Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 08:52

Autoroute Est-Ouest: Huit catégories pour le péage

Si sur le plan technique, l'autoroute Est-Ouest répondra aux «normes internationales», une expression chère à Amar Ghoul et qu'il ne cesse de répéter à chacune de ses visites, à tous les responsables, elle sera bien-sûr payante pour les usagers utilisateurs des services de cet axe routier en construction. « Les tarifs d'usage comprendront 8 catégories et répondront à différents critères, depuis les gros transports jusqu'aux motards. Pour les particuliers, le prix d'usage sera minime», a déclaré le ministre des Travaux public hier, à Khemis Miliana, lors d'une des étapes qui ont semé sa visite du tronçon situé entre El-Hoceïnia et Tiberkanine dans la wilaya de Aïn Defla.
C'est surtout la visite du tronçon El-Hoceïnia - Khemis Miliana qui a retenu toute l'attention de ministre, tronçon confié à un consortium chinois. Les travaux sur ce tronçon connaissent une avancée fulgurante. «Une cadence qui donne le vertige», selon certains responsables. Sur ce segment, les travaux sont en avance sur les délais contractuels de 14 mois. Ce n'est pas peu dire eu égard au relief montagneux et accidenté que doit traverser la route entre El-Hoceïnia et Khemis Miliana en passant par Aïn Edem et Aïn Soltane. Ce segment, à lui seul, comprend 48 ouvrages d'art, tous achevés dont 6 viaducs, 4 passages supérieurs, 9 passages inférieurs,...
S'agissant du tronçon de 73 km séparant Khemis Miliana de Tiberkanine (extrême ouest de la wilaya de Aïn Defla), selon les différents tableaux synopsis présentés au ministre par les responsables de l'ANA (Agence nationale des autoroutes), les ouvrages d'art sont réalisés à 99 % et tandis que le lot routes est à 98 %, les travaux de super structures étant à 85%.
Concomitamment, le ministre a donné instruction à tous les responsable de préparer la signalisation verticale et horizontale, lancer les travaux de clôture, compléter et renforcer les dispositifs d'assainissement, renforcer les plantations d'arbre de telle sorte que l'autoroute passera, dans quelques années, à travers de véritables forêts.
Par ailleurs, Amar Ghoul a insisté sur le lancement des travaux des 39 km de bretelles et de voies de raccordement. En ce qui concerne les échangeurs, il y en aura 4 principaux entre El-Hoceïnia et Tiberkanine : El-Hoceïnia, Khemis Miliana, Bourached et Tiberkanine.
Le ministre des Travaux publics s'est ouvert aussi sur «les structures d'accompagnement à savoir des aires de repos, des aires de service et des aires d'entretien et de réparation, qui seront gérées aussi aux normes internationales». Pour Amar Ghoul, l'exploitation maximale de l'autoroute comprendra l'utilisation des talus immenses en force de gradins de l'emprise qui serviront de livres ouverts sur l'histoire, l'art et la culture spécifiques des régions traversées.
Pour ce qui est de la livraison de l'autoroute, le ministre avance le chiffre de 72 % de l'avancée des travaux, et que les travaux annexes de finition dureront même après l'ouverture des tronçons au fur et à mesure de leur livraison. En tout cas, aucune date précise n'a été donnée pour une éventuelle ouverture à la circulation des tronçons visités dimanche.
 

Source Le Quotidien d’Oran


Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires