Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 08:13

Algérie 19 janvier 2008 - Des nouvelles de la Wilaya de Tipasa / Tipaza


Gendarmerie à Tipaza - Des structures à conforter

Lors d’un point de presse, samedi dernier, le commandant du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Tipaza a évoqué un bilan d’activités positif de la gendarmerie dans cette wilaya, durant l’exercice écoulé.
Néanmoins, en dépit des arrestations effectuées au niveau de certains tronçons de routes nationales (RN) très empruntés par les automobilistes, les commerces illicites prolifèrent et continuent à se multiplier aux abords des RN, dérogeant à tous les textes réglementaires. L’autre aspect important, qui mérite d’être signalé, est l’existence désormais d’une carte de la criminalité au niveau de l’ensemble du territoire de la wilaya de Tipaza. Les gendarmes ont adapté leur dispositif suivant cette carte, qui s’est avérée efficace en matière de lutte contre la criminalité. Les opérations coup-de-poing organisées au niveau des daïras de la wilaya, selon un programme défini au préalable, se sont soldées par des résultats encourageants, selon la même source.
En matière de circulation routière, les gendarmes disposent de 4 radars mobiles pour contrôler les excès de vitesse des automobilistes, en plus des 11 postes de contrôle implantés au niveau des points jugés stratégiques à travers les réseaux routiers de la wilaya de Tipaza. Cela étant, la Gendarmerie nationale ne couvre que 85% du territoire de la wilaya. Pour améliorer cette couverture, des projets sont inscrits en ce sens, selon le lieutenant-colonel Denia Nadjib, qui ne précise cependant pas la date de la concrétisation de ce programme de mise en place d’autres brigades de gendarmerie. En effet, la région Ouest de la wilaya de Tipaza souffre réellement de déficit en la matière. Sidi Semiane, Beni Mileuk, Hadjret Ennous et Messelmoune sont les communes qui ne disposent pas de brigades de gendarmerie.
Le commandant du groupement de la gendarmerie annonce la création prochaine d’une brigade à Khemisti, à proximité de Bou Ismaïl. Avec la création de nouveaux pôles sociaux et économiques au niveau de Tipaza, la Gendarmerie nationale est de plus en plus appelée à assurer la sécurité des personnes et des biens au niveau du territoire de cette wilaya.

La criminalité ordinaire en baisse à Tipasa

Durant l'année 2008, les éléments de la gendarmerie nationale ont traité 4784 affaires liées à la criminalité ordinaire
 
"Grâce aux efforts déployés par les unités du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Tipasa et l'adaptation de son dispositif sur le terrain suivant les études établies à partir de la carte de criminalité de la wilaya, la criminalité ordinaire dans le territoire dont on est compétent a sensiblement baissé".
Même si l'on enregistre une augmentation concernant la criminalité organisée, les éléments et les unités du groupement ont pu, durant cette année, réussir à mettre un terme à plusieurs groupes de malfaiteurs, en adaptant efficacement le dispositif de lutte», dira le lieutenant-colonel Dounia Nadjib, le chef du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Tipasa lors d'une conférence de presse organisée avant-hier. Pour illustrer ses propos, le conférencier a fait une lecture du bilan des opérations menées et accomplies par les unités du groupe. En effet, durant l'année 2008, les éléments de la gendarmerie nationale de Tipasa ont traité 4784 affaires liées à la criminalité ordinaire, contre 5208 en 2007. D'une manière détaillée, ce sont les délits et les crimes contre les personnes qui constituent la majorité de ces affaires, soit 51,22%.
Avec un taux de 26,38%, les délits et les crimes commis contre les biens viennent en seconde position, juste avant ceux inhérents à l'attentat à la pudeur, dont le bilan situe leur nombre à 582 affaires durant l'année 2008. Toutefois, le Darak à Tipasa a recensé 6 affaires d'attroupement illégal. «Comme les chiffres l'indiquent, les crimes perpétrés contre les personnes représentent la majorité des affaires traitées. Ceux-ci sont liés aux coups et blessures, détention d'armes illégale. Aussi, 19,67% des crimes ont été commis par des citoyens appartenant à la catégorie dont l'age varie entre 18 et 25 ans. Nos statistiques montrent également que 18,64% des personnes interpellées sont des chômeurs», relève le chef de groupement. En tout, les éléments de la gendarmerie nationale de Tipasa ont arrêté au cours de l'année dernière 1284 personnes, dont 95 femmes.
De ce nombre, 407 ont été mis sous mandat de dépôt et 877 relaxés après enquête. Le crime organisé, selon les propos du conférencier, a, quant à lui, augmenté par rapport à l'année 2007. Ainsi, dans le cadre de la lutte contre la contrebande et au contraire de l'année 2007 où aucune affaire de ce genre n'a été enregistrée, les gendarmes de Tipasa ont traité, en 2008, 6 affaires. Ce qui a permis d'arrêter 8 suspects, dont deux ont été mis sous les verrous, tandis que les 6 autres ont bénéficié de la liberté provisoire.
Les opérations en question s'étaient soldées par la saisie de 5970 paquets de cigarettes de marques étrangères, 11.635 unités de produits pyrotechniques, 3,5 kilogrammes de métal jaune, probablement de l'or, et un véhicule. S'agissant des drogues et des psychotropes, les statistiques fournies par le conférencier parlent de 8,233 kilogrammes de kif traité et 158 gélules de psychotropes confisqués et la récupération de pas moins de 125,65 kilogrammes de kif traité charriés par la mer dans les plages du littoral de la wilaya. Les investigations menées dans ce volet ont été couronnées par l'arrestation de 163 suspects. Après enquête, 73 parmi eux ont été mis sous les verrous. A propos de l'immigration clandestine, le lieutenant-colonel Dounia a révélé qu'au cours de l'année 2008, ses éléments ont traité 22 affaires. Celles-ci ont permis d'arrêter 31 personnes, dont trois femmes, soit 14 de nationalités nigériane, 7 de nationalité malienne, 4 de nationalité marocaine, 2 de nationalité syrienne, 2 de nationalité camerounaise, 1 de nationalité ivoirienne et 1 de nationalité chinoise. Sur le registre de trafic de véhicules, les éléments du groupement de la wilaya ont procédé en 2008 à la saisie de 14 véhicules, contre deux en 2007. En tout, 12 suspects ont été appréhendés. Poursuivis en justice, 4 d'entre eux sont actuellement sous les verrous. En sus de ces affaires, les gendarmes de la wilaya de Tipasa ont élucidé d'autres affaires liées au vol de sable ainsi que d'autres formes de crime et escroquerie dans le secteur économique. «Comparativement à l'année 2007, l'on note en 2008 une augmentation des affaires liées au crime organisé et au trafic de véhicules. Cela dit, les unités territoriales et opérationnelles du groupement de la gendarmerie nationale de Tipasa ont réussi à y faire inlassablement face. En effet, rien que pour 2008, nous avons démantelé, en plus des affaires traitées dans le cadre de la criminalité ordinaire, un nombre important de bandes de malfaiteurs et arrêté 255 suspects, dont 117 ont été mis sous mandat dépôt», conclut le conférencier.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires