Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Pages

23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 00:38

Miliana - Le musée Émir-Abdelkader a connu 34 000 visiteurs en 2008

Le musée Émir-Abdelkader de Miliana, qui renferme des pans entiers de l’histoire algérienne en général et de la région en particulier,  connait de plus en plus une affluence de visiteurs.
Ainsi, 34 000 visiteurs ont été recensés uniquement pour l’année 2008, soit une augmentation de plus de 68% par rapport à l’année  d’avant. Parmi ces visiteurs, le musée a enregistré 2 000 visiteurs étrangers environ constitué de Français, Espagnols, Portugais, Maliens, Marocains, Nigériens, Chinois et même 3 Malaisiens. Cette progression a été engendrée par l’amélioration des services, de la réception et de l’accueil. Notons que des pavillons entiers sont consacrés à la guerre de Libération : des anciennes armes de guerre, des fresques et des photos inédites, des manuscrits uniques stigmates des échanges entre les moudjahidine.
Les Ferroukhi, le père fondateur des Scouts musulmans, Mohamed Bouras, et Ali La Pointe tous natifs de Miliana possèdent leurs traces dans ce musée. D’ailleurs, Ali La Pointe a même une stèle érigée en sa mémoire au niveau de la pointe des Blagueurs.
En sus de l’épopée de l’Émir Abdelkader, l’épopée des romains qui ont fait de Miliana une forteresse est également présente dans ce musée. Une salle d’Internet et une salle des fêtes ont été ouvertes au niveau de ce musée qui donne une activité continue au lieu et en a fait une incontournable place culturelle comme en témoignent les nombreux directs fait par la TV nationale. Pour l’année en cours, selon le directeur du musée, un riche programme  a été tracé, notamment l’organisation du Salon du livre en juillet prochain, une journée d’étude en hommage à l’Émir Abdelkader avec la présence d’Idriss El-Djazaïri, petit-fils de l’Émir, et la princesse Badiaâ de Syrie en présence également de grandes sommités du monde de la culture.
Source Liberté

Le Pèlerin

Partager cet article

Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires

Hambli 24/05/2011



ya des gens qui veulent occulter la grande résistance contre le colonialisme de l'Emir Abdelkader, une résistance de 17 années où il a remporter beaucoup de batailles cotre l'envahisseur
Français,tout ceci est parceque tout simplement l'Emir est originaire de l'Ouest Algérien.



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog