Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 23:42

 

   

VIANDE, LAIT , FROMAGE  

La maladie du hamburger 

  

La « maladie du hamburger, cette gastro qui attaque les reins. Chaque année en France 70 à 100 personnes — principalement des enfants et des personnes âgées—sont frappée par un SHU ( Syndrome Hémolitique et Urémique). Il s'agit d'une maladie d'origine alimentaire rare donc, mais potentiellement grave. « Le SHU se traduit par une gastro-entérite aiguë avec des diarrhées souvent sanglantes», rappelle la Direction  générale de la Santé. Ces manifestations se compliquent d’une anémie hémolytique, d'une thrombopénie et d'une insuffisance rénale aiguë.

 

 

 

 

Ces complications peuvent s'avérer dramatiques, à tel point qu'un malade sur trois gardera des lésions rénales à long terme, nécessitant un suivi médical régulier.

 

 

 

 

Et dans 1 % à 2 % des cas, le SHU peut entraîner la mort... La contamination s'effectue prin­cipalement par ingestion d'ali­ments contaminés, consom­més crus ou peu cuits : viande hachée, lait non pasteurisé, fro­mages et autres yaourts au lait cru notamment. Elle est aussi transmise par contact avec une personne ayant eu une gas­tro-entérite. Voilà pourquoi le respect de quelques consignes de sécurité alimen­taire et de règles d'hygiène simples est une prévention efficace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cela, il faudra être très regardant sur les consigne de sécurité alimentaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La meilleure façon de ne pas croiser son chemin, c'est de respecter quelques consignes de sécurité alimentaire et de règles d'hygiène.

 

 

 

 

Pour prévenir le SHU, la Direc­tion générale de la Santé (DGS) insiste sur les recommandations suivantes:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• La chaîne du froid doit être res­pectée ;

 

 

 

 

• La viande hachée à la demande par le boucher doit être con­sommée dans la journée. Quant à la viande hachée surgelée, elle doit être utilisée sans décongéla­tion préalable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cuisson à cœur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• La cuisson doit être à cœur : « elle ne doit plus être rosée à cœur ». Pour les enfants de moins de 3 ans, préférez également le lait UHT, stérilisé ou pasteurisé, les fromages au lait pasteurisé et ceux à pâte pressée cuite, du type des Comté, Emmental ou autres Gruyère.

 

 

 

 

La DGS rappelle également quelques recommandations élé­mentaires d'hygiène :

 

 

 

 

• Le lavage des mains à l'eau et au savon doit être systématique du­rant la préparation des repas à chaque fois que vous passez d'un aliment à un autre—après chaque passage aux toilettes et enfin, avant et après changé un nourrisson.

 

 

 

 

• Légumes, fruits et herbes aro­matiques doivent être soigneu­sement lavés, particulièrement s'ils sont consommés crus.

 

 

 

 

• Les plats cuisinés et les restes ali­mentaires doivent être suffisam­ment réchauffés et consommés sans tarder;

 

 

 

 

• Les enfants ne doivent pas boire d'eau non traitée ou non sur­veillée : eau de puits, forages, sources, torrents

• La conservation des aliments crus doit se faire séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés;

 

 

 

 

• Les ustensiles et le plan de travail doivent être soigneusement lavés.

 

 

 

 

  Source La Dépêche du Midi  

 

Information relayée par  

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires