Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 07:59

Béjaïa-autoroute Est-Ouest : La pénétrante en réalisation dès 2009



Les travaux d’aménagement de la voie express devant relier Bejaïa à l’autoroute Est-Ouest, sur un linéaire de 104 km débuteront dans le courant du premier semestre de l’année 2009, selon la wilaya.
"Le bornage de l’itinéraire étant achevé, l’effort consiste désormais à libérer ses emprises par le déplacement des réseaux et l’engagement des procédures inhérentes aux expropriations avant de lancer définitivement les travaux", a-t-on précisé.
Le projet, conçu sur la rive gauche de la Soummam dans le sens contraire de l’écoulement des eaux, entre Bejaïa et El-Adjiba, consiste en l’aménagement d’une voie rapide en 2x2 voies de 3,5 mètres chacune, nantie d’une bande d’arrêt d’urgence et d’un terre plain d’un diamètre de 11 mètres, élargi à dessein pour accueillir ultérieurement d’éventuels travaux d’extension.
Les travaux, prévus sur une emprise de 1000 hectares, comportent également la réalisation de plusieurs ouvrages d’art et de 05 échangeurs, envisagés successivement à Bejaïa, El-Kseur, Sidi-Aich, Akbou, et Tazmalt, avec une option spéciale à Sidi-Aich, ou il est prévu un tunnel et un viaduc, a-t-on souligné.
Sa réalisation prévue en deux ans, soit à l’échéance 2010, devrait offrir une voie performante en terme de sécurité et de fluidité du trafic routier, mais aussi de favoriser les échanges économiques entre la wilaya et le reste du pays.
L’intérêt vaut fondamentalement pour le port de Bejaïa, qui va trouver une opportunité pour raffermir son dynamisme et donner de la substance à son projet de transport intermodal.
Devant traverser une quinzaine de communes, le projet ambitionne également à améliorer les dessertes locales et leur offre l’opportunité d’une meilleure ouverture les unes sur les autres.
Afin d’en hâter le lancement, une réunion de coordination entre la DTP, la wilaya, et l’agence nationale des autoroutes s’est tenue samedi après- midi, et qui s’est polarisée sur le dossier des expropriations qu’il y’a lieu de mettre à l’œuvre dans les meilleurs délais, d’autant que les crédits (10 milliards de dinars) y afférents sont déjà mobilisés, signale-t-on à la wilaya.

Source El Moudjahid


Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires