Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 23:34

 

 

 

 J’économise grâce au soleil

En profitant de sa chaleur, j'ai tout bon : je dépense moins et, en plus, je fais preuve d'éco-citoyenneté.   

 

Je me lave

Comment? Des capteurs thermiques incorporés à la toiture de votre maison, fixés au sol (notre photo) ou sur les murs absorbent l'énergie émise par les rayons du soleil. La chaleur ainsi récupérée est transmise à un ballon, où elle va chauf­fer l'eau. Ça marche partout en France et, pour les périodes où l'ensoleillement est moindre, vous complétez par une autre source d'énergie (fioul ou gaz par exemple). Le coût De 3 800 € à 5 500 € pour un chauffe-eau solaire équipé de 3 à 5 m2 de capteurs et d'un ballon de 200 à 300 litres (pour les besoins de 3 ou 4 personnes). Vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt de 50 % des dépenses TTC et, sous certaines conditions, de subven­tions. L'économie réalisée peut attein­dre 50 % de vos factures d'eau chaude.

 

 

Je me chauffe

Comment? Là aussi, en installant des capteurs thermiques. D'une façon géné­rale, le chauffage solaire va de pair avec un chauffe-eau solaire, c'est ce que l'on appelle le système solaire combiné. Le coût Pour une maison de 50 à 70 m2, comptez de 10 000 € à 25 000 €. Vous pouvez profiter des mêmes avantages fiscaux et des mêmes aides que pour le chauffe-eau solaire. L'économie réalisée Comme vous couvrez de 25 % à 60 % de vos besoins annuels en chauffage, selon votre région et votre installation, même si une autre énergie est néces­saire en complément, vous allé­gez jusqu'à 50 % votre facture.

 

Je cuisine

Comment? En concoctant, | dès les premiers beaux jours, % de bons petits plats sur votre 1 balcon ou dans votre jardin g avec un four ou un barbecue § solaire. Le principe est ultra­simple : les rayons du soleil sont dirigés vers un récipient ou une grille via un réflecteur en acier ou en aluminium. La température peut attein­dre, selon les modèles, jusqu'à 250 °C. On est en mesure de tout cuisiner : de la viande, du poisson, des légumes et même des desserts. Le coût A partir de 119 €. L'économie réalisée C'est gratuit puis­que vous vous servez uniquement de l'énergie du soleil.

Je m'éclaire

Comment? Dans le jardin ou sur la ter­rasse, utilisez des lampes solaires pour vos soirées et vos dîners d'été. Leur consommation ne vous fera absolument rien dépenser. Autre avantage, une fois installées, elles se rechargent toutes seu­les et ont une autonomie de six à huit heu­res en moyenne. Le coût A partir de 19€. L'économie réalisée sera totale.

Je produis mon électricité pour la vendre

Comment ? Des capteurs photovoltaïques installés sur le toit convertissent directe­ment l'énergie solaire en électricité. Les plus récents ont la bonne idée d'être com­mercialisés sous forme de tuiles ou d'ar­doises, pour mieux s'intégrer à l'architec­ture. Le principe : un onduleur, à l'aspect d'un petit boîtier, transforme le courant continu produit par les capteurs en cou­rant alternatif identique à celui du réseau. A cela s'ajoutent deux compteurs élec­triques : un pour mesurer ce que vous pro­duisez, l'autre ce que vous consommez. L'avantage de ce système : vous pouvez revendre votre électricité. Le coût A par­tir de 7 600 € l'équipement. Vous avez droit à un crédit d'impôt de 50 % sur l'achat du matériel. Certaines collecti­vités territoriales peuvent vous appor­ter une aide financière, renseignez-vous auprès de votre mairie, de votre conseil général et de votre conseil régional. L'économie réalisée Comme vous ven­dez le kWh plus cher que celui que vous achetez, vous y gagnez. Un bémol cepen­dant : il faut savoir être patient et attendre une bonne quinzaine d'années pour amor­tir le coût de l'installation.

 

 

Je profite d'une eau plus chaude dans ma piscine

 Comment?

Il existe des capteurs solai­res spécialement conçus pour le chauf­fage des piscines. Selon les modèles, on les pose par terre ou sur le toit de lapool-house par exemple. Le principe : quand il y a du soleil, une pompe aspire l'eau du bassin et la fait passer en circuit fermé par les capteurs solaires avant de retour­ner dans la piscine. En pratique, on gagne environ 5 °C en mi-saison. De cette façon, vous évitez les baignades glacées, vous utilisez votre piscine sur une période plus longue et vous avez une eau chaude dès le matin. Le coût A partir de 299 € pour un bassin de 9,15 m x 4,60 m. L'éco­nomie réalisée Vous allez payer quinze fois moins cher qu'un chauffage clas­sique (pompe à chaleur). 

 

Plus d'infos  

Pour l'eau chaude, le chauffage et la production d'électricité : www.ademe.fr et www.outilssolaires.com. Pour la cuisine et l'éclairage:www.idsolaire.com et www.nouveauxobjets.com.

Pour la piscine : www.outilssolaires.com. 

 

Information femina.fr 

Information relayée par 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires