Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 07:15

«Les propriétaires peuvent régulariser leur situation»

 

Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Moussa a annoncé la promulgation prochaine des textes d'application relatifs à la loi fixant les règles de mise en conformité des constructions en vue de leur achèvement. Ces textes devant paraître au journal officiel constitueront «un outil pour une meilleure prise en charge du milieu urbain et l'amélioration de l'état des agglomérations en associant le citoyen à la nouvelle dynamique en vue de la réhabilitation du cadre bâti aussi bien dans le villes qu'au niveau des villages», a précisé
M. Moussa. Ces textes, qui «prévoient des dispositifs techniques en direction des dizaines de milliers de citoyens, favoriseront la régularisation de leurs habitations restées en suspens durant des années au niveau des collectivités locales et des organismes concernés», a indiqué M. Moussa. Cette loi, a-t-il dit, vise l'introduction d'amendements en matière d'urbanisation à travers une batterie de dispositions habilitant les autorités administratives et législatives à intervenir, au titre d'un cadre juridique adéquat, pour mettre fin à l'anarchie urbanistique. Il s'agit aussi de mettre un terme aux constructions inachevées et d'examiner les moyens de mise en conformité des constructions achevées ou en cours de réalisation en vue de leur achèvement. Les propriétaires de constructions inachevées ayant entamé les travaux sans permis de construire, conformément à la loi, bénéficieront d'un permis pour l'achèvement de leurs travaux, indique le ministre en précisant que les propriétaires de constructions achevées mais ne disposant pas de permis de construire pourront régulariser leur situation en demandant un permis de construire auprès des services compétents.

Source El Watan

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

sofiane 24/01/2015 18:10

bonjour .j aimerai savoir si cette regularisation concerne les constructions sans permis apres la promulgation de la circulaire d avril 2009 promulguée par le wali d alger .dans la cas contraire que faut il faire.merci

souaber houcine 07/07/2009 23:36

salut je remerci monsieur mousa pour cette loi de recularise pour contruire  car il ya des annee les gens peuvent pas contruire dans leur bien je pense ses dune bonne ide de recularise ses gens ses sa le traivaille .sur tout pour les gens qui son en europe  ses comme sa en devellope le pays  merci moussa vaiment vous etre un vrais travailleur et vous pense a lavenir de lalgerie  tout mes respect et bonne contuniation

Le Pèlerin 08/07/2009 21:19



Bonsoir souaber houcine,
Oui la loi me semblait bien sévère
Et si la loi apporte une certaine souplesse, tout est pour le mieux.
Toutefois il faut un minimum de rigueur afin que l'Algérie ne sois pas un eternel chantier dont les constructions ne seraient jamais terminées
Codialement,
Le Pèlerin


carambaole:0115: 10/01/2009 08:28

Sur votre blog;un petit tour
Je vous souhaite le bonjour
faire des rimes ; avec toujours,
facile ;il suffit d'y ajouter amour

Le Pèlerin 10/01/2009 09:44



Je vais creer un poème sur le sujet, mon cher ou ma chère Carambole...
promis
Bonne journée,
Le Pèlerin