Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 00:45

Toulouse et son tramway - Le Parcours de la ligne E

 

 

Le parcours de la ligne E est ponctué de 18 stations, soit une distance inter station moyenne d’environ 600 mètres. Cette distance, traduit le  souhait de relier rapidement Toulouse aux communes de Blagnac ou Beauzelle.

La connexion avec la ligne de métro s’effectue à la station Arènes qui conforte son statut de pôle multimodal et d’échanges. La ligne E s’appuie donc sur la ligne A du métro et le réseau de bus existants, ainsi que la ligne C. Au plus proche de l’accès du métro, l’aménagement du terminus du tramway s’insère dans des équipements et de grands ensembles d’habitats collectifs.
Au sortir de l’espace des Arènes, la ligne E emprunte un itinéraire spécifique parallèle à la rue de Négogousses entre le parc relais de la station de métro et la voie de chemin de fer. Elle débouche sur le carrefour de la route de Lombez, emprunte le nouvel ouvrage sur les voies ferrées pour relier le secteur Roquemaurel et le quartier de la Cartoucherie.
Des logements sont prévus pour s’implanter de part et d’autre de la voie bordée par le tramway, jusqu’à la jonction avec l’avenue de Grande-Bretagne.
Entre la rue Massonié et l’entrée Sud de Purpan, l’avenue est totalement requalifiée avec l’arrivée du tramway. Le tramway implanté en axial, intègre le CHU de Purpan, véritable trait d’union entre l’avenue de Grande-Bretagne et l’avenue des Arènes Romaines.
L’avenue des Arènes Romaines dessert de nombreux collectifs, en particulier ceux du quartier Ancely. L’implantation du tramway requalifie l’avenue et respecte les nombreux accès riverains. L’espace d’échange Ancely est conforté par la création d’un giratoire et un élargissement des trottoirs pour les piétons et les cycles.
A partir du rond-point Jean Maga, seuil d’entrée de la commune de Blagnac, cette première séquence de la route de Grenade est constituée de franges pavillonnaires et mixtes (pavillonnaire et bâti commercial). Avec l’arrivée de la ligne E, la voie de circulation est conservée jusqu’au carrefour Servanty, avec un élargissement des trottoirs.
Au-delà, jusqu’à la rue de Guyenne, le tissu urbain est  composé quasi exclusivement de pavillons sertis de jardins.
Entre la rue de Guyenne et le carrefour du Relais, le tissu urbain est moins homogène, l’habitat collectif plus en retrait de l’espace public, les voies desservent des quartiers plus éloignés de la route de Grenade (centre ancien et quartier du Ritouret).
Lieu d’échange historique entre le centre de Blagnac et les communes de Cornebarrieu et Beauzelle, le carrefour du Relais est devenu au fil du temps un nœud routier assurant la circulation sur la route de Grenade.
Entre le carrefour du Relais et la Patinoire, le parti de conserver un maximum d’arbres existants et de replanter les arbres coupés conserve à cette voie son aspect arboré…

Au-delà de la place de Catalogne, la rue Aragon, est une section plus intime constituée de petits collectifs et de pavillons individuels...
Le mail Louis Aragon est un espace de transition entre la place de Catalogne et la place Georges Brassens avec équipements publics, habitats collectifs et pavillonnaires. Le large espace qui le compose garantit l’accessibilité optimum à l’école maternelle avec conservation des arbres existants, maintien d’espaces piétons larges et création de pistes cyclables…
Les espaces autour de la place Georges Brassens sont constitués par un habitat collectif et des équipements récents. Le tramway accompagne les voies de circulation conservées.
Amorcée avec la construction du lycée, le Quartier Andromède constituera de futurs tissus urbains desservis par la ligne E. En plus des activités prévues, le quartier abritera à terme environ 3500 logements. En attendant, le tramway suit un itinéraire optimisé par les aménageurs jusqu’au seuil du pôle d’échange et parc relais de Garossos sur la commune de Beauzelle.

Les quartiers Arènes et Grande-Bretagne 

A Toulouse les quartiers Arènes et Grande-Bretagne avec 4 stations : Arènes, Zénith, Cartoucherie et Casselardit

Le tram s’implante dans un quartier qui comprend de nombreux équipements :  le lycée des Arènes, la clinique Pasteur et un centre commercial doté d’un supermarché.
De la station de métro (plus de 15 000 voyageurs par jour) à la rocade, le tramway dessert des logements collectifs sur le boulevard Kœnigs, un bâti en mutation sur l’avenue Maurice Sarrault, sur l’avenue de Grande-Bretagne, il rencontre la Cité Bourrassol.

Le quartier de la Cépière également concerné par le tramway a un effet inducteur important.
La  salle de spectacle du Zénith est un équipement culturel d’une capacité maximale de 9 000 places avec un parc de stationnement de 3 000 places. Elle  génère, principalement en soirée, des flux importants.
La zone principale d’activités se situe dans le secteur de la Cartoucherie (ex : GIAT industries) sur une surface d'environ 32 ha. Son urbanisme sera diversifié (habitat, emploi, équipements, services) ; avec  1 500 à 2 000 logements (pour environ 3 500 habitants) et 15 à 20 000 m2 de bureaux (environ 1 000 employés), un lycée hôtelier et l’actuel Zénith.

Les quartiers de Purpan et d’Ancely

Les quartiers toulousains de Purpan et d’Ancely avec 3 stations : Purpan, Arènes romaines, Ancely

Le tramway passe dans un site délimité par une partie de l’avenue de Grande-Bretagne, l’avenue des Arènes Romaines et la route de Bayonne. Trois sites particuliers accueillent des densités de population importantes : la cité de Purpan, la cité Ancely et le quartier de la Flambère.

La zone principale d’activités se situe dans le quartier Purpan (hôpital, commerces, tertiaire).
Le Centre Hospitalier Régional de Purpan attire environ prés de 19 000 personnes environ par jour. Son activité particulièrement importante est cumulée à celle de l’hôpital Paule de Viguier Ce CHU poursuit ses extensions avec la création de laboratoires et la programmation de la réalisation du bâtiment Pierre-Paul Riquet (76 000 m2 prévus).

A Blagnac la route de Grenade

A Blagnac la Route de Grenade avec 4 stations : Relais, Pasteur, Guyenne, Servanty. Ce secteur se caractérise par deux ensembles urbains différents :

- le centre ancien de Blagnac avec un habitat dense, des équipements publics et de petits commerces (plus de 80...).
- des  quartiers résidentiels aux entrées de Blagnac par le Ritouret, qui est structuré par l’axe de boulevards urbains : l’avenue du Parc, l’allée des Mûriers, l’avenue des Pins et l’avenue du Général de Gaulle, irriguant le cœur du quartier Ritouret construit dans les années 60.

A Blagnac les quartiers Ritouret et Grand Noble


Le quartier Andromède

Le quartier Andromède avec 3 stations Garossos, Beauzelle, Lycée.

Les activités principales sont basées à proximité du site aéroportuaire. Les nouveaux quartiers, principalement sur la commune de Beauzelle se sont développés autour d’opérations d’habitat social en collectif (Cité du champ de la Molle) et de gros lotissements… Elle est destinée à accueillir environ 3 700 logements, une base de loisirs et les équipements nécessaires à la vie de ces nouveaux quartiers (1 lycée, 2 groupes scolaires, 1 maison de retraite…).
Le développement s’est aussi orienté vers l’accueil d’établissements artisanaux, industriels ou commerciaux.


Source : http://www.tramway.tisseo.fr


Le Pèlerin

.
Partager cet article
Repost0

commentaires