Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 08:52

La Commission européenne pourrait les imposer
Les OGM dans l’UE ?
Egoïsme ou Profit - Malheur ou Bienfait pour l'humanité

La Commission européenne est en passe d’imposer la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) à l’ensemble des pays de l’UE, car leurs adversaires ne parviennent pas à rallier suffisamment d’alliés pour les bloquer, estiment experts et diplomates, à Bruxelles.
Le dossier est géré directement par le président de la Commission, José Manuel Durao Barroso, favorable aux OGM, et les règles du jeu communautaire lui sont favorables.
Les décisions sont, en effet, soumises à un vote à la majorité qualifiée des Etats — chaque pays dispose d’un nombre de voix proportionnel à sa population — qui impose de réunir 255 des 345 suffrages.
Si les partisans et opposants des OGM se neutralisent, l’exécutif européen impose sa solution, en dernier ressort.
Les prochaines semaines vont être décisives. Les experts des Etats se réunissent, aujourd’hui, au sein du Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, pour se prononcer sur une demande d’homologation de deux variétés de maïs génétiquement modifiés : le BT 11, de la multinationale Syngenta, et le BT 1507, des groupes Pionner/Dow.
«Il est pratiquement certain qu’il n’y aura pas de décision», ont assuré des responsables de la Commission et de plusieurs pays. Ce qui ouvre la voie à une décision in fine, laissée à l’exécutif européen.
A ce jour, un seul OGM a été homologué pour la culture, dans l’UE, le maïs transgénique MON810, de la firme américaine Monsanto. L’autorisation avait été accordée en 1998, pour 10 ans, et l’Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) examine son renouvellement. «La procédure a été suspendue, car l’EFSA est en train d’évaluer les informations supplémentaires requises au demandeur. Elles concernent l’impact environnemental», a précisé un porte-parole de l’agence.
L’avis est attendu pour le printemps, a-t-on indiqué de source communautaire. L’EFSA est moins affirmative.
«Pour le moment, il n’est pas possible de donner une date», a déclaré son porte-parole.Quatre pays — la France, l’Autriche, la Hongrie et la Grèce — ont suspendu la culture du MON810, en raison de «préoccupations au regard des risques potentiels pour l’environnement».
La réponse de l’EFSA doit dissiper ces préoccupations, mais la Commission ne souhaite pas attendre. Elle veut forcer les quatre réfractaires à lever leurs clauses de sauvegarde, un mécanisme permettant à un Etat de l’UE d’échapper à une autorisation au plan européen, à condition de le justifier scientifiquement par la suite.
Les votes au niveau des experts, sur ces clauses, n’ont pas permis de trancher et la décision a été renvoyée aux gouvernements.
Ils se prononceront lors d’une réunion de ministres de l’Environnement, le 2 mars, sur les clauses de l’Autriche et de la Hongrie. La Commission voudrait, ensuite, soumettre celles de la France et de la Grèce lors d’une réunion de ministres des 23 et 24 mars.

Source Le Monde

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires