fut restauré assez sérieusement au cours du XIV° siècle et sans doute encore plus tard Lors des guerres de religions, il vint en possession du roi Henri de Navarre qui demanda au bout de quelques années qu’on le détruisit ainsi que celui de Montgaillard car ces deux places représentaient des risques trop importants pouvant servir d’abri pour des bandes de pillards. En 1672, le fier castel était mentionné comme tas de ruines bien qu’encore possession royale. Aujourd’hui monument historique, Lordat sort peu à peu de son sommeil séculaire mais ne retrouvera jamais le lustre ni l’importance qu’il eut jadis.

Actuellement le château a été concédé à un Particulier qui fait revivre Lordat d'antan et fournit un spectacle où se produisent des aigles,  pour le plus grand plaisir des vacanciers. 

Pour un complément d’information, je vous propose également le lien suivant :

http://www.cathares.org/lordat.html  

Bien Amicalement

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires