Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 23:18

 

 

 

 Alain Chabat est né à Oran le 24 Novembre 1958

 

 

 

 

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Acteur français, Alain est né le 24 novembre 1958 à Oran, en Algérie. Arrivé en France en 1962, il a changé neuf fois de lycée entre le sixième et la terminale pour des raisons diverses, dont une allergie carabinée à l'autorité.

Passionné par la bande-dessinée, il publie une planche dans le magazine ANTIROUILLE .

Travaille en 1980 à Radio Andorre, fait des piges sur France-Inter dans L'oreille en coin puis devient animateur sur R.M.C.

 

Il fait la rencontre de Pierre Lescure, qui en fait l'un des pionniers de Canal + dès son lancement au milieu des années 80. Il forme alors avec Chantal Lauby, Dominique Farrugia et Bruno Carette le collectif des Nuls, qui fait les belles heures de la chaîne cryptée. En 1993, le trio comique (sans Bruno Carette, décédé en 1989) écrit la comédie déjantée La Cité de la peur, énorme succès populaire dont ils tiennent également la vedette.

Il a joué de nombreux rôles au cinéma (le mari de Victoria Abril dans Gazon Maudit de et avec Josiane BALASKO, le frère de Serge Hazanavicius dans Delphine 1 - Yvan 0 de et avec Dominique Farrugia, il est aussi acteur dans son premier film solo Didier)

Acteur, réalisateur, scénariste, Alain Chabat est à l'aise dans tous les registres . Du métier, il en parle volontiers: " J'ai moins d'a priori ... Mais je n'aime pas spécialement la compagnie des vedettes . Et encore moins les comiques . Je ne suis pas trop pour les concours de blagues ." Du privé, motus . Il se met sur les pattes arrière pour protéger son intimité, celle de sa femme et de ses deux filles. Ses amis le définissent comme un homme tendre, fan de dessins animés et de cinéma fantastique; coquet avec ses pulls noirs, ses caleçons Calvin Klein et ses lunettes de myope ; très travailleur, ambitieux avec une vraie conscience politique . Les intégristes, les intolérants, l'extrême droite lui donnent des puces, ses angoisses lui flanquent de l'eczéma. son idole c'était Walt Disney . Il semble avoir trouvé sa voie avec les Bricol girls, une cassette où il mêle le bricolage aux côtés d'une plastique féminine déjà bien élaborée... ou comment motiver l'âme du bricoleur qui sommeille en chacun de nous ... et ça marche ...

 

Alain Chabat poursuit une carrière en solo. Il incarne un mari macho et infidèle dans le Gazon maudit de Josiane Balasko (1994) avant de réaliser son premier long métrage en 1996, Didier, où il se met en scène dans le rôle d'un... labrador ! Auréolé du César de la meilleure première oeuvre, Alain Chabat revient ensuite devant la caméra, s'illustrant dans le film policier Le Cousin (1997) et la comédie Le Goût des autres (2000). Il s'essaie même à l'animation en doublant à deux reprises l'ogre vert Shrek (2000 et 2004 avec Shrek 2).
En 2002, Alain Chabat signe le scénario et la mise en scène d'Astérix et Obélix : mission Cléopâtre. Plus de 14 millions d'entrées font du film l'un des plus gros succès du box-office français. La côte de sympathie de Chabat est énorme : il est sollicité par les Robins des Bois pour mettre en scène la comédie préhistorique RRRrrrr !!! (2004), joue aux côtés Gad El maleh (Chouchou, 2003) et d'Yvan Attal (Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, 2004), ou se retrouve devant la caméra du "Robin" Maurice Barthélemy, qui lui offre en 2005 le rôle doux-amer et plein d'émotion de son Papa.

 

Pour plus de renseignements et de nombreuses photos, cliquez sur les liens suivants :

 

http://www.lesnuls.net/alain.php3

 

 

 

http://www.biosstars.com/a/alain_chabat.htm

 



 

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

PoTiRoN 19/05/2007 18:44

Un petit message afin de glorifier notre Alain Chabat national, qui a beaucoup de talents d'or... Il ira sûrement loin dans la vie... A moins que ce ne soit déjà fait.Blog bien sympa en tous cas.CordialementPoTiRoN

Le Pèlerin 20/05/2007 13:55

Merci Potiron; les commentaires positifs font toujours plaisir....Cela incite à continuerAu plaisirLe Pèlerin

Le Pèlerin 20/05/2007 13:55

Merci Potiron; les commentaires positifs font toujours plaisir....Cela incite à continuerAu plaisirLe Pèlerin

Le Pèlerin 20/05/2007 13:55

Merci Potiron; les commentaires positifs font toujours plaisir....Cela incite à continuerAu plaisirLe Pèlerin

Le Pèlerin 20/05/2007 13:55

Merci Potiron; les commentaires positifs font toujours plaisir....Cela incite à continuerAu plaisirLe Pèlerin

Le Pèlerin 20/05/2007 13:55

Merci Potiron; les commentaires positifs font toujours plaisir....Cela incite à continuerAu plaisirLe Pèlerin