Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 23:07

 

 

 

 

 

Le Bonheur est dans le Gers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les régions rurales ne sont pas forcément démodées ! Le Gers adapte ses produits traditionnels à la demande de modernité des gourmands. L'armagnac se fait un lifting, les restaurateurs innovent dans la préparation du foie gras et les chambres d'hôtes se modernisent pour accueillir d'heureux visiteurs !

 

Invitation à la gourmandise

Entre Bordeaux et Toulouse, un microclimat s'est développé au dessus des vallons gascons, loin des mers et des montagnes. Le soleil et le maïs, dont on gave les canards, donnent un joli teint rosé aux foies gras.

 

Dans le Gers, des chefs créatifs inventent des cartes qui bousculent la tradition. Les patrons de l'hôtel restaurant "Au Canard Gourmand", à Samatan, proposent d'inoubliables spécialités à la pistache ou à la réglisse. Les tables rondes, disposées sous le puits de jour de la salle à manger, permettent de voir le soleil se coucher en savourant l'une des créations hebdomadaires du chef. Les baies vitrées ouvrent sur le jardin transformé, aux beaux jours, en bar à vins et à tapas. La cuisine est aussi étonnante que les chambres d'hôtes sont agréables à vivre. Accueillis dans cette "guest house" (maison d’amis) par un "Bienvenue chez vous", les hôtes laissent le choix entre les spacieuses suites bleue, blanche ou sienne. Tout en bois et en couleurs, cette maison est aussi agrémentée d’un Jacuzzi sur le patio, avec vue sur les champs…

"La Ferme de la Gouardère" à Roquelaure, propose de découvrir la fabrication des produits du terroir. Grand producteur de fois gras, de magret ou de terrines de canard, la Ferme est aussi un restaurant. Après la théorie, la dégustation ! Un maelström de nouveautés étonne les palais avec des foies gras à la cannelle et au rhum au menu ! Mais, dans ce restaurant à l'allure rustique, on déguste encore le foie gras le plus classiquement du monde : avec juste un peu de sel !

 

"La table des cordeliers" à Condom, elle aussi, est en passe de devenir une référence pour tous les amateurs d'expériences culinaires. Éric et Catherine Le Roux-Sampietro proposent dans le cadre d'une immense chapelle du XIIIe siècle, une carte aux noms poétiques : sabayon aux agrumes en entrée, fricassée de pleurotes au jus de veau perlé à l'huile de noix ensuite et, enfin, un dessert en "évolution" à base de café (en liégeois, en praliné, et en crème glacée). La maison organise également des soirées "Mets et Vins" ou encore "Armagnac et Cigare".


 

Bien boire et bien manger, c'est le bien-vivre qui importe dans le Gers !

 


Pèlerinage moderne à Auch

 

La terre, baignée d'une douce lumière dès le mois de mars, est chargée d'une émotion mystique. Par ici passe le chemin des pèlerins vers Saint-Jacques de Compostelle.

Le Gers est resté un pays de passage. Au sud de la Garonne et au nord des Pyrénées, à mi-chemin entre l'Atlantique et la Méditerranée, Auch se situe à deux pas de tout. À soixante-dix-sept kilomètres de Toulouse, à cent kilomètres des premières pistes de ski, et à cent trente kilomètres de la frontière espagnole, cette position géographique centrale a fait de Auch une carrefour de voyageurs.
d'en remonter par l'Escalier Monumental, sous le regard fier de la statue de D'Artagnan, le plus célèbre des Gascons.

 

 

 

Un lieu symbolise les diverses évolutions de la région, entre spiritualité, terroir et modernité : l'abbaye de Flaran à Valence-sur-Baïse. Au bord du canal, cet immense domaine abritait treize moines cisterciens jusqu'en 1789. Vendue pour servir de chais à un propriétaire privé, l'abbaye est depuis devenue un haut lieu d'expositions de peintures, de Bonnard à Cézanne. Les pèlerins d'aujourd'hui à Auch sont également amateurs d'art.

 

Lectoure, la ville bleue

 

À une heure de Toulouse, la ville rose, il y a Lectoure, la ville bleue. Elle est ainsi surnommée à cause du pastel, cette plante qui permet de teindre naturellement les tissus, les encres ou les peintures dans un bleu gris unique au monde. Cultivé dès le VIIe siècle dans toute l'Europe, le meilleur pastel provenait de la région de Lectoure. La plante, hachée et réduite en poudre puis transformée en pâte, était exportée sous forme d'une boule qu'on appelle "cocagne" et qui donnera son nom au pays du "triangle bleu" : Toulouse Albi Carcassonne.

Supplantée pendant quatre siècles par l'indigo et les teintures de synthèse, le pastel refleurit à nouveau en Gascogne pour de nouvelles applications. Le bleu favori de Napoléon se retrouve aussi bien dans la décoration de l'Airbus A 380 ou des décors de théâtre. En plus d'une beauté symbolique quasi mystique (un peu du ciel et de la terre dans un bout de tissu !), le pastel a des vertus hydratantes et cicatrisantes. L'huile qui en est extraite permet aujourd'hui de développer une gamme de produits de soin du corps.

 

Le magasin laboratoire "Bleu de Lectoure" d'Henri et Denise Lambert, les pasteliers modernes, est ouvert tous les jours aux particuliers. Les visites gratuites sont passionnantes et passionnées avec Denise Lambert qui, habillée en bleu des pieds à la tête (jusqu'à ses cheveux qui sont bleus aussi), nous raconte l'histoire et la technique de l'extraction et les vertus de cette couleur.

L'entrée de la maison est une boutique de vêtements bleus, d'objets de décoration bleus, d'une gamme cosmétique bleue, et de livres… sur Elle voit encore aujourd'hui les pèlerins et les randonneurs du monde entier entrer dans la ville par le "casse-couilles", c'est-à-dire la porte du "coquillage" de Saint-Jacques en gascon.

 

Dans cette ville fortifiée aux allures de forteresse imprenable, on trouve un témoignage du passé dans chaque rue. Les ruelles médiévales, ou "pousterles", permettaient aux habitants de descendre à la rivière, cinquante mètres plus bas. Les plus vaillants entreprennent aujourd'hui le bleu.

 

• Manger

" Au canard gourmand" à Samatan.
Renseignements au 05 62 62 49 81
ou sur le site de Xavier et Nicolas, les propriétaires.

"La Ferme de la Gouardère" à Roquelaure.
Renseignements au 05 62 65 56 51
ou sur le site des producteurs-restaurateurs.

"La table des cordeliers" à Condom.
Réservations au 05 62 68 43 82 ou sur le site du restaurant.
Fermeture le dimanche soir et le lundi toute la journée. Repas à partir de 60 euros.

Lorsque l'on descend un peu en dessous d'Agen, les paysages s'étalent à perte de vue sur des vignes d'armagnac à flanc de coteaux. Ce digestif que l'on surnomme "L'eau des princes" devient le Floc lorsqu'il est marié au moût de raisin. Les connaisseurs proposent également le Madiran, un vin rouge âpre et tannique, idéal pour accompagner un magret gersois.
Informations sur les Armagnacs, le Floc et le Madiran sur un site de connaisseurs.

"Les Armagnacs contemporains", une étiquette de Figivers pour de nouvelles saveurs : caramel, raisins rouges ou cranberry !
Renseignements au 05 62 69 71 72 ou sur le site de Figivers.

 

• Le Bleu à Lectoure
La boutique "Bleus de Lectoure "
Au cœur de la campagne de Lectoure, vers Condom, entre la voie ferrée et la rivière.
Tél. : 05 62 68 78 30 ou renseignements sur leur site.
Ouvert tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h 30.

Informations sur les cosmétiques de "Cocagne et compagnie" en visitant leur site internet.

• Visiter
Informations sur le site de l'office du tourisme d'Auch et sur le site de la la ville de Lectoure.

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 



 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires