Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 09:46

Sarkozy voulait embrasser Carla dès le premier soir

« Carla, es-tu cap devant tout le monde de m’embrasser la bouche ? » Chuchotée à l’oreille de Carla Bruni, le soir de leur première rencontre, cette question de Nicolas Sarkozy est l’un des détails croustillants contenus dans le livre « Autobiographie non autorisée » du publicitaire Jacques Séguéla, qui avait organisé leur rencontre.

« Carla, es-tu cap devant tout le monde de m’embrasser la bouche ? » Chuchotée à l’oreille de Carla Bruni, le soir de leur première rencontre, cette question de Nicolas Sarkozy est l’un des détails croustillants contenus dans un livre de Jacques Séguéla sorti à Paris. Les services de la présidence française, interrogés par l’AFP, se sont refusés jeudi à tout commentaire.

Séguéla, publicitaire de 75 ans, avait organisé chez lui le dîner au cours duquel le président français, fraîchement divorcé, a rencontré la chanteuse et ancienne top-model à l’automne 2007. Sept semaines plus tard, après une romance médiatisée, le président et la chanteuse se mariaient. Dans son livre, Séguéla fait un récit, parfois admiratif parfois un peu midinette, de cette première rencontre.

« Ainsi se dessina un jeu inattendu de séduction entre deux fauves, chacun, tour à tour, marquant son territoire en titillant l’autre », relate le publicitaire. « Nous vivions sans le savoir une rencontre qui fera toutes les unes ».

Certains details de ce « blind date » étaient déjà connus. Mais Séguéla affirme que le président français, au milieu d’autres convives, était « comme attiré par un aimant » lorsqu’il parlait à sa voisine.

« Le 1er juin, tu vas chanter au Casino de Paris, tu vois, je connais même ton programme. Ce soir là, je serai au premier rang et nous annoncerons nos fiançailles. Tu verras, nous ferons mieux que Marilyn et Kennedy », aurait dit Nicolas Sarkozy. « Des fiançailles, jamais ! Je ne vivrai désormais avec un homme que s’il me fait un enfant », aurait-elle répondu. « Question enfant, j’en ai déjà élevé cinq. Pourquoi pas six ? Je suis le Français le mieux équipé pour cela : j’ai un médecin de garde à mes côtés vingt-quatre heures sur vingt-quatre », aurait-il répliqué.

« Quel charme »

Selon Séguéla, Nicolas Sarkozy a aussi prévenu Carla Bruni que la vie avec lui n’était pas facile, constamment suivi par des paparazzi. « En matière de peopolisation, tu es un amateur. Ma rencontre avec Mick (Jagger) a duré huit ans de clandestinité », aurait-elle affirmé. A la fin de la soirée, le président déposa Carla Bruni chez elle, toujours selon le récit du publicitaire. « Quel charme, quelle intelligence, quelle attention, quelle force, quelle séduction, ton copain », aurait-elle ensuite confié à Jacques Séguéla.

 

Source 20minutes.fr

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

sabine bachelet Femdusoleil 22/02/2009 10:51

Séguéla fait feu de tout bois...Je n aime pas ce type ...qui en fait ne pense qu à amasser du pognon facilement gagné..par des pubs dont il n est certainemet pas l auteur à part entière...Qu il prenne sa retraite?? ou alors offre les royalties de ses bénéfices à des oeuvres caritatives ? D autant plus que se affinités politiques n ont pas toujours été dans le sens de notre président actuel...pour qui d ailleurs je n avais pas voté...mais il a le mérite de tout tenter...et bien sûr "" les autres "" le chargent au maximum...les sacandales amoureux ?? mais qui n a pas été à l abri ? Strauss Kahn par exemple...tout a été vite étouffé...? Ces gens me dégouttent car en plus ils veulent s ériger en donneurs de leçons?Que Ségala s occupe de sa pension vieillesse...et Nicolas s occuêra seul de Carla...c est un couple étonnant et qui ne semble pas correspondre ??  mais les lois de l amour sont insondables et mystérieusesMais je pense que Nicolas Sarkozy ...doit faire rire Carla...et cela....les femmes...aiment...et il est c ertainement intelligent...et courageux  tout petit qu il est...Bises  Sabine
 

Le Pèlerin 25/02/2009 12:20


Bonjour Sabine,

Tu sais, tous les gôuts sont dans la nature
Je ne sais si Séguéla a fait cela pour du pognon...Tu sais c'est un publisciste et "business" avant tout
La publicité est une des clés du succés...Regarde bien j'ai un blog sur le sujet...
Alors...Bof ...

Cordialement et groses bises

Le Pèlerin