Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 23:39

 

  

Jeudi 13 mai 2004 - Revel - Montferrand 

Départ 7h 30 Arrivée 16h15  8h45 

35335 km/ 377km n Britannique aux fourneaux ! 

 

   

 

  Laurent  l’hospitalier de Revel marchera avec nous plus de 2h30 sur le chemin qui longe la rigole (une œuvre de Riquet pour alimenter le  canal). Ce chemin  était un véritable billard. De plus, les conditions météo étaient idéales pour marcher. 

(Laurent était toulousain, il était affilié au « Amis de St Jacques à Toulouse » et je me suis promis d’y adhérer et de le re-contacter. 

(J’avais oublié mon bâton à l’office de tourisme de Revel…Laurent me promit de me le faire parvenir) …le chemin ne traversait pas le moindre village. Il n’y avait aucune difficulté majeure ;  cela en devenait presque monotone. 

Nous avons effectué trois arrêts légers pour casser la croûte. 

Greg avait des ampoules au pied et traînait un peu la patte (lui qui d’habitude était toujours devant) un lac (le Lac de Lancres), un aqueduc, viennent rompre la monotonie de l’étape. Le temps était doux et  agréable pour la marche. Il deviendra trop chaud l’après midi. 

Nikita allait de temps en temps dans La Rigole pour se rafraîchir, ou pour foncer derrière quelques canards qui détalaient en la voyant. 

Nous avions rencontré un randonneur solitaire quelques étapes auparavant. Il descendait généralement à l’hôtel, c’est la raison pour laquelle nous ne le rencontrions que sur le chemin. Nous le rencontrions à nouveau. J’aurais  bien voulu que Greg active un peu manière de voir ce que ce randonneur avait dans les jambes mais Greg soufrait de ses ampoules…tant pis… 

J’ai discuté un peu avec lui, il m’a parlé des difficultés à faire le GR20 en Corse…On verrait… 

Enfin nous eûmes un très bon accueil au seuil de Naurouze  

 

       Annie et Andrew Spark 

101 Chemin des légendes 

11320 Mon Ferrand - France 

Tel 04 68 60 19 14 

       Andrew.spark@libertysurf.fr  

 

  retenir) 

Le patron aimait plaisanter et avait un humour très britannique, mêlé à de nombreuses blagues méditerranéennes, et la patronne était fort plaisante. 

Le dîner était fort agréable. Parmi tout ce que nous avons mangé, je n’oublierai pas ses sucrines au poivron, anchois et huile d’olive.

Le gîte comportait un dortoir, une salle à manger connexe, la salle de bain était à l’extérieur, ce qui n’était pas très dérangeant.

La patronne est très sympathique, son époux venait de lui acheter une C2 toute neuve. Elle semblait ravie. Andrew avait vraiment le sens de l’accueil…

Il nous confectionna un dîner fort appréciable et sa ompagnie, son humour et sa bonne humeur (étonnant pour un Britannique) aidant, nous avons passé une soirée excellente.

Le lieu est agréable, calme assez fonctionnel (25 Euros la demi pension) ; c’était très acceptable.

Je pense que cela sera un haut lieu dans quelques années….

        Le Pèlerin

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires