Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 mai 2006 7 14 /05 /mai /2006 23:56

 

 

 

 

 

La musique peut être bonne pour le cœur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La musique adoucit le cœur. C’est ce que suggèrent les résultats d’une étude parue dans la revue Heart.
Les auteurs, des chercheurs italiens de l’Université de Pavia, ont montré que la musique agit de manière bénéfique sur les rythmes respiratoires et cardiaques ainsi que sur la pression sanguine de ceux qui l’écoutent.


Mieux connaître l’effet de la musique sur la santé et plus particulièrement sur le stress, tel était l’objectif de Luciano Bernardi et de son équipe. Ils ont soumis 24 volontaires masculins à l’écoute de plusieurs séries de 6 séquences musicales de 2 minutes chacune. Pendant ce temps, une série de données a été enregistrée : rythmes cardiaques et respiratoire, pression sanguine, ainsi que d’autres indicateurs physiologiques du stress et de la relaxation.
Chaque série comportait des genres musicaux divers (musique indienne, musique classique rapide, musique classique lente, techno, rap…) dans lesquelles les expérimentateurs ont introduit des pauses de 2 minutes de silence.

Résultats : la plupart des musiques accélèrent la pression et le rythme cardiaques. L’effet est plus fort quand le tempo musical est rapide mais n’est pas du tout lié au style. Chez les volontaires qui pratiquent un instrument de musique, les changements de rythmes cardiaque et respiratoire sont plus nets. Le rythme respiratoire moyen est également plus bas chez eux D’après les scientifiques, c’est la capacité qu’ont les mélomanes de synchroniser leur respiration sur le phrasé musical qui explique cette différence avec les autres.

Les pauses de silence ont en revanche un effet relaxant qui se traduit par un ralentissement du cœur et de la respiration et par une baisse de la pression sanguine. Chez les musiciens, les auteurs ont noté un ralentissement de l’activité du « système nerveux sympathique » (le mécanisme qui commande les réactions de stress de l’organisme).

Ecouter de la musique pourrait donc avoir le même effet que la relaxation. Selon Luciano Bernardi, qui est spécialiste des problèmes cardiaques, « une sélection de morceaux de musiques alternant rythmes rapides, rythmes lents et silences peut permettre de se relaxer, de réduire le stress et donc d’être très utile lorsqu’on souffre d’une maladie cardiaque ».
Le journal Santé

 

 

 

 

 

         Information relayée par

 

         Le Pèlerin

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires